Le Cavalier Bleu

  • Israël, plus que tout autre pays, suscite les passions. Pro- et antiattisent la polémique à coup d'idées reçues : « Israël et le lobby juif dictent la politique des États-Unis au Moyen-Orient », « Israël est la seule démocratie au Moyen-Orient », « Israël pratique l'apartheid », « Tsahal est l'armée du peuple », « Israël est un État théocratique », etc.
    À force de combattre les préjugés des uns et des autres, c'est débattre qui est devenu impossible. C'est la grande ambition de ce livre que de favoriser le retour au débat : exigeant, argumenté, contradictoire, conjuguant les divergences, autorisant les convergences. Quiconque tient que toute la vérité vient d'Israël et que la Palestine est mensonge ; quiconque pense que le Mal est israélien et que le Bien est palestinien, ne trouvera guère dans ce livre de quoi blinder ses convictions. Il ne s'agit pas non plus de décréter une symétrie entre les causes et de croire à une neutralité possible.
    Ni État d'exception ni État exceptionnel, Israël est « un État comme les autres », avec ses paradoxes. Cela ne le dispense nullement de rendre compte de ce qu'il est et de rendre des comptes sur ce qu'il fait.

  • "La réforme du communisme n'a pas conduit à l'effondrement du régime de Pékin mais a permis une croissance économique spectaculaire qui fonde aujourd'hui son pouvoir. État fort mais puissance fragile en raison des inégalités sociales et d'une grave crise environnementale, la Chine entend s'affirmer sans devenir le gendarme du monde. Elle s'oppose à l'Occident mais fait tout pour lui ressembler. La Chine qui, de nos jours, semble étrangère à ses propres traditions, serat- elle tentée de renouer avec son passé ? Le monde se laissera-t-il, à son tour, tenter par le « modèle » chinois ? Ce livre puise à la source de notre imaginaire et du rapport de la Chine à elle-même pour analyser la nature de son pouvoir et la réalité de sa puissance. Il propose un panorama approfondi des grandes problématiques du pays du nouveau dirigeant Xi Jinping, au-delà des clichés orientalistes et des jugements hâtifs sur la menace ou le miracle chinois."

  • Depuis l'expédition de Napoléon, l'Europe, et les Français en particulier, se sont passionnés pour l'Égypte pharaonique. Mais, paradoxalement, l'Égypte contemporaine ne suscitait, jusqu'à récemment, que peu d'intérêt. Mal connue, elle est encore associée à bon nombre d'idées reçues : « L'Égypte contemporaine est le plus important des pays musulmans », « L'islam égyptien est un islam modéré », « Nasser est le héros des Égyptiens », « Depuis les accords de Camp David, l'Égypte est sous la coupe des États-Unis », « L'Égypte a une importance stratégique essentielle », « L'arrivée au pouvoir des Frères musulmans est une régression »... C'est cette Égypte d'aujourd'hui, sa société, sa culture et son rôle géopolitique qu'analyse ici Jean Marcou.
    Une approche essentielle pour comprendre les bouleversements consécutifs à la révolution égyptienne et ses enjeux pour pour le monde contemporain.

  • Entre fascination pour le Japon et crainte de la Chine, on s'est longtemps désintéressé de la Corée. La Guerre de Corée (1950-1953), la division de la péninsule entre un Nord communiste et un Sud capitaliste, les camps de concentration au Nord et le miracle économique au Sud, c'est à peu près tout ce que ce pays évoquait. Puis, les Jeux olympiques de Séoul et la conversion du Sud à la démocratie (1988), la coupe du monde de football (2002) ou la réussite insolente de conglomérats comme Samsung, Hyundai ou L.G. ont commencé à nous intriguer.
    Mais cette curiosité croissante qui, pour les cinéphiles ou les internautes, n'est pas loin de tourner à la « Corée-mania », véhicule encore nombre d'idées reçues : « La Corée du Nord est communiste et la Corée du Sud capitaliste », « Les Coréens sont obéissants et disciplinés », « Les Coréens sont les champions des nouvelles technologies », « Le cinéma coréen est un des plus inventifs au monde », « Tous les Coréens s'appellent Kim »...
    Regards croisés d'un Français fin connaisseur de la Corée et d'un journaliste coréen, cet ouvrage vise à dépasser ces images d'Épinal qui collent encore au « Pays du matin calme ».

  • Comportements et discours people des politiques, mise sur orbite de « vedettes » au succès médiatique aussi immédiat que sans lendemain, étalage consenti ou forcé de l'intimité... Aujourd'hui, la peopolisation est à la fois omniprésente et universellement contestée.
    Mais au-delà de ses mythologies rose et noire, son expansion va de pair avec la démocratisation de notre société. Aussi, pourquoi ne pas voir en elle un facteur d'ouverture et de dynamisation de l'espace public plutôt qu'un énième avatar de la société du spectacle ?

  • Le monde arabe tient le haut de laffiche de lactualité internationale depuis près de deux ans. Révolutions, répressions, élections ces différents épisodes sont relayés quasi quotidiennement par les médias occidentaux à la fois fascinés et inquiets de ce soudain « réveil » du monde arabe. Cest un peu comme si lon redécouvrait ces peuples que lon a pendant des années associés à leurs dirigeants, oubliant au passage leur diversité, leur culture et leur histoire.
    Cet ouvrage, écrit par les meilleurs spécialistes, est loccasion de dépasser les idées reçues, anciennes ou récentes, que lon a souvent entendues ces derniers temps sur le monde arabe : « La Syrie est lâme de la nation arabe », « LAndalousie était lâge dor du monde arabe », « LIrak était une société laïque avant loccupation américaine », « Les Monarchies du Golfe sont archaïques », « Les Chrétiens dOrient sont menacés et quittent la région », « Les Arabes vivent de la rente pétrolière », « La France est lamie du Maroc », « Le Printemps arabe est devenu un hiver islamiste »

empty