Les Éditions Québec Amérique

  • En août 2007, ce sera le 30e anniversaire de la Charte de la langue française. Pour les « enfants de la loi 101 », cette charte est une sorte de mythe, d'autant plus vénéré et intouchable qu'ils n'en ont aucune connaissance réelle. C'est pour eux que Jean-Claude Corbeil a écrit ce livre, « pendant qu'il s'en souvient », afin qu'ils sachent d'où vient la politique linguistique, sur quels principes elle est fondée, le modèle de société québécoise qu'elle propose aux anglophones, aux allophones et aux immigrants quand ils arrivent au Québec. Pour que le français ne redevienne jamais une langue de seconde zone.Prix de la présidence de l'Assemblée nationale 2008, catégorie meilleur livre politique.Racontant les grandes étapes de l'histoire de la politique linguistique québécoise, de l'origine de la concurrence entre langue française et langue anglaise à partir de la Conquête (1760) jusqu'aux gains et points faibles du dispositif actuel, L'Embarras des langues met en évidence le fait que la politique linguistique ne se réduit pas à la Charte de la langue française, qui n'en est que le volet législatif. En effet, la politique linguistique comprend d'autres éléments tout aussi stratégiques pour l'avenir de la langue française au Québec : la politique d'immigration, l'enseignement du français aux enfants et aux adolescents, la promotion d'un français de qualité dans son usage au Québec, l'engagement quotidien de chaque citoyen québécois envers la défense et l'illustration de la langue française comme langue commune du Québec. L'Embarras des langues est un essai éclairant qui permettra à chacun de prendre conscience du rôle qu'il a à jouer dans l'avenir de la langue française au Québec.

  • Dans son quatrième roman pour adultes, Jean-François Beauchemin aborde la thématique de la différence. Avec sa plume inventive et imagée, il fait le récit du parcours singulier d´une jeune fille en proie aux tourments propres à sa condition.
    Mathilde porte une jolie robe bleue, elle a un sacré caractère et des oreilles si grandes qu´elle se trouve désastreusement moche. Pour apaiser son tourment, ses parents lui proposent d´adopter un animal de compagnie. Contre toute attente, Mathilde optera pour un serpent. Cet ami interminable, silencieux et un peu mystérieux deviendra vite son confident le plus sûr. Mieux encore, il renouvellera son regard sur le monde et lui fera découvrir une chose importante : la liberté. C´est-à-dire le contraire de la tyrannie de l´apparence physique, bien sûr, mais aussi celle de la vieillesse, de l´attachement, du corps et de quelques autres choses encore. Cette histoire est avant tout un éloge de l´amitié, source de réconfort, de joies nombreuses et, parfois même, de redécouverte de soi.

  • Voici le deuxième titre d´une nouvelle série encyclopédique s´adressant à toute personne qui souhaite acquérir des connaissances sur un sujet donné. Le concept en est simple : Nous avons fait appel à un spécialiste pour répondre à une centaine de questions sur le sujet traité. Illustré de photos et balisé de tableaux explicatifs, chaque titre offre aux lecteurs le panorama complet du sujet à l´aide d´une présentation originale et soignée qui permet une lecture instructive et agréable.
    Dotée d´une littérature nationale riche et abondante, la nation américaine compte un nombre impressionnant d´écrivains ayant marqué le genre romanesque. Afin que nous puissions nous y retrouver autant dans l´imaginaire, dans la forme et dans les sources d´inspiration propres à ces auteurs, Marcel Labine nous offre une mise en contexte d´oeuvres incontournables qui témoignent de l´américanité.
    Avec son approche par questions et réponses, ce livre présente la matière de façon plus accessible et surtout beaucoup plus dynamique que les ouvrages savants.

