Presses de l´Université Saint-Louis

  • Ce colloque a été organisé en hommage à Claudine Gothot-Mersch, professeur aux Facultés, à l'occasion de son admission à l'eméritat. Son importante contribution aux études flaubertiennes, unanimement reconnue, l'a amenée à diriger l'édition des oeuvres complètes de Flaubert chez Gallimard, dans la prestigieuse « Bibliothèque de la Pléiade ». La plupart des collaborateurs qu'elle s'est choisis pour mener à bien ce vaste projet - Jeanne Bem, Anne Herschberg-Pierrot, Gisèle Séginger, Pierre-Marc de Biasi, Yvan Leclerc, Jacques Neefs, - ont participé aux journées bruxelloises ayant pour thème « Flaubert et la théorie littéraire ». Soucieux de projeter un éclairage nouveau sur l'oeuvre en partant du travail créateur les différents spécialistes se sont interrogés sur quelques données essentielles : de quelle manière Flaubert aborde-t-il, dans sa réflexion critique comme dans ses écrits fictionnels, les questions de poétique, de rhétorique et d'esthétique formulées depuis l'Antiquité ? Comment résout-il les problèmes de genres, de niveaux de style, de modes narratif ? Quelles sont les catégories esthétiques où il évolue ? Répond-il aux canons en usage à son époque ou contribue-t-il à en élaborer, d'autres ?

  • Beckett comme Deleuze ont inventé une poétique et politique d'écriture nouvelles, volontairement radicales et provocatrices : une autre manière de concevoir l'art et l'homme dans le monde moderne. Ce livre a pour objectif le tracé d'une carte : une carte littéraire et philosophique, un itinéraire nomade dans lequel le lecteur sera invité à explorer les points de rencontre des parcours croisés de ces deux écritures. Ses cinq chapitres proposent des trajets entrelacés à travers les oeuvres d'un écrivain et d'un philosophe, suivant une construction circulaire inspirée du dernier texte de Beckett. Entre les paradoxes du mouvement du vide et ceux d'un temps non-chronologique, on parcourra successivement les questions de la représentation et du sujet dans la création et la réflexion contemporaines, et celle de l'invention d'une « littérature mineure ». Ainsi se produira l'événement d'une rencontre inédite et virtuelle, rencontre par l'écriture, de deux grands noms qui ont marqué le XXe siècle. Au terme du voyage, l'ambition de ce projet sera de repenser le dialogue ancestral de la philosophie avec la littérature : loin d'une altérité absolue ou d'un assujettissement du littéraire par le spéculatif, la fiction est la raison d'un travail du langage et de l'image où chacun des deux discours enrichit l'autre.

  • Projetant des lumières sur les rapports qui peuvent être établis entre la création littéraire et l'art jumeau des sons, sur leurs similitudes et leurs dissemblances, surtout dans l'épineuse question de la transposition des formes de l'un dans l'autre, Euterpe et Harpocrate ou le défi littéraire de la musique vient à son heure livrer au public francophone les questions posées - et les résultats obtenus - par les recherches les plus récentes dans le domaine de la comparaison littérature-musique. L'auteur y ajoute une réflexion personnelle, originale et pertinente.

  • Par la transmission du « magnétisme animal » à ses patients, le médecin Franz Anton Mesmer (1734-1815) crut avoir révolutionné l'art de guérir. L'influence de ses théories s'étendit rapidement à toute l'Europe. Bientôt, le débat déborde le cadre de la médecine pour s'élargir à la littérature et à la philosophie. Les contributions du présent volume confrontent l'influence du mesmérisme subie par des auteurs français à celle exercée sur des auteurs allemands. Cette comparaison permet de constater l'unité du courant mesmériste dans les diverses littératures européennes du xixème siècle mais témoigne aussi des spécificités nationales dans sa réception. La question de l'héritage légué par Mesmer à l'époque actuelle est évoquée en guise de conclusion.

  • The purpose of this book is to shed light on the rather unexplored «English facet» of Fernando Pessoa, considered one of the major Portuguese poets of the twentieth century. The originality of this study also lies in its extensive use of unpublished documents. Out of the bulk of Pessoa's English writings, The Mad Fiddler has been selected; it offers not only poems of better quality than most of his writings in English but it also has the advantage of being a complete and coherent suite of «mystical» poems. A systematic comparative study of the themes in The Mad Fiddler and in the poems by the four Portuguese heteronyms reveals a clear continuity and shows that Pessoa's bilingual Poetry is based on his main ontological quest, which he tried to solve by means of his dramatic scattering into «masks». After this comparative analysis, the individuality of The Mad Fiddler is defined. Following an overwiew of the unpublished English writings found in the Pessoan legacy, The Mad Fiddler is analysed by means of Pessoa's own unpublished comments. An investigation of Pessoa's private French library and of his unpublished Literary Appreciations proves how fully he understood the impact of Symbolism on the evolution of Modern Art. The Mad Fiddler could indeed be viewed as an English echo of Pessoa's interest in modern trends in Literature and as a kind of «English microcosm» of gessoa's aesthetic theory.

empty