Allary


  • "Collection dirigée par Jean-Claude Zylberstein" : la formule a été imprimée sur plus de 20 millions d'ouvrages des collections 10/18, Grands détectives, Domaine étranger, Pavillons, Texto...
    Avocat, critique de jazz, éditeur, Jean-Claude Zylberstein n'a jamais voulu sacrifier l'une de ces vies: ses souvenirs nous font traverser un demi-siècle de vie culturelle.
    Collection dirigée par Jean-Claude Zylberstein

    La formule a été imprimée sur plus de 20 millions d'ouvrages. 10/18, Grands détectives, Domaine étranger, Pavillons, Texto... Jean-Claude Zylberstein a créé ou dirigé ces collections devenues incontournables avec toujours la même idée : exhumer des auteurs que nul ne se souciait de traduire ou de rééditer. Jim Harrison, Dashiell Hammett, Robert van Gulik, Somerset Maugham, Evelyn Waugh, Primo Levi, Winston Churchill, John Fante et beaucoup d'autres grands auteurs étrangers sont devenus des classiques grâce au travail de ce lecteur au goût si sûr.
    Enfant juif caché pendant la guerre, c'est dans le grenier de ses protecteurs que naît sa passion de la lecture. Il fait ses débuts dans la presse comme critique de jazz pour Jazz magazine et Le Nouvel Observateur. Puis il entre dans l'édition en rassemblant les oeuvres complètes de Jean Paulhan et devient directeur de collection grâce à Bernard de Fallois. Esthète à la curiosité insatiable, il exerce ensuite ses talents de dénicheur chez Christian Bourgois, Champ libre, Robert Laffont, La Découverte, Tallandier, Les Belles Lettres... Entre-temps, il est devenu l'un des plus grands avocats en droit d'auteur, défendant Salman Rushdie, Françoise Sagan, Ingrid Betancourt ou Daft Punk, et de nombreux éditeurs.
    Avocat, critique de jazz, éditeur, Jean-Claude Zylberstein n'a jamais voulu sacrifier l'une de ces vies, promenant son élégance amusée des couloirs du Palais aux coulisses de l'édition. Ses souvenirs nous font traverser un demi-siècle de vie culturelle et éditoriale et, au-delà, dessinent une bibliothèque idéale. Le trésor d'un chasseur de pépites littéraires.

  • Une promenade dans le siècle des Lumières avec pour guide le plus pétillant des esprits français.
    Pamphlétaire, dramaturge, philosophe, écrivain, aussi talentueux qu'extravagant, Voltaire fut l'enfant terrible d'un XVIIIe siècle effervescent où triomphaient la raison et le débat d'idées. Pour raconter cette vie où l'action et la pensée se mêlent, Louis Bériot met en scène l'auteur de Candide dans des rencontres avec ses contemporains les plus illustres : Newton, Montesquieu, Madame de Pompadour, Frédéric II de Prusse, Rousseau, Buffon et Diderot.
    Des conversations à fleurets mouchetés, écrites à partir d'extraits de leurs oeuvres et correspondances, où l'on devise sur la place de la religion, la montée des fanatismes, la condition féminine, l'amour, la science, la morale et le salut de l'âme... Une promenade dans le siècle des Lumières avec pour guide le plus pétillant des esprits français.

  • Une déclaration d'amour fou à notre langue où Bernard Pivot raconte la vie d'un homme qui, malgré ses succès de romancier, a toujours eu l'impression d'être mangé par les mots. Leur jouet plutôt que leur maître.
    Avec le livre, le DVD du spectacle de Bernard Pivot inclus.
    Avec le livre, le DVD du spectacle de Bernard Pivot inclus.
    " On déguste des phrases. On savoure des textes. On boit des paroles. On s'empiffre de mots. Écriture et lecture relèvent de l'alimentation. Mais la vérité est tout autre : ce sont les mots qui nous grignotent, ce sont les livres qui nous avalent." Bernard Pivot.
    Écrit par admiration des écrivains, dit sur scène par son auteur, ce texte est une déclaration d'amour fou à notre langue. Bernard Pivot y raconte la vie d'un homme qui, malgré ses succès de romancier - invitation à Apostrophes, consécration au Goncourt -, a toujours eu l'impression d'être mangé par les mots. Leur jouet plutôt que leur maître.
    Un hommage malicieux, inventif et drôle aux hôtes du dictionnaire.

empty