Robert Laffont

  • Le chef-d'oeuvre absolu de la science-fiction, adapté au cinéma par Denis Villeneuve.
    Sur Dune, la planète des sables, les prophéties s'accomplissent : le désert devient jardin. Mais les vers géants se font rares et l'Epice de prescience vient à manquer. Tout ce qui reste de l'épopée de Muad'Did, c'est un empire conquis, des guerriers déchus, des prêtres tentés par la théocratie. Et les jumeaux Leto et Ghanima, qui portent en eux les souvenirs d'innombrables générations dont, peut-être, ceux de l'antique Abomination, redoutée par les soeurs du Bene Gesserit et prête à revenir du passé génétique pour faire basculer l'univers dans le cauchemar.Les morts dominent les vivants. Leto devra affronter les uns et les autres en un combat sans merci dont l'enjeu est plus que la prescience, plus que la longévité : au moins la toute-puissance, et peut-être l'immortalité.

  • Le chef-d'oeuvre absolu de la science-fiction, adapté au cinéma par Denis Villeneuve.
    Leto II, le Tyran, l'Empereur-Dieu, est mort depuis des milliers d'années, mais son souvenir est dans toutes les mémoires. Sa disparition a entraîné la Grande Famine et la Dispersion de l'humanité à travers les univers. Pourtant ces désordres ont assuré la survie de l'humanité conformément aux plans du Tyran; et ses Prêtres en tirent argument pour justifier leurs ambitions. Mais la Révérende Mère Taraza sait bien que le pouvoir vient de l'Epice, source de la prescience.La planète Dune, devenue Rakis, restera-t-elle le centre de toutes les intrigues alors que le Bene Tleilax a appris à produire l'Epice sans le secours des vers géants ? Les forces qui se mesurent dans l'ombre sont à l'affût du moindre signe.

  • Le chef-d'oeuvre absolu de la science-fiction, adapté au cinéma par Denis Villeneuve.Paul Atréides a triomphé de ses ennemis. En douze ans de guerre sainte, ses Fremen ont conquis l'univers. II est devenu l'empereur Muad'Dib. Presque un dieu, puisqu'il voit l'avenir. Ses ennemis, il les connaît. II sait quand et comment ils frapperont. Ils vont essayer de lui reprendre l'épice qui donne la prescience et peut-être de percer le secret de son pouvoir. Il peut déjouer leurs plans, mais voit plus loin encore. II sait que tous les futurs possibles mènent au désastre et est hanté par la vision de sa propre mort. Peut-être n'y a-t-il pas d'autre liberté pour le prescient que celle du sacrifice...

  • Le chef-d'oeuvre absolu de la science-fiction, adapté au cinéma par Denis Villeneuve.
    Dune est détruite, vitrifiée, atomisée. Sur tout l'Empire déferlent les hordes furieuses des Honorées Matriarches, massacrant tout sur leur passage. Le Bene Gesserit reste la seule force organisée. Mais la solution n'est peut-être pas dans le pouvoir des armes. Darwi Odrade, la Mère Supérieure, propose de négocier. La Très Honorée Matriarche accepte : elle s'attend à une capitulation sans conditions. Mais Darwi a un plan. Elle sait bien que l'entreprise est des plus risquées. Si elle parvenait à ramener la paix, elle provoquerait des tensions insupportables et peut-être une nouvelle Dispersion. Rien de moins.

  • Le chef-d'oeuvre absolu de la science-fiction, adapté au cinéma par Denis Villeneuve.
    Leto Atréides, l'Empereur-Dieu de Dune, est désormais un ver de sable à face humaine. A peu près invulnérable et immortel, il a entrevu dans l'avenir l'extinction de l'espèce humaine. Pour la conjurer, il fait respecter son ordre, le Sentier d'Or. L'Empire a connu trente-cinq siècles de paix. La Guilde et le Bene Gesserit ont les mains liées : c'est Leto qui contrôle sur Dune les dernières réserves de l'indispensable épice. Les Ixiens lui envoient une femme parfaite, issue d'une éprouvette et chargée à son insu de le séduire et de le détruire. Leto sait désormais qu'il devra peut-être se sacrifier et sacrifier la femme qu'il aime et qui réveille d'anciens souvenirs

  • Le chef-d'oeuvre absolu de la science-fiction, adapté au cinéma par Denis Villeneuve. Traduction revue et corrigée.
    Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite. Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l'histoire. Cependant, les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l'espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l'Empire ? Préfaces de Denis Villeneuve et Pierre Bordage. Postface de Gérard Klein. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Michel Demuth.

