Archipel

  • Freud disait que, si l´on cède sur les mots, on finit par céder sur les choses. Depuis des années, la société française flotte, sans s´en rendre compte, sur un bassin sémantique qui contraint chacun - ou presque - à porter autour de la taille la même bouée du conformisme langagier.
    Cette paralysie idéologique du langage frappe notre démocratie. Nous sommes dans un univers construit par des mots le plus souvent issus d´un vocabulaire politiquement correct de gauche. Or, imposer ses mots, c´est imposer ses idées ; c´est ainsi qu´un clandestin n´est pas un clandestin mais un « sans-papier ». Ce poids des mots fait plier dans les têtes la vérité et la réalité, lesquelles sont pourtant intangibles : un homme de ménage cesse-t-il d´être un homme de ménage parce qu´on l´appelle « technicien de surface » ? Une cité de banlieue d´être une cité de banlieue parce qu´on l´appelle « quartier » ? Derrière les mots, le vide des mots, forteresse vide.
    Ce dictionnaire s´attache à recenser et décrypter avec humour ces mots dont le véritable objet est d´imposer une bien-pensance qui piège les citoyens et les empêche de penser. Aux mots couchés, ce livre crie : « Debout les mots ! »

  • À la fin du roman de Mary Shelley, le monstre disparaît, emporté par un radeau de glace. Il avait promis, ayant causé la mort de son créateur et de ses proches, de s'immoler sur un bûcher funéraire. Mais la fin ouverte du roman lui permet de s'émanciper de son créateur Frankenstein tout comme de la romancière Mary Shelley... Depuis, libéré de toute emprise, le monstre n'a cessé d'errer de roman en pièce de théâtre, de pièce de théâtre en adaptation cinématographique, d'adaptation cinématographique en bande dessinée ou en jeu vidéo. La créature de Frankenstein existe. Née des pouvoirs de la science, elle hante notre culture et pulvérise la séparation entre le réel et l'imaginaire. Jusque dans les avancées scientifiques les plus récentes, nous ne cessons de la rencontrer. Elle résume la tentation des temps actuels : dépasser les limites que nous assigne notre condition d'êtres humains. Une biographie qui raconte la prodigieuse métamorphose du monstre en son créateur, son évasion du domaine de  la fiction et son errance dévastatrice dans notre quotidien.

empty