Littérature générale

  • Fin gourmet et grand amateur de vins, Pierre Desproges fut aussi, on l'ignore parfois, l'auteur de chroniques culinaires, "Encore des nouilles", publiées dans Cuisine et Vins de France.
    Loin des standards de la presse gastronomique, Desproges ne délaye rien de sa verve ni de sa fantaisie dans la sauce. Il évoque de son style étincelant de drôlerie et d'intelligence la cuisine italienne au Québec, les vins de Sardaigne et les femmes, l'amour, la vie...
    Desproges transforme ainsi une tartine de pâté, la misogynie au restaurant, des recettes insolites, absurdes, ou un quignon de pain pour saucer l'assiette en chroniques gouleyantes !
    Rassemblées pour la première fois en volume, accompagnées de textes qui ont trait à la cuisine, même d'une recette familiale inédite, ces chroniques sont illustrées par Cabu, Catherine, Charb, Luz, Riss, Tignous et Wolinski.

  • « Ce qui a été fait peut-il être défait ? Oui, jurent quelques siphonnés, dont je suis. Pour les besoins d'un projet industriel amoral, on a vidé des milliers de villages et rempli les banlieues de millions de prolétaires, dont beaucoup devenus des chômeurs perpétuels. Mon vieux Raymond, ne me dis surtout pas que tu ne regrettes rien. Moi, si. Une autre histoire était possible. » Fabrice Nicolino, dans ce brillant essai, dresse un état des lieux de l'agriculture, soumise depuis un siècle à une folle industrialisation, au recours incontrôlé à la chimie et à des politiques productivistes désastreuses.
    Un livre incontournable pour retrouver la raison et imaginer une agriculture qui remette l'humain au centre de ses préoccupations.

  • Philippe Lançon écrit des chroniques dans Charlie Hebdo depuis 16 ans. À travers ces instantanés, c'est l'image d'une société qui se dessine. Ce recueil réunit une soixantaine de texte - à la fois journalistiques et littéraires - parus dans le journal entre 2004 et 2015.

    " C'est une feuille de température que vous allez lire, la mienne. J'y reconnais des rencontres, des voyages, des lectures, des choses vues, des expositions de peinture, que la chronique transforme. Le chroniqueur n'est ni enquêteur, ni reporter, ni éditorialiste. L'actualité, même s'il la prend au sérieux, n'est qu'un prétexte. Sa fonction est baroque : intime et masquée, pleine de plis et nouée à cette figure essentielle à l'acte d'écrire, la digression. La chronique est la mise en avant du pas de côté. "

  • Sous la plume d'Allain Bougrain-Dubourg, figure emblématique de la défense animalière, les animaux prennent la parole pour raconter les souffrances qu'ils endurent pour satisfaire l'Homme. Le constat est alarmant, mais Allain Bougrain-Dubourg ne s'y appesantit pas outre-mesure, il nous propose des solutions.

    Allain Bougrain-Dubourg troque sa place habituelle de défenseur des animaux pour se mettre dans la peau d'une dizaine d'entre eux. Petits ou gros, maritimes ou terrestres, domestiqués ou sauvages..., il narre toutes les souffrances que chacun d'eux éprouve pour satisfaire le bon plaisir de l'Homme.

    La liste est longue. Mais s'il regarde la vérité en face, Allain Bougrain-Dubourg ne veut pas pour autant nous faire pleurnicher. Au contraire, il cherche l'espoir, aussi maigre soit-il, partout où il y en a et, ce faisant, nous propose des solutions accessibles à tout un chacun.

    Liste des animaux qui prennent la parole à tour de rôle :

    • cochon

    • tortue Luth

    • levrier espagol

    • blaireau

    • tigre

    • lapin

    • vers de terre et autres micro-organismes du sol

    • vautour fauve

    • requin

    • ortolan

    • taureau

    • loup

    • poussin

    • cheval

    • rat

    • singe

    • et l'Homme.

  • Inna Shevchenko a un destin hors du commun. Née dans une famille de la classe moyenne ukrainienne, elle est à 28 ans leader du mouvement international Femen. Après dix ans d'activisme féministe, elle décide de rendre hommage à toutes les femmes, figures historiques ou fictionnelles, qui l'ont aidée à se défaire des carcans de la société patriarcale.

    Dans Héroïques, elle raconte cette libération en trois étapes à travers les portraits de celles qui l'ont inspirée. Certaines, comme Sailor Moon ou Maria Botchkareva, lui ont fait comprendre que les femmes ne sont pas le sexe faible. D'autres, comme Ève, l'ont incitée à rejeter la morale religieuse sexiste et à mordre dans le fruit de la connaissance. Inès Armand, Nellie Bly et bien d'autres, journalistes, ingénieures ou politiques, lui ont prouvé que les femmes sont aussi talentueuses que les hommes et méritent de faire entendre leur voix.

