Stock (réédition numérique FeniXX)

  • 5 000 nouveaux produits chaque année dans les supermarchés européens, 9000 aux États-Unis ; 64 000 marques nouvelles en France en 1988, 68 000 dépôts de brevets, etc. La guerre de la nouveauté fait rage dans l'économie des pays riches, elle est devenue une véritable obsession. Des milliers d'hommes et de femmes passent leurs journées à rechercher de nouvelles formes, de nouveaux noms, de nouvelles performances, dans des domaines aussi variés que l'automobile ou les éponges de cuisine, la lessive ou les boissons gazeuses. L'auteur nous emmène dans les coulisses d'un monde qu'il a pratiqué pendant de longues années : services marketing des grandes entreprises, agences de publicité, studios de design, hypermarchés, etc. Dans les groupes de créativité, en manches de chemise, on délire doucement pour libérer en soi l'inspiration. Mais il y a aussi des séances de tests, où l'on fixe une caméra sur la rétine du consommateur-cobaye, d'autres où on le passe au détecteur de mensonge. Les grandes réussites, aussi bien que les échecs spectaculaires de l'innovation, sont racontés (ainsi la faillite retentissante du nouveau Coca-Cola en 1985, ou encore l'échec du yaourt à boire en 1979, devenu succès sept ans plus tard avec une nouvelle présentation). L'auteur va plus loin et, avec un regard aigu doublé d'un goût certain de la provocation, il nous montre qu'aujourd'hui rien n'échappe à la loi de la nouveauté : pas plus la politique que la science, la philosophie et même la religion. Un récit plein de vie, en même temps qu'une remarquable analyse des mentalités d'aujourd'hui.

  • On peut, avec raison, douter de la place prépondérante des Français dans l'ordre des choses. Ils ont tous les défauts : mesquin, envieux, calculateur, mégalo, philosophe de comptoir, séducteur désespéré... Ils vivent par correspondance, jouissent à crédit, sur-consomment pour jeter ensuite. Ce sont eux, nous, les Français, que Franck Maubert dans son Petit Guide à l'usage de ceux qui s'intéressent encore à leurs contemporains a saisis sur le vif. Toujours drôles, lucides et parfois cruels, ces douze portraits annoncent le retour en force du mauvais esprit. À travers les codes, les modes, les tics, les névroses et les destins tordus de ces caractères, vous reconnaîtrez avec délectation votre voisin d'en face, votre beau-frère, votre banquier, ou... une part de vous-même. Après La Bruyère et Reiser, la satire sociale prend un coup de jeune.

  • Los Angeles s'appelle familièrement L.A. Deuxième ville des États-Unis après New York ; de vingt mille habitants il y a un siècle, cette ville champignon est aujourd'hui une agglomération avoisinant les quatorze millions. Mégapolis s'étendant sur une centaine de kilomètres, cité la plus cosmopolite du monde (elle compte 55 pour cent de « non-Blancs ») et préfigure, à cet égard, le destin des grandes villes de l'hémisphère nord. Tous les changements y sont plus rapides qu'ailleurs. Désormais pôle culturel, sa modernité hétéroclite demande à être apprivoisée car elle demeure la ville la plus étrangère du monde pour la plupart des visiteurs. Los Angeles est à la fois un mythe en formation et un défi.

  • Los Angeles s'appelle familièrement L.A. Deuxième ville des États-Unis après New York ; de vingt mille habitants il y a un siècle, cette ville champignon est aujourd'hui une agglomération avoisinant les quatorze millions. Mégapolis s'étendant sur une centaine de kilomètres, cité la plus cosmopolite du monde (elle compte 55 pour cent de « non-Blancs ») et préfigure, à cet égard, le destin des grandes villes de l'hémisphère nord. Tous les changements y sont plus rapides qu'ailleurs. Désormais pôle culturel, sa modernité hétéroclite demande à être apprivoisée car elle demeure la ville la plus étrangère du monde pour la plupart des visiteurs. Los Angeles est à la fois un mythe en formation et un défi.

  • Quand on survit au pire des massacres, on reprend son souffle, on respire, on aspire à l'éclat, aux musiques sonores, aux couleurs aveuglantes, et la folie s'empare de tout changer : mode de vie, moeurs, et décor. Le mythe de la nouvelle femme précède le changement de décor : sans corset, nuque rase et jupe brève, « La Garçonne », héroïne du roman de Victor Margueritte, revendique l'union libre. C'est le scandale. Choisir ses amours, prévoir l'enfant, ne pas s'enfermer dans ce foyer que l'on voudrait vous voir réintégrer après vous avoir fait conduire des tramways, tourner des obus et coudre des capotes : c'est le rêve de la femme des années 20 ; elle aspire à vivre à 100 à l'heure ; elle prend le volant, fonce dans les carrières d'hommes, reconquiert la haute couture, saute les barrières du barreau et de la médecine, pénètre dans les grandes écoles, dans les laboratoires, sur les stades, et réussit ; Irène et Marie Curie, Schiaparelli et Lanvin, Suzanne Lenglen et Hélène Boucher en témoignent. Conscientes de leurs droits, désormais les femmes les défendent, regroupées autour de la duchesse rouge Edmée de la Rochefoucauld, et de la bouillonnante Louise Weiss. La TSF pénètre dans les familles et dans les ateliers ; le film parle et chante ; Hollywood propose des rêves et des modèles ; on danse le charleston et la biguine ; c'est le triomphe de Joséphine Baker, de Mistinguett et de Cécile Sorel. L'expo des Arts-Déco change le style. En tête des femmes créatrices, Sonia Delaunay transforme murs et vêtements. Sonia est venue de Russie comme Gertrude Stein d'Amérique et Nancy Cunard d'Angleterre ; Paris qui bouge et qui scintille attire les belles étrangères. Ces années-jazz, ces années-changement, ces années-paillettes, Dominique Desanti les raconte avec le souci de l'historienne et le talent de la romancière, parsemant son récit de portraits de femmes connues ou anonymes : Colette, Misia Sert, Maryse Bastié, l'algébriste, La Argentina, Germaine Richier ou la pharmacienne corsicoise. La Femme au temps des Années Folles, est le cinquième livre de l'auteur (après "La Banquière des années folles : Marthe Hanau", "Drieu la Rochelle, le séducteur mystifié", "Sacha Guitry, cinquante ans de théâtre", couronné par l'Académie française, et "Les Clés d'Elsa, Aragon-Triolet" Prix Caze 1984) sur cette époque qu'elle connaît particulièrement bien.

