EDITIONS LES 3 COLONNES

  • Vivre ensemble en France, quand on a des convictions différentes et des valeurs contradictoires, semble de plus en plus compliqué.
    La Fabrique des monothéismes permet d'apprendre à connaître l'histoire de l'autre, à comprendre pourquoi il est convaincu par ce qui nous semble absurde ou faux, pourquoi il est heureux de faire partie d'un groupe qui n'attire que notre suspicion, nourrit nos appréhensions.
    Ce livre examine aussi ce que pourrait entreprendre notre société afin que ses membres se considèrent mutuellement comme des humains embarqués dans la même aventure. Une aventure compliquée, périlleuse, certes, mais dont personne ne pourra se sortir si ce n'est grâce à l'aide des autres, de tous les autres. Car il va falloir mettre en commun la variété de nos compétences, de nos sentiments, de nos idées, de nos valeurs, si nous voulons trouver une solution à nos oppositions et vivre épanouis en concitoyens du même pays.
    Toute la diversité de nos richesses humaines ne sera pas de trop pour construire la société où ensemble il fera bon vivre.

    Yves Ferroul, agrégé de lettres, docteur en lettres, a été maître de conférences de littérature du Moyen Âge à l'université de Lille, donnant des cours sur la Bible dans la littérature. Médecin sexologue, il intervient dans différentes universités françaises sur le thème « religions et sexualités ». Il est auteur d'ouvrages sur la sexualité, sur le couple et sur les religions, dont Grand père, est-ce que tu crois en Dieu ?

  • L'Enfant se construit essentiellement grâce à son Jeu.
    Il grandit, progresse et s'adapte chaque jour, parce qu'il sait brillamment Jouer.
    Son Jeu est son exact reflet. Il y pose toujours son vécu, ses émotions et toutes ses relations pour rester en équilibre, d'abord, et cheminer.
    Il ne naît pas mini-adulte, il apprend durant de longues années en écoutant subtilement son corps.
    Le Petit Humain est un autodidacte insoupçonné. Il capte et gère sa vie beaucoup plus qu'on ne le suppose.
    Il en est l'architecte époustouflant ! Il travaille constamment sur soi, en Jouant !

    Emmanuel Guitton est psychothérapeute spécialiste de l'Enfant. D'obédience winnicottienne, il accompagne l'Enfant depuis plus de trente ans et l'aide à se restaurer en utilisant uniquement le Jeu.

  • Jelloul Belmakadem, né en 1953, Professeur multidisciplinaire en sciences humaines (économie, sociologie, psychologie et philosophie) a abordé, d'un point de vue philosophique, les phénomènes du changement et du réchauffement climatiques en remontant à l'origine de la Source de vie, dont le sens est d'apprendre aux humains la façon juste de se considérer mutuellement, et de vivre en relation harmonieuse avec la nature. Sa pensée se fonde sur les lois de la vie. Le travail qu'il vient de réaliser est le résultat de toute une vie d'études, de réflexion et de transmission du savoir qui représente sa vocation depuis son très jeune âge.

    Le changement et le réchauffement climatiques sont des sujets d'actualité qui concernent toutes les nations, toute l'humanité. Ce sont les signes précurseurs de l'ère du verseau, d'une nouvelle vie qui s'approche, et se caractérise par une véritable compréhension du savoir qui donnera naissance à une nouvelle culture basée sur la justice, l'amour, la sagesse, la vérité, la paix et la fraternité. Cet événement ne concerne pas seulement le monde extérieur, mais également le changement qui va se produire dans le climat intérieur de l'homme, c'est-à-dire ses conceptions, ses pensées, ses sentiments et son comportement.



  • Jusqu'à fin 2017, le Royal Mail Ship St Helena, navire cargo de fret et de passagers, a été le seul lien entre l'île Sainte-Hélène et le reste du monde.


    L'ouverture d'un aéroport sur cette île de tous les exils, dans l'Atlantique sud, a signé la fin de la liaison maritime

    ; la fin d'une ère.


