FeniXX réédition numérique (Siloë)

  • Des témoignages de personnes qui participent aux ateliers d'écriture, osant ainsi s'exposer au regard des autres.

  • « Claudel connais pas », « Claudel au purgatoire », « Claudel difficile », tout cela est peut-être en train de changer : publications récentes, mises en scènes neuves. Difficile Claudel ? Il est vrai que l'aborder sans connaître ce qui a marqué le jeune écrivain, c'est vouloir se diriger dans un paysage sans lumière. Pierre Ouvrard a voulu éclairer ce paysage en étudiant, parmi les thèmes qui ont inspiré Claudel, quelques-uns de ceux qui lui viennent de sa foi religieuse. Ce n'est pas un livre d'érudition. Il a été rédigé en pensant à ceux qui ne connaissent que peu Claudel ; mais, d'emblée il plonge le lecteur au coeur de l'oeuvre ; c'est la méthode du « bain linguistique ». Le premier contact est-il rude ? Il faut persévérer. C'est un guide, avec un itinéraire, ou plutôt trois itinéraires ; trois aspects de la foi chrétienne qui ont paru les plus présents ; trois « mystères », selon le vocabulaire de la foi : la Création, la Communion des Saints, la Rédemption. D'un chapitre à l'autre de l'essai, les sentiers se croisent, la lumière perce, les citations, nombreuses, dévoilent peu à peu leur sens. Essai théologique ou étude de critique littéraire ? L'auteur refuse l'alternative. Il s'agit de la foi lorsqu'elle s'exprime avec des mots de poète. Littérature et Foi.

empty