Conseil de l'Europe

  • Protéger les enfants centre la violence sexuelle - Une approche globale » propose des articles spécialisés d'une lecture aisée, qui s'adressent aux enfants, aux professionnels concernés et au grand public. L'ouvrage comporte cinq parties : une vue d'ensemble de la situation en Europe et des cadres juridiques en place ; la prévention et le signalement des abus sexuels ; la réhabilitation et la réinsertion sociale des victimes ; la violence sexuelle sur l'internet ; et l'état des partenariats publics et privés dans la lutte contre ce fléau. Ce recueil aborde aussi un problème, moins connu, celui de la violence sexuelle que des enfants font subir à d'autres enfants.Outre les informations précises qu'il fournit sur les multiples facettes d'une question complexe, ce livre attire l'attention sur de nouveaux concepts et de nouvelles réalités, et formule quelques recommandations. Il relève tout particulièrement l'absence de données sur la prévalence et la nature des violences sexuelles en Europe ; il souligne ce faisant la nécessité d'une coordination paneuropéenne de la recherche et collecte d'informations, indispensable à l'élaboration de politiques et de programmes effectifs. Il entend aussi donner l'alerte : la protection des enfants requiert une amélioration drastique et exige d'urgence des mesures coordonnées dans divers domaines, notamment des campagnes de sensibilisation, des formations ciblées spécialisées, des programmes d'intervention et de thérapie, des cours d'éducation sexuelle à l'école, des comportements familiaux responsables et une justice dotée d'un arsenal législatif plus contraignant, qui tienne compte des besoins spéciaux des enfants en tant que témoins fiables.La publication « Protéger les enfants contre la violence sexuelle - Une approche globale » s'inscrit dans le cadre de la Campagne du Conseil de l'Europe contre la violence sexuelle à l'égard des enfants. Espérons qu'elle incitera les juges, la police, les éducateurs, les gouvernements, les medias et les parlements à s'associer à la campagne et à expliquer, démystifier et combattre - par des actions concertées - la violence sexuelle contre les enfants, un phénomène qui, en Europe, concerne environ un enfant sur cinq.

  • Des liens étroits se sont développés entre la protection des droits de l'homme et l'environnement. Ce manuel mis à jour est précisément destiné à permettre de mieux comprendre ces liens, en prenant en compte la nouvelle jurisprudence pertinente de la Cour européenne des droits de l'homme. Si le droit à un environnement de qualité et sain n'est pas garanti en tant que tel dans la Convention européenne des droits de l'homme, les normes générales qui découlent de celle-ci peuvent malgré tout s'appliquer en matière environnementale. La Cour européenne examine régulièrement les griefs de personnes invoquant des violations des droits reconnus par la Convention qui résulteraient de conditions environnementales néfastes.La nouvelle version de ce manuel prend aussi en compte les décisions pertinentes du Comité européen des Droits sociaux, qui a interprété le droit à la protection de la santé, au regard de la Charte sociale européenne, comme incluant le droit à un environnement sain.Des exemples de bonnes pratiques au niveau national ont été dressés sur la base de contributions de plusieurs Etats membres, et sont inclus dans une annexe au manuel.L'objectif est de présenter de façon synthétique et accessible les principes émergents relatifs à la protection de l'environnement.

  • Le 50e anniversaire de la Charte sociale européenne est l'occasion de dresser un bilan exhaustif et éclairant sur un des traités fondamentaux du Conseil de l'Europe.Quelle est son origine ? Quels sont les Etats concernes ? Quels sont ses atouts ? Quels sont les nouveaux enjeux que la Charte doit prendre en compte ?Cet ouvrage dynamique et accessible permettra au lecteur de mieux connaitre un texte essentiel pour la défense des droits de l'homme en Europe et ailleurs.

  • Il y a loin du discours politique sur les droits de l´homme à la réalité quotidienne en Europe. Certes, les responsables politiques se disent presque tous favorables à la protection de la liberté et de la justice. Des normes relatives aux droits de l´homme ont été adoptées aux niveaux européen et international et, pour beaucoup d'entre elles, intégrées en droit interne. Pour autant, ces normes ne se traduisent pas toujours dans les faits, car elles ne sont pas systématiquement mises en oeuvre.
    C'est de ce déficit de mise en oeuvre que traite le présent ouvrage. Il rassemble des « points de vue » ou des articles que Thomas Hammarberg a publiés, puis mis à jour, depuis qu´il exerce les fonctions de Commissaire aux droits de l´homme du Conseil de l´Europe, c'est-a-dire depuis avril 2006. A ce jour, il s´est rendu dans la quasi-totalité des 47 Etats membres du Conseil de l´Europe. A chaque fois, il a rencontré des victimes de violations des droits de l´homme et leur famille, des responsables politiques, des procureurs, des juges, des policiers, des ombudsmans, des chefs religieux, des journalistes, des représentants de la société civile, des personnes détenues ou internées. Les « points de vue » que l'ont inspirés ces multiples visites résument ses réflexions, conclusions et recommandations.

  • The media play a crucial role in the protection of human rights. They expose human rights violations and offer an arena for different voices to be heard in public discourse. Free, independent and pluralistic media are a core element of any democracy. However, the power of the media can also be misused to the extent that the very functioning of democracy is threatened. Some media outlets have been turned into propaganda megaphones for those in power. Others have been used to incite xenophobic hatred and violence against minorities and other vulnerable groups.Now the phenomenon of social media presents us with a range of fresh challenges. Blogs, video and social networking sites have become a key forum for political debate and organisation - so much so that they have provoked counter-responses from some repressive states. While there is a need to ensure better protection of personal integrity in social media, the right to freedom of expression must not be undermined.The purpose of this publication is to contribute to a more thorough discussion on media developments and their impact on human rights in a constantly changing media landscape. Eight experts were invited to contribute their personal assessments of trends and problems. They have not shied away from addressing controversial issues or providing far-reaching suggestions. Together their texts indicate that there is a need for stronger protection of media freedom and freedom of expression in Europe today. These are clearly topics of paramount importance which demand serious public debate.

empty