    L'auteure raconte cet ultime voyage du dernier bateau postal du monde, les festivités qui l'ont accompagné tant à bord que sur l'île, du 24 janvier au 17 février 2018. Elle a vécu des moments uniques et improbables lors de ce voyage vers l'isolement, au coeur des grands espaces marins.


    Une curieuse nostalgie entoure, à Sainte-Hélène, les lieux
    d'exil et de mort de Napoléon.


    Ce voyage historique et poétique laisse derrière lui une île abandonnée, un merveilleux bateau à quai, ainsi que d'incroyables souvenirs.


  • Chroniques en un seul blog et plusieurs morceaux rassemble les articles publiés par Philippe Etienne depuis qu'il a commencé à alimenter son blog, fin 2013. Ces chroniques abordent les sujets qu'il rencontre au coeur de son activité professionnelle : la communication des entreprises (et notamment des entreprises du digital), le management et l'actualité des négociations économiques, diplomatiques ou sociales. Parfois ces chroniques débordent du cadre professionnel et Philippe Etienne pratique alors son café du commerce personnel. Chaque année, c'est aussi sur le modèle de la chronique que Philippe Etienne adresse ses voeux à ses relations professionnelles, amicales et personnelles.



  • Ce livre est né de la compassion de l'auteur pour l'humanité qui, cherchant désespérément à construire son bonheur sans Dieu, essaie de soulager ses souffrances par des moyens toujours plus destructeurs les uns que les autres

    : avortement, drogues, divorce, adultère, athéisme, ésotérisme, et guerres de toutes sortes. L'ouvrage se veut être un instrument de réévangélisassion de nos sociétés sécularisées et en proie, non seulement à la dictature de la science et de l'économie, mais aussi à des bouleversements éthiques majeurs. Il se présente sous la forme d'un traité d'apologétique chrétienne dont l'argumentaire est soutenu par de nombreuses références scientifiques, philosophiques et théologiques. La première partie de cet ouvrage traite de considérations fondamentales sur l'origine et le sens de la vie des hommes. La seconde est un recueil de méditations sur des questions liées à la sexualité, au célibat consacré, au mariage et à la vie de famille. La troisième porte un regard chrétien sur l'homosexualité. La trame de fond de l'essai est l'invitation permanente à laisser Dieu transfigurer la souffrance qui s'invite dans nos vies sous des formes fragmentaires et variées. L'objectif principal de l'auteur est d'aider les hommes et femmes de notre temps à redécouvrir leur vraie nature de membre du Corps du Christ, leur mission salvatrice, et leur destinée ultime qui est le bonheur en Dieu. L'ouvrage s'inscrit donc bien dans l'air du temps et répond ainsi à l'appel lancé en 2010 par le Cardinal Levada (ex-préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi) invitant à développer urgemment une nouvelle apologétique pour le XXIe

    siècle.



  • En partant de l'expression «

    Cherchez et vous trouverez

    », Pierre Chamel a voulu approfondir sa foi, et voir en quoi il croyait réellement. Pour ce faire, il a donc étudié de nombreux textes des évangiles et de la bible de Jérusalem, et tenté de comprendre ce qui peut apparaître pour des contradictions.


    Il a toujours établi un lien avec les connaissances basiques de la science, le subconscient et la nature. Selon lui, il est nécessaire de prendre le temps d'écouter, d'analyser, de s'approprier des opinions d'autrui. Car en effet, chaque adversaire peut faire grandir. Ce livre est avant tout une invitation à la réflexion.






    Pierre Chamel, né en 1940, est issu du militantisme de 1968 et de l'Église de l'époque. Dans ce livre, il témoigne de sa foi en Dieu, qui diverge parfois avec l'Église, mais il suggère des possibilités pour remédier aux dysfonctionnements.


  • Ce livre n'est ni de la collapsologie, ni une étude sur l'effondrement d'une civilisation, pas plus qu'un éloge de la folie ou un appel à la révolution. Il cherche à aller plus loin que tout cela, considérant comme dévoilées toutes les ruses et tous les artifices mis en place par une minorité au pouvoir illégitime et avide de le conserver, dans le but de tenir l'humanité sous son joug. Il cherche à dépasser le militantisme et les moyens de résistance modernes, la désobéissance civile ou l'aide humanitaire, dans une volonté de rassembler des individus d'une sensibilité et d'une vision communes, prêts à tout pour un changement. Si la folie peut souvent, à raison, rebuter, il s'agit ici non pas d'idées malsaines et torturées, mais plutôt d'intégrer le désordre pour mieux le contrôler, de même que sa propre vie.