    Avec ce récit tant personnel qu'engagé, Inna Shevchenko nous entraîne sur les traces des modèles féminins grâce auxquels elle a forgé ses convictions et nous invite à rejoindre la révolution des femmes.

  • La rencontre inattendue entre un auteur classique et un dessinateur contemporain.

    "C'est une expérience à tenter un poète.

    Veux-tu me compléter et que je te complète ?

    Tu marcheras, j'irai dans l'ombre à ton côté :

    Je serais ton esprit, tu seras ma beauté."

    Cyrano à Christian, Acte II, Scène 10

  • « Quel est votre rêve secret le plus effroyable ? - Il m'arrive de rêver que ma femme, qui est tout pour moi, me trompe sauvagement avec mon meilleur ami alors que la tête de veau attache dans le fait-tout. Ce rêve est effroyable car j'adore la tête de veau. » Tout Desproges est là : jamais où on l'attend. Ni sur scène, ni dans ses écrits ou sa vie privée. Comme le dit joliment l'une de ses confidentes, « à la fois réactionnaire et révolutionnaire, bourgeois et anar - de gauche et de droite -, macho et féministe, cruel et tendre, tragique et drôle, mystique et athée, il était à la manière d'un Chesterton, le maître du paradoxe ». Francis Schull qui fut journaliste avec Desproges à L'Aurore, et avec lequel il habita plusieurs années rue Godot-de-Mauroy, a rencontré vingt-cinq de ses proches, ceux qui l'ont côtoyé au plus près et qui témoignent aujourd'hui de cette personnalité protéiforme. Drôles, émouvantes, incisives ou loufoques, ces anecdotes révèlent les multiples couleurs de ce prodigieux Arlequin qui nous a quittés il y a près de trente ans.

  • Foolz, dessinateur de Charlie Hebdo, illustre Les Fleurs du mal de Baudelaire. Le texte classique rencontre le trait résolument moderne et moqueur d'un dessinateur-caricaturiste.
    Une édition originale augmentée pour le plus grand bonheur du lecteur !

    Les "classiques de Charlie Hebdo", c'est une collection de classiques de la littérature dans laquelle on retrouve poésie, romans, pièces de théâtre et essais, illustrés par des dessinateur contemporains et des professionnels de l'humour.

    Pour chaque titre, un duo improbable est formé : Perrault et Vuillemin, Molière et Riss, Sophocle et Coco. En 2018, la famille s'agrandit avec Voltaire et Candide, Baudelaire et Foolz et d'autres encore.

    Loin des gravures classiques que l'on connaît, les dessinateurs s'emparent du texte, à leur façon.

    Dépoussiérer un classique, et permettre à tous les lecteurs, jeunes et moins jeunes, de lire, relire, découvrir ces monuments de la littérature, tel est le mot d'ordre !

  • « Dans les mots se trouvent les clés de notre liberté et la possibilité de jouir de la magie de la vie et du monde », écrit Elsa Cayat, qui fut pendant un an la chroniqueuse de la rubrique la psy de« Charlie Hebdodivan ». Animée par la passion du langage et l'écoute des autres, la traque des lapsus et des doubles sens, Elsa Cayat s'inspire de grands débats de société ou d'anecdotes recueillies auprès de ses patients pour disséquer les problèmes inhérents à l'humain et nous prouver que chacun recèle en lui les ressources nécessaires au bonheur. Sa façon de traiter l'adhésion à l'autorité, le racisme, le capitalisme, la jouissance, la légalisation du cannabis ou encore la famille nous ouvre des champs de réflexion passionnants. Ni freudienne, ni lacanienne, cette « libertaire flamboyante, optimiste et idéaliste » nous livre dans ce recueil sa vision singulière des êtres et de la société. Des textes portés par des dessins originaux de Catherine Meurisse et introduits par Alice Ferney.

  • L'Univers à peu près « Tentons d'avoir une connaissance "de l'Univers à peu près", car c'est lui laisser ainsi toute latitude de nous surprendre encore. Il est urgent de former les générations futures à l'approximation. De vagues cours magistraux seront donnés par des professeurs traversés de doutes lumineux, merveilleusement hésitants. Les étudiants auront tous le diplôme (à peu près), et la mention "connaissances approximatives" sera la plus recherchée. Le XXe siècle a vu les effets du rationalisme poussé à l'extrême : taylorisme, Shoah, économie libérale, rigueur financière. Le XXIe sera approximatif ou ne sera pas. En gros. » Au fil de ces 200 92100 chroniques sur des sujets aussi graves que les tongs, le pique-nique, les testicules, le gaz de chips ou les miroirs déformants, Didier Tronchet se plaît à déloger nos certitudes les plus endurcies et ne recule devant aucun raccourci saisissant pour redonner à l'Univers tout son sens : celui de l'humour.

