Les Editions Chapitre.com

  • Ce roman de politique fiction présente la solution aux problèmes que rencontre actuellement la France.

  • Ainsi vont les projections à tendance idéales, conflictuelles, et « peu onéreuses » spirituellement comme les déductions sous un prétexte déjà préétabli donc déjà revendiqués et non décisifs tels que les mouvements de la société en système de promesses et non de nécessité. Ou alors ceci forme une simple visite pour essayer l'éloquente vision d'un simple recueil d'idées assemblée autour d'un environnement à tendance globalisant.

  • Le sujet est vaste, puisqu'il s'agit de littérature et de société...Véritable travail de plusieurs années sur le présent, le passé et le futur dans l'immédiateté de l'écriture... Mais aussi vaste débat qui débouche sur une perspective révolutionnaire, qui n'a pas pour but de révolutionner le monde, mais de le comprendre et de l'appréhender, parce que c'est cela la révolution... C'est cette histoire-là, à travers le roman du « Je », et à partir du premier métier de libraire de l'auteur qu'il vous mènera à une nouvelle approche de la Lecture, Tâche bien ambitieuse, mais sans laquelle il ne peut y avoir d'analyse, car comme le dit Wittgenstein, il ne peut y avoir de philosophie qu'en se défaisant de toutes... Ainsi les outils employés ne sauront être que pure rhétorique et grammaire sociale, dans l'exercice de ce contrat par le libre arbitre de chacun.

  • L'idée, cette étincelle de lumière, plus vieille que le monde, est la cellule constitutive de la pensée et de l'esprit. Elle est au commencement, au coeur et à la fin de tout. Ce sont les idées qui font la civilisation, les hommes et les cultures. Ce sont elles qui se reflètent sur le miroir de nos sociétés et de nos comportements. Lorsqu'elles changent, le monde change. Il n'y a rien d'aussi puissant que l'idée dans l'univers ! Depuis près de quatre mois, des vagues d'idées nouvelles, se déversent sur la page « Révolution Séraphique » du réseau social facebook.
    Un grand mouvement d'idées est déjà né, et il touchera les côtes de la politique, de l'économie, des sciences et de la culture, des armées, des sports, des arts, des techniques, de la famille, des religions et de toutes les assises de notre civilisation. Le présent ouvrage se veut le premier d'une série qui vous fera découvrir les messages de Sophos Holy, et les réactions des milliers de sympathisants qui suivent son mouvement.

  • Le webmestre des sites Gaétan Solo et le Dictho analyse précisément l'évolution de la langue, l'orthographe, la conjugaison et la grammaire d'aujourd'hui. Il donne ensuite une description concrète de l'école primaire et de ses incertitudes et explique la démarche du Dictho, un dictionnaire sans équivalent.

  • Chères lectrices, chers lecteurs,
    Ce livre n'est pas une oeuvre poétique au sens étymologique du mot, mais un répertoire de pensées et de réflexions s'offrant à la fois à la méditation et à la distraction.
    Il résume des pans de pensées condensées sous forme de textes courts évitant de vous plonger dans la lecture du contenu étendu d'ouvrages spécialisés.
    Toutefois, n'ayant nullement l'intention d'être moraliste, « Penser par soi-même » a pour but de vous divertir par des séquences de poèmes d'amour, de la fête du vin et de la nature.

  • La forêt s'est enflammée à Paradise, ville californienne au milieu des bois. Nous avions un paradis sur terre et il est parti en fumée, comme partout. On nous a fait croire que le paradis était aux cieux. C'est un leurre. Les cieux sont sur terre également. Ils débutent ici, avec nos frères et nos amours, sinon, ils ne sont pas. Il y a continuité entre ciel et terre, entre le bas et le haut... mais si le bas est atteint, qui nous rendra le haut ? Il faut que la voix des hauteurs soit rendues, et vécues. Disons que ce n'est pas trop ce qui se passe. et que le monde reste sourd et aveugle. Prisonnier de cette mécanique absurde. Comment ne pas s'alarmer devant la disparition de bêtes partout, des plantes qui périclitent par d'obscures maladies, par tous les troubles et menaces qui pèsent sur les relations mondiales ? L'Homme, qui se pense supérieur est rendu bien bas. Prisonnier dans cette demeure, il se dit libre et s'enferme dans un processus ou un système aberrant de pensée. Folie ou fêlure ? aveuglement ou absurdité, comment savoir ? Comment nous délivrer et assurer ainsi un avenir vivant heureux ? Nous ne pourrons strictement rien selon nos seules ressources intellectuelles, savantes, ou techniciennes, selon nos schémas de pensée qui sont très limités et très schématiques. Enfermés dans une logique sans lumière, sans vie réelle.
    Comment le mort pourrait-il nous donner à vivre ? Pour que nous puissions vivre il faut que nous soyons vivants et que le vivant nous donne sa vie.

  • Ce livre est réservé au plus de 16 ans !
    Connaître l'autre par les mains est peut-être le geste le plus humain qu'un terrien puisse accomplir. Cette connaissance traverse les chairs comme une cause d'exaltation. L'un s'imprègne en celui qui le parcourt et son corps réveillé par ce geste attentif devient une révélation qui se transmute.
    Cette communication tactile s'érige en connaissance, en influx, en émanation comme si l'autre sortait de lui-même pour se livrer consentant et, de ce fait, devenir sublimé par l'amour des mains qui le parcourent. Si la parole va d'une oreille à l'autre, ce courant tactile va jusqu'à l'âme et ce fluide transmet un amour encore inexprimé.
    Le plaisir étant une dimension du moi, peut-on dire que, quand un membre se réjouit, il réjouit tous les autres aussi.



    LES MAINS

    Les mains après avoir aimé
    Caressé les pieds, le sexe, les fesses
    Accordent à la bouche les doigts
    La saveur suprême
    La communion du ressenti
    S'accomplit par cet acte
    On croit manger ses sens
    L'envahissement de l'extérieur
    Saturé de délices muris
    Se propagent à l'intérieur
    Afin d'atteindre les prémices
    De l'extase
    *
    Quand passe la semence
    Où passe tout ce qui nait en ce monde
    La saveur du frisson se multiplie par deux.

  • Paradox of the invariance of the speed of light Nouv.

    This book revisits Einstein's postulate of the invariance of the speed of light, focusing on the corresponding train thought experiment. It shows how a close analysis of the supposed relativity of the simultaneity of light beam emissions brings us to the principle of the relativity of simultaneity at the physical level. However, in the objection about a spacecraft and a missile presented here, this principle turns out to be self-contradictory. The present logical and mathematical considerations are liable to challenge the validity of the second postulate of Special Relativity. Recognition of the results of this analysis could revolutionize our conception of spacetime.

empty