    Après des études en Lettres à l'Université de Fribourg (Suisse) et un intérêt pour la sociologie de l'alimentation et de la santé, Damien Krattinger s'est tourné vers l'étude des mouvements de vie alternative pour mieux comprendre ce qu'ils cherchent à construire et quels en sont les fondements. Le Roi des fols est son premier ouvrage, fruit de réflexions et lectures sur la figure du pouvoir spirituel au sein des démocraties occidentales.


  • En choisissant Socrate et Pythagore comme figures tutélaires, ce n'est pas une opposition entre passion, émotion et raison que nous chercherons à retracer, mais une complémentarité utile et nécessaire à l'éducation de l'esprit humain. De nombreux précurseurs de talent s'y sont, d'ailleurs, attelés avec enthousiasme. Comment modéliser ces différentes entreprises éducatives d'une façon suffisamment simple pour que Pythagore, lui-même, ne la renie pas ? Il s'agira également d'un défi à relever.

    Après un parcours passionné dans divers secteurs d'activité plus proche du patchwork que du tissage au kilomètre, l'auteur a souhaité se lancer dans l'écriture d'un ouvrage dont la trame se rapporte à la pédagogie. Il s'alimente d'interrogations, de recherches et de réflexions personnelles liées aux difficultés, mais aussi aux joies vécues sur le terrain auprès de ses étudiants. Ces situations ont nourri sa motivation à porter un regard documenté sur les pratiques en général et un certain nombre de constats en particulier.

  • Notre société connaît, actuellement, une modification du rapport au temps des adolescents et de leurs parents.
    Les enfants sont sollicités, en permanence, au travers des réseaux sociaux et ont accès, de façon précoce, à certaines pratiques. L'adolescence nous propose, alors, des remaniements plus visibles pour certains.
    La notion de réussite scolaire favorise une pression constante sur des acteurs, à qui nous demandons de se projeter dans un futur professionnel alors qu'ils sont dans l'incapacité de faire face à l'immédiateté à laquelle ils sont confrontés.
    Ces modifications du rythme de vie et des habitudes entraînent parfois une forme d'épuisement des adolescents qui nous paraissent parfois déprimés, dans l'incapacité de faire face à un ennui salvateur qui leur permettrait d'organiser leur pensée.
    /> Certains, de façon à échapper à cette organisation toujours plus oppressante, mettent en place des stratégies d'évitement qui sont généralement associées à des mises en danger. Une partie des adolescents décident d'engager tout leur corps pour enfin ressentir le présent et fabriquer de façon artificielle des bulles de présent, où vivre prend sens.

    Travailleur social depuis plus de vingt-cinq ans, chargé de suivi, chargé de projet puis chef de service et conseil en matière de parentalité, Frédéric Bennaï a toujours eu le souci de répondre de manière juste et bienveillante aux questions intimes soulevées par les parents et les adolescents. Confronté de façon empirique et théorique à l'évolution des pratiques adolescentes, il nous livre ici une partie de ses réflexions sur la modernité adolescente et le rapport au temps des enfants et de leurs parents. Ce texte est à la fois une étude, une expertise, et une façon différente d'appréhender et de comprendre cette période si complexe.

    Couverture : « Le porche passant », huile sur toile, BENNAÏ Frédéric, 2017

  • Content de son existence mouvementée, l'auteur considère l'adversité comme nécessaire à la vie, et il souhaite partager l'enseignement qu'il a reçu non seulement avec ses amis, mais avec ceux qui le liront.
    Voici son message : Dès les prémices de la maladie, soignez-vous et, même si vous heurtez le rocher des épreuves, fixez-vous un but et ne vous laissez pas abattre. Votre ange gardien vous enverra des gens charmants, sachez en profiter ; il y aura des gens qui vous veulent du mal souvent sans s'en rendre compte ; vous aussi vous ferez des bêtises, qu'importe. Carpe diem. Profitez des bons moments, sachez les apprécier.