  • Des bruits insolites, des meubles qui se déplacent dans la nuit et le comportement de plus en plus mystérieux d'une enfant de douze ans, fille d'une célèbre actrice, que nul médecin, nul psychiatre, ni aucune analyse ne parvient à éclaircir... Lorsque la situation s'aggrave, il ne reste qu'à tenter l'exorcisme. C'est en partant d'un fait divers survenu dans le Maryland en 1949 que William Peter Blatty s'est lancé dans l'écriture de ce qui allait être l'un des plus grands succès de librairie de la seconde moitié du XXe siècle : paru en 1971, L'Exorciste s'est vendu à plus de treize millions d'exemplaires pour les seuls Etats-Unis et a été traduit dans le monde entier. Un succès encore amplifié par l'adaptation cinématographique de William Friedkin deux ans plus tard, qui deviendrait l'un des plus célèbres films d'horreur de l'histoire du cinéma." Si ce roman effraie encore aujourd'hui, c'est moins par ce qu'il raconte que par le style clinique de l'auteur, par ses non-dits et par sa manière de dépeindre l'Amérique matérialiste. " L'Express.

  • Hawaii. Alors que le milliardaire Byron Trumbo s'apprête à vendre son luxueux complexe hôtelier à des promoteurs, des touristes japonais sont retrouvés sauvagement assassinés et démembrés et deux volcans se réveillent. Qu'est-ce qui a pu déchaîner cette violence infernale ? Une ethnologue, Eleanor, qui parcourt l'archipel en se laissant guider par un journal de voyage rédigé un siècle auparavant, va petit à petit découvrir le lieu, ses paysages, son histoire... et les divinités maléfiques en colère contre l'homme blanc qui régissent cette terre bafouée.
    Lauréat du prix Locus du meilleur roman d'horreur en 1995,
    Les Feux de l'Éden nous embarquent dans un véritable cauchemar hawaiien.

  • Jeune et brillante hématologiste américaine, Kate Neuman se rend à Bucarest pour s'occuper d'orphelins séropositifs après la chute du régime de Nicolae Ceaucescu. Elle y rencontre le jeune Joshua qui semble opposer une résistance tout à fait étonnante au virus. Interloquée, elle l'adopte, le ramène aux États-Unis et suit de près son traitement sans se douter que le cas de cet enfant la conduira à s'aventurer dans les méandres de l'histoire d'un pays encore très empreint des légendes vampiriques. Prix Locus du roman d'horreur.

  • Nous sommes les pions de vampires psychiques qui se livrent à une partie d'échecs cruelle et sanglante. Ils pénètrent notre esprit, nous transforment à leur guise en pantins au service de leurs perversions et de leur soif de pouvoir, nous manipulent sans merci. Ils ont engendré les plus sombres heures de l'histoire de l'humanité : accidents, massacres, génocides, violences sexuelles, raciales, physiques, morales... Ils se croient tout permis. Mais leur jeu est allé trop loin. Vient le temps où les pions se rebellent. Simmons plonge au coeur du mal pour créer un univers horrifiant, à la croisée du fantastique, du policier et de l'horreur.

  • Le Styx coule à l'envers convie à douze voyages fantastiques et glaçants au bout de l'enfer. Des résurrectionnistes permettant à nos morts de revenir parmi nous, des télévangélistes face au débarquement soudain de l'Enfer de Dante, un parc d'attractions inspiré par la guerre du Vietnam, des étranges créatures qui se nourrissent de métastases... : autant de sujets révélateurs des travers les plus sombres et des maux les plus funestes de notre temps. Dans ce corrosif recueil de nouvelles écrites entre 1982 et 1995, Dan Simmons mêle fantastique et critique sociétale.

  • L'Homme nu

    Dan SIMMONS

    Jeremy, mathématicien, partage avec sa femme Gail le don de pouvoir lire dans les pensées de n'importe qui, même les plus intimes. Ce don, qu'ils portent comme un fardeau, leur interdit toute forme d'isolement et de solitude. Lorsque Gail décède, Jeremy se retrouve seul face à la " neuro-rumeur " du monde. De Disneyland à Las Vegas, il va vivre une étonnante et effrayante odyssée dans les plus sombres travers de la société humaine et dresser une carte des contrées inconnues de l'esprit. Dans ce texte à la croisée de la science-fiction et du conte philosophique, Dan Simmons nous embarque dans une exploration des vices de l'âme humaine.

  • Le Chant de Kali

    Dan SIMMONS

    Robert Luczak, poète et journaliste américain, est envoyé à Calcutta par son journal pour retrouver un mystérieux manuscrit de Das, poète indien disparu plusieurs années auparavant. Accompagné par sa femme indienne et leur petite fille, Luczak découvre un monde miséreux, sale et accablant de chaleur. Sa mission, qui paraissait si ordinaire, se révèle glaçante. Elle le conduit dans une véritable descente aux enfers lorsqu'il croise la route des Kapalikas, secte adoratrice de la sanglante déesse Kali dont les membres font régner violence et cruauté. Dans ce roman d'horreur, Dan Simmons prend plaisir à osciller entre fantastique et réalisme.

empty