Littérature générale

  • Lorsque Jean Rouaud se plonge dans la poésie de René Guy Cadou c'est pour mieux tisser entre eux des liens fraternels. Le prosateur d'aujourd'hui entremêle son écriture avec les vers du poète trop tôt disparu. Il le suit, pas à pas, sur les chemins de cette Loire Intérieure dont on sait à quel point elle l'habite. Ainsi se construit une envoûtante introduction à l'oeuvre de Cadou qui parvient à l'essentiel : susciter le désir de le lire ou de le relire.

  • « Rue Castex, une enseigne blanche, rectangulaire, se balance à peine, pendue à une arabesque forgée. Des lettres rouges et noires s'y dessinent. Studio Vermès. Photographies... » Clémence de Biéville à qui l'on doit déjà, chez le même éditeur, « 36 Sculptures de Jean-Louis Faure », nous livre ce texte court dans lequel elle s'attache à décrire, avec cette minutie poétique qui est la sienne, un photographe à l'oeuvre : Philippe Vermès. Clémence de Biéville est née en Suisse. De nationalité française elle vit à Paris depuis 1976. Elle organise des ventes d'art africain depuis 1987. Son premier roman, « Les enjôleurs », est paru chez Denoël en 1993. Philippe Vermès est né en Normandie en 1942. Diplômé de l'École Nationale des Beaux-Arts de Paris, il se consacre à la peinture jusqu'en 1975 où il se tourne vers la photographie. Il a reçu le Kodak Gold Award en 1992 pour ses travaux sur le portrait.

empty