    Né en 1936, l'auteur, orphelin d'un père médecin, a accumulé les échecs scolaires, mais avec l'âge sa mémoire s'est développée. Il a ainsi été reçu à plusieurs concours et examens, en particulier après quarante-cinq ans. Il a exercé les fonctions de médecin hospitalier, médecin du sport, médecin généraliste, médecin d'universités, et assistant technique médical de chirurgie. Il a également travaillé comme ostéopathe, psychothérapeute, sapeur-pompier, expert près des tribunaux, et adjoint au maire. Il est judoka, karatéka, rose-croix, martiniste, et franc-maçon. Énumérer ses diplômes serait trop long. Il est père, grand-père et même arrière-grand-père.

  • Big bang ! Prononcé à la BBC en 1950, ce sarcasme de F. Hoyle visait à dénigrer la théorie cosmologique de son collègue de Cambridge, le belge G. Lemaître, qui impliquait un début à l'univers, une idée qui révulsait les cosmologistes britanniques. En fait, ce big bang n'était qu'une réplique de celui, plus fondamental, de la théorie de la relativité générale d'Einstein, publiée en 1915, dont les effets dévastateurs pour nos concepts de temps et d'espace trouvaient chez Lemaître une application magistrale. L'objet de la cosmologie scientifique est de décrire l'univers dans sa globalité. Comme nous en faisons partie et nous verrons par quel concours de circonstances improbable cela a été possible, la description de l'univers n'est pas sans poser de problèmes. C'est, un peu, comme demander à l'enfant à naître d'une femme enceinte de décrire sa mère. Comme pour examiner les spécificités de la cosmologie scientifique il faut la connaître, nous en exposerons la genèse chaotique illustrant les problèmes conceptuels auxquels les scientifiques ont été confrontés jusqu'à aboutir au récit en vigueur aujourd'hui, que nous exposerons. Ceci nous permettra alors de fonder notre réflexion, sur la nature de la connaissance et de ses limites.

    Ingénieur en physique de formation, l'auteur embrasse une carrière dans les télécommunications, avant de préparer, à soixante ans, un master d'astrophysique à l'IAP (Institut d'astrophysique de Paris) et une thèse en histoire et en philosophie des sciences, sur la relativité générale, à l'université Paris-Diderot (Paris 7). Ancien président de la commission cosmologie de la Société astronomique de France, il est actuellement vice-président de cette institution. Nombre de ses conférences publiques sont consultables sur Internet.

  • Cet ouvrage se propose de jeter un regard neuf sur un moment important de l'histoire de la peinture haïtienne. C'est aussi un prétexte pour démontrer que l'art est l'une des fonctions permanentes de l'homme et qu'à ce titre elle doit être étudiée comme telle en elle-même, ainsi que dans ses relations avec d'autres fonctions. Cette étude s'efforce également de montrer que l'expérience esthétique n'est jamais restée confinée dans les limites que lui assignent les prémisses de la métaphysique platonicienne du beau.
    Il est évident que la société haïtienne des années quarante n'était pas assez ouverte, pour promouvoir et encadrer une peinture portée par des artistes analphabètes issus des quartiers difficiles. Ce qui s'est révélé catastrophique pour la peinture populaire haïtienne, à l'époque, en pleine mutation. L'un des enjeux de l'art occidental étant, vers le milieu du xxe siècle, de ressourcer une peinture décadente, un comportement plus responsable des élites traditionnelles de Port-au-Prince, vis-à-vis de cette forme d'écriture, aurait permis aux artistes populaires de jouer ce rôle.

    Né à Port-au-Prince (Haïti) le 25 février 1965, l'auteur est critique d'art. Il a étudié la musique, l'histoire de l'art et l'anthropologie. Il a enseigné l'histoire de l'art haïtien pendant plus de huit ans à l'ENARTS et dirigé le comité d'organisation du carnaval de Port-au-Prince. Il a publié des textes dans différents journaux et revues en Haïti et ailleurs. Il a aussi rédigé trois romans et deux recueils poétiques.

empty