  • Pour tous ceux et toutes celles que l´aventure de la création littéraire intéresse, voici l´ouvrage qu´il faut. Conçu sous forme d´ateliers, Écrire: Labeur et plaisir propose des pistes pour raffermir l´élan créateur qui sommeille en

  • Quand on sait que la ponctuation n'est que rarement enseignée - ou alors si superficiellement que c'en est un peu désolant -, et que la plupart des écrivains admettent sans difficulté qu'ils sont loin de maîtriser cet aspect pourtant important de leur langue, on comprend qu'un ouvrage comme L'art de ponctuer ait su s'imposer comme un indispensable dans le paysage des outils de référence. Ayant l'avantage d'être adaptée à l'importante réforme de l'enseignement de la grammaire implantée au secondaire par le ministère de l'Éducation du Québec, cette troisième édition au contenu revu et corrigé se démarque également par l'efficacité des exemples et par un index exhaustif facilitant le repérage des notions abordées. Outil de référence par excellence, cet ouvrage se penche rigoureusement sur tous les signes de ponctuation : - la virgule; - le tiret; - le point; - le point d'interrogation; - le point-virgule; - le point d'exclamation; - les points de suspension; - les crochets; - le deux-points; - la barre oblique; - les guillemets; - les parenthèses; - l'astérisque.

  • J'ai réalisé aujourd'hui, comme parent accompagnateur d'une activité scolaire, à quel point je ne suis pas habitué de gérer des p'tites filles. À une charmante blondinette qui m'a interpellé, hésitant entre « cocotte » et « coucoune », j'ai répondu : « Oui, ma p'tite coconne ?? » Fail. --------------------------- Avoir su au départ qu'un enfant pouvait tricoter autant de foulards de niaiseries avec le fil de ses mots. Avoir su qu'il avait cette capacité infinie d'enfiler, en colliers, pareilles perles de langage. Avoir su. J'aurais sans doute commencé plus tôt. Peut-être en tenant le journal des premiers tas ou le carnet des nuits blanches. Peut-être en transcrivant la partition de son rythme cardiaque pendant l'échographie. Qui sait ? Je n'aurais quand même pas filmé la conception, mais j'y aurais sans doute pensé... J'écris pour me souvenir. Me souvenir de la joie d'être papa. On dit souvent qu'une image vaut mille mots, mais dans ce monde où on nous bombarde sans cesse d'images, parfois, mille mots ont plus de valeur.

  • Évangéline : héroïne fictive plus vraie que nature Qui est Évangéline ? L´héroïne d´un poème de Henry Wadsworth Longfellow, imaginée pour incarner les idéaux d´une Amérique en train de se définir ? Une référence identitaire, muse de la renaissance acadienne ? Un symbole rassembleur des racines des Cadiens de la Louisiane ?
    La réponse, constate le sociologue Joseph Yvon Thériault, n´a cessé d´évoluer et se trouve aujourd´hui quelque part entre poésie et histoire.

  • Les activités d'écriture proposées dans ce guide vous amèneront à explorer certains thèmes, tous plus porteurs et fondamentaux les uns que les autres. Du moins, selon ce que mon expérience en atelier m'a démontré. Tout au long du livre, des astuces et des exercices pratiques, concrets et parfois abracadabrants devraient nourrir votre joie d'écrire tout en vous permettant d'améliorer vos productions de façon notable. En tout temps, vous serez appelé à accorder une attention particulière à la manière de raconter une histoire, de présenter une image ou d'exprimer une idée.
    L'ouvrage est divisé en cinq parties, suivies d'une liste de citations dans lesquelles vous pourrez vous amuser à identifier des figures de style. Chaque partie compte une série d'improvisations présentées de manière assez homogène et déclinées en plusieurs phases qui vous permettront d'explorer certains aspects relatifs aux différentes notions abordées.
    J'ai choisi le terme improvisations parce qu'il me semble parfaitement en accord avec l'esprit général de la création spontanée. Par ailleurs, j'ai pris soin d'effectuer chaque exercice que je demande d'accomplir. Je vous présente mon travail sous forme d'exemples qui, je l'espère, contribueront à clarifier ce qui est demandé. La longueur des exemples fournis n'a pas d'importance. Disons simplement qu'ils servent à orienter vos élans. S'ils vous bloquent, biffez-les. Je ne suis pas susceptible pour deux sous.

empty