Fayard

  • Né en Italie, le Baroque a rayonné sur l´Europe entière et même au-delà, engendrant ici ou là des styles, voire des genres propres aux sensibilités et aux particularités locales. Il était normal que cette lame de fond européenne n´atteigne qu´avec un certain retard l´Allemagne luthérienne, à la fois réformée et ruinée par une guerre atroce. Mais elle y trouvera des modes d´expression très particuliers et féconds pour l´avenir.

    Dans la pratique quotidienne de la musique, et par elle, un peuple entier acquiert en effet des réflexes de comportement et une vision du monde. On mène en ces terres une existence empreinte de spiritualité et de musique.

    La musique n´est-elle pas, selon Johann Crüger, Himmelsfreude, joie céleste ?

    /> De ce tissu musical vivant émergent les compositeurs les plus en vue : Schütz, Buxtehude et quantité d´autres dont Bach sera l´héritier et le plus illustre.
    Gilles Cantagrel présente en cet ouvrage synthétique les trajectoires de vie, les oeuvres et les préoccupations quotidiennes, reliant les chefs-d´oeuvre et la société qui les fait naître, les spéculations et le savoir-faire en un tout cohérent qui embrasse la musique et la vie.

    Auteur de multiples ouvrages sur la musique,Gilles Cantagrela notamment publiéLe Moulin et la Rivière, air et variations sur Bach, Bach en son tempsetDieterich Buxtehude.Il a également dirigé leGuide de la musique d´orgue.

  • En 2016, l'élection surprise de Donald Trump a provoqué un séisme politique aux États-Unis. Principale victime  : le parti démocrate, mis K.-O. par l'échec de sa candidate, Hillary Clinton.
    Mais l'effet a été celui d'un électrochoc. Le parti de la gauche américaine, moribond après huit années de présidence Obama, s'est vu revivifié par d'intenses débats en son sein. Trois stratégies pour revenir au pouvoir en 2020 ont émergé  : reconquérir les classes moyennes et populaires pour la gauche sociale  ; réconcilier une opinion publique hyperpolarisée pour l'extrême centre  ; renverser un système qui pénalise les minorités, pour les progressistes. L'establishment du parti a quant à lui une seule priorité  : trouver un candidat qui peut battre Trump, quel qu'il soit. Ce sont toutes ces dynamiques qui décideront de la figure et du projet politiques opposés à Trump.
    Célia Belin a suivi candidats, militants et sympathisants démocrates durant plusieurs mois. Elle décrit ce foisonnement d'idées pour le renouvellement de la gauche américaine, et propose une grille de lecture originale des enjeux de la primaire démocrate et de l'élection présidentielle de 2020. Une analyse d'une actualité salutaire qui s'avère également riche d'enseignements pour les démocraties confrontées au nationalisme populiste. Un portrait des démocrates mobilisés pour changer le visage de l'Amérique.
     
     
    Célia Belin est docteure en science politique de l'université Panthéon-Assas et visiting fellow à la Brookings Institution. Spécialiste des États-Unis et des relations transatlantiques, elle a publié Jésus est juif en Amérique (Fayard, 2011).

  • Trois milliards de dollars. Tel est désormais le prix pour s'asseoir dans le bureau ovale. C'est en tout cas la somme que les candidats à l'élection présidentielle américaine vont dépenser cette année pour conquérir la Maison-Blanche. En 2016, Hillary Clinton aura passé plus de temps à séduire des multimillionnaires pour qu'ils financent sa campagne qu'à rencontrer les électeurs. De son côté, Donald Trump a tout bonnement sorti son propre chéquier pour tenter de se faire élire. L'argent est devenu tellement déterminant qu'à la Chambre des représentants ou au Sénat, tous les élus sont engagés dans une course effrénée aux dollars. Parce qu'il existe une règle cardinale aux États-Unis : le candidat qui dépense le plus remporte l'élection. Mais d'où vient cet argent ? Qu'espèrent en retour les « généreux donateurs » ? Qu'en est-il des conflits d'intérêt que cette situation engendre ? La démocratie américaine est-elle à vendre ? Grand Reporter, Guillaume Debré a passé seize années aux États-Unis comme journaliste à CNN puis comme correspondant de TF1 à Washington. Il a tiré de cette expérience deux livres remarqués sur la présidence de Barack Obama (Obama, les secrets d'une victoire, Fayard, 2008 et Obama face au pouvoir, Fayard, 2012).

empty