  • Molière n'aurait jamais pu mieux rêver que de voir Riss s'emparer de son Dom Juan.
    Un texte classique intouché, un dessinateur résolument contemporain, le duo explosif.
    Que vous l'ayez déjà lu ou non, n'hésitez plus un seul instant à vous procurer cette édition très originale d'une des pièces fétiches de Molière.

    Les classiques de
    Charlie Hebdo, c'est une collection de classiques de la littérature, que ce soient de la poésie, des romans, des pièces de théâtre, des essais, confiés à des dessinateurs résolument contemporains, et professionnels de l'humour.

    Pour chaque titre un duo improbable est formé : Perrault et Vuillemin, Dom Juan et Riss, Antigone et Coco. Et en 2018, Les Fleurs du Mal et Foolz, Candide et Juin, etc.

    Loin des gravures classiques que l'on connaît, les dessinateurs s'emparent du texte, à leur façon.

    Dépoussiérer un classique, et permettre à tous les lecteurs, jeunes et moins jeunes, de lire, relire, découvrir ces monuments de la littérature, tel est le mot d'ordre !

  • Le mariage entre le marquis de Sade et le dessinateur Willem ne pouvait que fonctionner à merveille.
    Que vous ayez déjà lu ou non Français, encore un effort si vous voulez être républicains, n'hésitez plus un seul instant à vous procurer cette édition enrichie d'illustrations originales - dans tous les sens du terme - d'un essai du plus génial des subversifs !

    Les classiques de
    Charlie Hebdo, c'est une collection de classiques de la littérature, que ce soient de la poésie, des romans, des pièces de théâtre, des essais, confiés à des dessinateurs résolument contemporains, et professionnels de l'humour.

    Pour chaque titre un duo improbable est formé : Sade et Willem, Dom Juan et Riss, Boule de Suif et Coco. Et en 2018, Les Fleurs du Mal et Foolz, Candide et Juin, Perrault et Vuillemin, etc.

    Loin des gravures classiques que l'on connaît, les dessinateurs s'emparent du texte, à leur façon.

    Dépoussiérer un classique, et permettre à tous les lecteurs, jeunes et moins jeunes, de lire, relire, découvrir ces monuments de la littérature, tel est le mot d'ordre !

  • Quand Coco et Antigone se rencontrent, on obtient moult surprises et joies.
    Un texte classique intouché, un dessinateur résolument contemporain, le duo explosif.
    Antigone de Sophocle illustré par Coco, c'est l'édition originale et joyeuse, qu'il faut avoir dans sa bibliothèque !

    Les classiques de
    Charlie Hebdo, c'est une collection de classiques de la littérature, que ce soient de la poésie, des romans, des pièces de théâtre, des essais, confiés à des dessinateurs résolument contemporains, et professionnels de l'humour.

    Pour chaque titre un duo improbable est formé : Perrault et Vuillemin, Dom Juan et Riss, Antigone et Coco. Et en 2018, Les Fleurs du Mal et Foolz, Candide et Juin, etc.

    Loin des gravures classiques que l'on connaît, les dessinateurs s'emparent du texte, à leur façon.

    Dépoussiérer un classique, et permettre à tous les lecteurs, jeunes et moins jeunes, de lire, relire, découvrir ces monuments de la littérature, tel est le mot d'ordre !

  • Juin, dessinateur de Charlie Hebdo, illustre Candide de Voltaire. Le texte classique rencontre le trait résolument moderne et moqueur d'un dessinateur-caricaturiste.
    Une édition originale augmentée pour le plus grand bonheur du lecteur !

    Les "classiques de Charlie Hebdo", c'est une collection de classiques de la littérature dans laquelle on retrouve poésie, romans, pièces de théâtre et essais, illustrés par des dessinateur contemporains et des professionnels de l'humour.

    Pour chaque titre, un duo improbable est formé : Perrault et Vuillemin, Molière et Riss, Sophocle et Coco. En 2018, la famille s'agrandit avec Voltaire et Candide, Baudelaire et Foolz et d'autres encore.

    Loin des gravures classiques que l'on connaît, les dessinateurs s'emparent du texte, à leur façon.

    Dépoussiérer un classique, et permettre à tous les lecteurs, jeunes et moins jeunes, de lire, relire, découvrir ces monuments de la littérature, tel est le mot d'ordre !

  • Vilaines pensées

    Iegor Gran

    "En ce siècle où règne l'hygiénisme, je dédie ce livre aux microbes rescapés." Ainsi commence ce recueil d'une centaines de chroniques sarcastiques, provocantes, improbables, voire d'anticipation, dans lesquelles Iegor Gran se délecte à transformer la va

empty