Editions du Cerf

  • Contre les fondamentalismes, le principal penseur de l'islam ouvert explore ici l'anthropologie musulmane afin d'en refonder l'humanisme. Un événement présentant d'une manière inédite le véritable état du débat.
    Violence, terrorisme, citoyenneté, allégeance à l'État, rapport aux autres religions : nul ne tente au Proche-Orient de penser de manière rénovée l'islam d'aujourd'hui comme le fait Muhammad Shahrour. Réfléchir sur la religion et poser à nouveaux frais son articulation à l'éthique, au politique ou au social constituent pour lui une des tâches les plus urgentes. L'islamologue et exégète syrien, qui suscite de nombreuses réactions dans le monde arabe, interroge ici la définition même du mot " islam ".
    Audacieux et radical, ce livre fait table rase de la tradition religieuse et du corpus exégétique, théologique et juridique, afin de faire advenir, à partir du Coran, le geste primordial qui a présidé à la naissance de l'islam. Les résultats de cette recherche surprennent par leur modernité : ils réinstallent les dimensions axiologiques au coeur de la profession de foi islamique et conduisent également à lutter contre l'intolérance.
    Un livre inégalé qui propose de nombreuses pistes pour le renouvellement de la pensée de la loi, du statut de la femme ou du rapport entre politique et religion.

  • Apparu en Arabie au VIIe siècle, le Coran entend récapituler la Torah et l'Évangile. Pourtant, le Livre saint des musulmans affirme offrir le portrait authentique de Jésus, détenir la réalité première de sa doctrine et en restituer la vérité contre les chrétiens eux-mêmes qui les auraient corrompus. Qu'en est-il ? Comment comprendre ces divergences ? Qu'est-ce que lire le Coran en lui-même et qu'est-ce le lire d'un point de vue chrétien ? À rebours des idées reçues et des préjugés hâtifs, un ouvrage clair et méthodique, qui a valeur de classique, pour instaurer une compréhension mutuelle qui ne fasse pas l'économie des différences fondamentales.

  • Coran, sunnisme, chiisme, soufisme, charia,wahhabisme, Frères musulmans, salafisme, mosquées, laïcité, djihadisme... Ces mots nous les entendons sans les comprendre. À la fois religion et système politique, l'islam est un fait complexe, souvent mal appréhendé. Jacques Huntzinger nous offre ici une initiation claire et approfondie, minutieusement documentée, pour nous permettre de mieux saisir ses réalités actuelles, en nous plongeant dans son histoire : le Prophète à La Mecque et à Médine, le temps des conflits, le choc avec l'Europe et sa modernité, les premières expériences de laïcité, le grand débat sur la réforme jusqu'à la naissance de l'idéologie islamiste issue du fondamentalisme... Un ouvrage essentiel pour mieux décoder la deuxième religion de France.

  • Le texte persan des Maqâlât est un cas exceptionnel pour une période ancienne, mais il s'agit de l'enseignement direct d'un maître hors du commun, un enseignement restitué à travers les notes prises par ses disciples. Des notes relues par le maître

  • Qu'en est-il du droit islamique et des droits de l'Homme ? La loi révélée et le droit naturel sont-ils conciliables ? Entre antinomie et concordance, ces questions cruciales engagent singulièrement l'islam dans son rapport à la modernité. Le monde shi'ite au Liban, en Iraq, et surtout en Iran, en est un laboratoire. Depuis les années 1990, savants religieux et intellectuels s'attachent à penser cette dualité et poursuivent la controverse qu'elle engage. Qu'ils réexaminent de manière critique ou qu'ils réaffirment de manière vigoureuse leur fonds théologique et philosophique, tous oeuvrent à ce chantier juridique et politique sans précédent. Récapitulant les grandes étapes de la modernisation du droit de la Révolution constitutionnelle de 1906 à nos jours, en passant par 1979, s'appuyant sur l'ensemble des textes produits et sur les réflexions d'ayatollahs majeurs, Constance Arminjon Hachem offre un panorama inédit d'une mutation de la pensée islamique.

  • Voici une injonction pour la société musulmane de faire l'histoire. Assez peu reconnu à son époque et encore largement méconnu aujourd'hui, l'intellectuel algérien Malek Bennabi (1905-1973) a pourtant fait une entrée remarquée dans la vie intellectuelle en Algérie avec sa notion de " colonisabilité " en 1949. Il se fera connaître ensuite dans le monde musulman notamment avec ses définitions fonctionnelles de la culture et de la civilisation. Néanmoins, sa conception réformiste de la religion, nommée " idée religieuse " et ayant une fonction sociale, a été très peu analysée. Or, elle est la clé de voûte de la compréhension de la pensée de Bennabi. Pour lui, " l'idée religieuse " doit être une idée vécue comme une " vérité travaillante ", authentique avec l'islam et efficace dans le monde moderne. Il mélange des savoirs issus à la fois de la Tradition musulmane et des sciences humaines et propose de connecter l'islam authentique avec l'esprit technique cartésien. Ainsi, dans un contexte de décolonisation, Bennabi veut réaliser, par le déploiement moral et social de " l'idée religieuse " un projet de société pérenne, prospère et ouvert sur la civilisation humaine. Par le biais de cette notion " d'idée religieuse ", nous proposons dans cette étude d'analyser la vocation civilisationnelle que Bennabi donne à l'islam. Cet ouvrage se veut une introduction approfondie de la vie et de la pensée de Malek Bennabi. C'est aussi un nouvel angle d'analyse proposé aux études sur la pensée islamique contemporaine et à l'islamologie à travers le regard méconnu d'un acteur de l'islam contemporain au XXe siècle.

  • « Alors que la course planétaire entre la barbarie et les Lumières bat son plein, l'islam de France stationne au feu rouge. La faute à l'irresponsabilité des responsables du culte musulman. La faute à la paresse bienveillante des pouvoirs publics. » C.D.

  • La religion iranienne n'est pas une religion de la sortie de la religion. Bien au contraire, on observe dans la longue histoire iranienne une permanence de la transcendance et du message divin qui se concrétise dans une idéologie religieuse qui perdure to

  • Qu'est-ce qui définit fondamentalement un musulman ? Qu'est-ce que l'islam ? Qu'est-ce que le fait islamique ?
    Alors que l'islam est de retour depuis quelques décennies sur la scène du monde, nous restons encore dans l'incapacité d'analyser cette forme de vie qui concerne pourtant plus d'un milliard d'êtres humains. C'est que, affirme Marie-Thérèse Urvoy, le terme " islam " recouvre à la fois une civilisation et une religion.
    Or, de même que la chrétienté, tout en se réclamant du christianisme, le débordait largement et englobait nombre de traits fort peu chrétiens, de même l'islam a regroupé des pays qui, tout en se référant à la religion islamique, ont adopté bon nombre de coutumes fort éloignées de la seule foi.
    La grande islamologue Marie-Thérèse Urvoy débrouille dans ce maître-ouvrage cet écheveau : explorant toutes les facettes de cette religion-civilisation, sans jamais porter de jugement, elle découvre au lecteur attentif un univers gigantesque, océan de quatorze siècles où s'allient, se croisent et parfois se contredisent foi, traditions, coutumes et théologie.
    Un ouvrage indispensable.

empty