Editions L'Harmattan

  • La présidence Trump n'est pas une aberration mais la convergence de forces profondes ; elle résulte d'une montée du populisme et d'attentes jamais prises en compte par les élites. Le rejet par le président de la vérité factuelle, ses attaques contre le Congrès, le pouvoir judiciaire et la presse ont un impact sur les institutions et la primauté du droit. Les politiques actuelles grignotent, voire détruisent des pans entiers de l'État-providence, les droits et libertés conquis dans les années 1960. Ce démantèlement a des conséquences sur les droits humains, le soft power et le rayonnement à l'international des États-Unis.

  • Les Etats-Unis bénéficient d'un modèle de laïcité (secularism) bien vivant que les Américains considèrent comme largement supérieur au modèle français. Si nos élus ne jurent pas sur la Bible, nos écoles privées en revanche profitent de l'argent public, situation parfaitement impensable aux Etats-Unis... Un article traite de la réforme de l'assurance-maladie et un autre porte un regard historique sur la nature du conservatisme américain.

  • À la fin de la guerre froide, nous avons assisté à une quête désespérée menée par la communauté intellectuelle et politique américaine : celle de la définition d'un nouveau « paradigme structurant ». Cette quête est plus que jamais en cours avec une administration Trump qui semble vouloir briser tous les principes les mieux établis de la diplomatie américaine. Ce numéro de Politique Américaine fait l'état des lieux du débat stratégique américain à l'heure où l'unilatéralisme fait son grand retour.

  • Donald Trump s'est hissé à la présidence des États-Unis en proposant une politique unilatéraliste et souverainiste, promettant le retour d'un État qui protègerait de la mondialisation. En ce sens, la géographie de l'électorat qui porta Trump à la Maison-Blanche s'avère riche d'enseignements. Traditionnellement démocrates, les États de la Pennsylvanie, du Michigan et du Wisconsin ont penché en faveur du candidat républicain. Dans ces anciens bassins industriels de la Rust Belt, le message protectionniste et populiste a porté. Ce numéro entend examiner les liens entre désindustrialisation et populisme, et analyser les conséquences sociales et électorales de l'économie des services, des flux de capitaux et de la mobilité. Dans la perspective de l'élection de 2020, il s'agit de cerner et d'analyser les enjeux politiques, économiques, culturels et sociaux à l'oeuvre.

  • Deux thèmes dominent ces Americana : le rôle du catholicisme à Cuba et le fonctionnement des processus d'intégration régionale, en particulier en Amérique centrale. Mais une préoccupation revient sans cesse : celle de l'attitude des sociétés politiques des Amériques, qu'elles soient démocratiques ou non, face aux phénomènes transnationaux. Mêlant les outils de la science politique et l'approche diplomatique, ces textes constituent une lecture à la fois savante et pragmatique de certaines évolutions de fond du continent américain.Cet ouvrage reprend l'essentiel des travaux effectués par Philippe Létrilliart sur les sociétés américaines et ibéro-américaines.

  • Nés de la révolte de treize colonies britanniques, les États-Unis vont, en l'espace de deux siècles, s'approprier un continent, s'arroger un pouvoir de tutelle sur un hémisphère, puis partir à la conquête du monde. À aucun moment ou presque, ils ne doutent de leur bon droit, de la justice ou de la légitimité de leurs actions. Inscrit en germe dans l'affrontement des premiers colons avec les Indiens, l'impérialisme des États-Unis connaîtra plusieurs avatars : conquête de l'Ouest, interventionnisme politicomilitaire (...) et, plus près de nous, suprématie atomique et diktat du dollar.

empty