  • Quand on survit au pire des massacres, on reprend son souffle, on respire, on aspire à l'éclat, aux musiques sonores, aux couleurs aveuglantes, et la folie s'empare de tout changer : mode de vie, moeurs, et décor. Le mythe de la nouvelle femme précède le changement de décor : sans corset, nuque rase et jupe brève, « La Garçonne », héroïne du roman de Victor Margueritte, revendique l'union libre. C'est le scandale. Choisir ses amours, prévoir l'enfant, ne pas s'enfermer dans ce foyer que l'on voudrait vous voir réintégrer après vous avoir fait conduire des tramways, tourner des obus et coudre des capotes : c'est le rêve de la femme des années 20 ; elle aspire à vivre à 100 à l'heure ; elle prend le volant, fonce dans les carrières d'hommes, reconquiert la haute couture, saute les barrières du barreau et de la médecine, pénètre dans les grandes écoles, dans les laboratoires, sur les stades, et réussit ; Irène et Marie Curie, Schiaparelli et Lanvin, Suzanne Lenglen et Hélène Boucher en témoignent. Conscientes de leurs droits, désormais les femmes les défendent, regroupées autour de la duchesse rouge Edmée de la Rochefoucauld, et de la bouillonnante Louise Weiss. La TSF pénètre dans les familles et dans les ateliers ; le film parle et chante ; Hollywood propose des rêves et des modèles ; on danse le charleston et la biguine ; c'est le triomphe de Joséphine Baker, de Mistinguett et de Cécile Sorel. L'expo des Arts-Déco change le style. En tête des femmes créatrices, Sonia Delaunay transforme murs et vêtements. Sonia est venue de Russie comme Gertrude Stein d'Amérique et Nancy Cunard d'Angleterre ; Paris qui bouge et qui scintille attire les belles étrangères. Ces années-jazz, ces années-changement, ces années-paillettes, Dominique Desanti les raconte avec le souci de l'historienne et le talent de la romancière, parsemant son récit de portraits de femmes connues ou anonymes : Colette, Misia Sert, Maryse Bastié, l'algébriste, La Argentina, Germaine Richier ou la pharmacienne corsicoise. La Femme au temps des Années Folles, est le cinquième livre de l'auteur (après "La Banquière des années folles : Marthe Hanau", "Drieu la Rochelle, le séducteur mystifié", "Sacha Guitry, cinquante ans de théâtre", couronné par l'Académie française, et "Les Clés d'Elsa, Aragon-Triolet" Prix Caze 1984) sur cette époque qu'elle connaît particulièrement bien.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Beaucoup de citoyens sont saturés de politique. Casamayor, homme de terrain, fait le point dans les domaines les plus chauds de cette fin du XXe siècle. Aujourd'hui, comme hier, tout est rapport de forces, mais de quelles forces s'agit-il ? Que veulent aujourd'hui les nations ? Et que deviennent les citoyens ? Casamayor constate que l'effroyable pesanteur des idées toutes faites, n'a pas été entamée par les désastres ni les guerres. Il éclaire d'un jour nouveau des mots tels que démocratie, pluralisme, grands principes... et déroule le fil des impostures de ces dernières années. Pourtant, optimiste par nature et par expérience, Casamayor est convaincu que, libérés de l'univers fictif où ils sont enfermés, nos concitoyens n'ont aucune raison sérieuse d'avoir peur. Un peu moins de crédulité, un peu plus de lucidité, voilà qui est à la portée de tous. Dans sa forme littéraire et parfois parodique, ce livre est un véritable antidote.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une série d'essais et d'entretiens inédits ou parus dans des revues confidentielles, au travers de chapitres sur la contestation surréaliste, la négritude debout, de textes sur Césaire, Senghor, Breton, Che Guevara, le regard d'un poète sur son siècle.

  • A travers des oeuvres de poètes, écrivains et philosophes de langue allemande, du XVIIe siècle à nos jours, Marc Petit montre qu'un auteur de livres s'égare entre objectivité et subjectivité, dans un espace poétique et fictif.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • De plus en plus de cadres, de techniciens et de directeurs sont recrutés aujourd'hui par des chasseurs de tête. Ce guide fait un tour d'horizon de cette profession et de ses enjeux.

empty