Essai littéraire

  • « Rue Castex, une enseigne blanche, rectangulaire, se balance à peine, pendue à une arabesque forgée. Des lettres rouges et noires s'y dessinent. Studio Vermès. Photographies... » Clémence de Biéville à qui l'on doit déjà, chez le même éditeur, « 36 Sculptures de Jean-Louis Faure », nous livre ce texte court dans lequel elle s'attache à décrire, avec cette minutie poétique qui est la sienne, un photographe à l'oeuvre : Philippe Vermès. Clémence de Biéville est née en Suisse. De nationalité française elle vit à Paris depuis 1976. Elle organise des ventes d'art africain depuis 1987. Son premier roman, « Les enjôleurs », est paru chez Denoël en 1993. Philippe Vermès est né en Normandie en 1942. Diplômé de l'École Nationale des Beaux-Arts de Paris, il se consacre à la peinture jusqu'en 1975 où il se tourne vers la photographie. Il a reçu le Kodak Gold Award en 1992 pour ses travaux sur le portrait.

empty