Éditions Baudelaire

  • Les déséquilibres économiques et administratifs hérités de la colonisation se sont accrus notablement et ont mené à une véritable marginalisation du Cameroun anglophone dans l'espace national ; certains activistes ont été contraints à l'exil. De la naissance d'une crise sociale à l'appropriation du conflit par la rébellion, la nouvelle approche classique de déstabilisation des États souverains donne la légitimité à l'ONU ou à l'OTAN afin d'évoquer les raisons humanitaires et d'intervenir dans l'État concerné, pour protéger les civils et les droits humains.
    Cela aboutit à la mise en place d'un gouvernement de transition, qui n'est pas toujours garant de la paix et de la sécurité dans le pays concerné.


    Joseph Parfait Owoundi est un expert international, spécialiste des questions politiques et économiques. Passionné de recherche et d'innovation, il livre ici son deuxième essai.

  • Vision de la politique africaine par la jeunesse Nouv.

    Cet ouvrage aborde divers problèmes des partis politiques du Niger, et propose des solutions pour promouvoir de nouvelles valeurs politiques sur le terrain politique nigérien. Il met au centre le rôle de la jeunesse, qui représente un espoir en l'avenir pour le Niger en rendant les jeunes responsables. La cohésion sociale, l'unité nationale et l'intégrité africaine sont les piliers qui permettront de relancer l'économie de ce pays et de son continent.
    Abdoulaye Idrissa James est un jeune étudiant en master 2 de biologie. Il est engagé dans la politique de son pays, le Niger, et milite au sein d'un parti. L'expérience qu'il a vécue dans les rouages de la politique l'a poussé à rédiger cet ouvrage, pour apporter sa contribution à la constitution d'une sphère politique sereine, gage de développement de son pays.

  • Depuis plus d'un siècle, les Congolais - toutes générations confondues - ont l'impression de vivre dans leur propre pays comme dans un cimetière à ciel ouvert. Trois principales périodes sont à retenir pour mieux cerner les péripéties insoutenables vécues par ce peuple.
    Selon l'auteur, tout commence avec le règne de Léopold II, roi des Belges, qui a exercé sans état d'âme un règne répressif et sanglant de 1885 à 1908, perpétrant un massacre de masse de dix millions d'autochtones congolais tués.
    La seconde période est marquée par le lancement du projet américain Manhattan, de 1939 à 1945, suite à la lettre d'Albert Einstein adressée au président D. Roosevelt. Le célèbre physicien lui révéla l'importance stratégique de l'uranium congolais pour la fabrication d'une « arme absolue ». Ceci aura une finalité tragique : le bombardement de Hiroshima et Nagasaki. Enfin, l'auteur évoque également la mort épouvantable des centaines de congolais qui étaient soumis aux travaux d'extraction à mains nues de l'uranium destiné au bombardement.
    De 1960 à 2018, le Congo post-indépendant connaît des meurtres politiques traumatisants et ciblés, jusqu'à l'accession au pouvoir des régimes Kabila - père et fils - qui auront fait plus de treize millions de morts congolais.
    Dieudonné Pengo Bonket, originaire de la République Démocratique du Congo, est un ancien diplomate et représentant de son État auprès de l'Organisation Maritime Internationale, Agence des Nations-Unies à Londres.

empty