• Marine, Chantal, Marion, Aurélie et les autres n'avaient rien à voir avec le milieu médical... jusqu'à ce qu'un médicament ne fasse basculer leur vie et/ou celle de leurs enfants. Refusant d'être des victimes silencieuses, elles ont lancé l'alerte. Sans réseaux, sans argent, elles ont usé d'armes encore plus puissantes : leur conviction et leur détermination. 
     
    David contre le Goliath de l'industrie pharmaceutique, elles ont su mobiliser l'opinion - non sans être insultées, infantilisées, menacées parfois. Certaines sont des pionnières, parties à l'assaut des tabous sociétaux que sont l'alcool, les opioïdes, les maltraitances gynécologiques.
     
    C'est grâce à ces femmes, à ces mamans, à ces citoyennes humbles et modestes que l'on connaît les dangers de la pilule 3e génération, que des médicaments dangereux (Distilbène) ou détournés de leurs usages (Cytotec) ont été retirés du marché.  Que des dispositifs médicaux (Essure, prothèses PIP) ont été épinglés. Que des addictions ont été révélées.
     
    En plus de leur témoignage, elles livrent ici leurs conseils  : tout ce qu'elles-mêmes auraient aimé savoir pour mener au mieux leur combat.
     
    Les récentes crises médicales ont cela de commun d'avoir été déclenchées par la dénonciation de ces lanceuses d'alerte. Puissent leur voix et celles des suivantes être entendues pour offrir un système de santé plus sûr et moins opaque.
     
    L'auteure
    Florence Méréo est journaliste-reportère depuis dix ans au journal Le Parisien - Aujourd'hui en France, en charge des questions de santé depuis trois ans. Elle a rencontré, chez elles, ces douze femmes au destin hors du commun.

  • Un grand patron foudroyé par un AVC : récit d'une renaissance, portée sur grand écran avec Fabrice Luchini et Leïla Bekhti
    Un matin de mai 2008, le puissant patron de Peugeot Citroën, Christian Streiff, est terrassé par un AVC dans son bureau. Si le corps est intact, une partie de sa mémoire s'en est allée.
    Mais l'homme pressé qu'il a été ne renoncera jamais à se projeter dans l'avenir, avec une seule ambition : accomplir ses rêves coûte que coûte. Parcourir le monde à pied, traverser le Pacifique à la voile, découvrir la nature en solitaire.
    Ce livre est le récit de son combat pendant trois ans pour se libérer de son handicap, et une terrible confrontation avec lui-même. Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, Christian Streiff a retrouvé les mots de la vie ordinaire, et construit une nouvelle carrière dans l'industrie, mais il laisse désormais " du temps au temps ".


  • Aude SELLY a été victime d'un burnout professionnel il y a quelques années. Epuisée mentalement, physiquement et émotionnellement, elle a tenté de mettre fin à ses jours le 24 mai 2012.
    Tout au long de son parcours pour se reconstruire, une question lancinante l'a obsédée : « Que vais-je faire de ma vie ? ». En effet, les victimes de burnout sont profondément fragilisées. Ce sont des personnalités le plus souvent enthousiastes, parfois ambitieuses, dotées d'une grande conscience professionnelle... et pourtant, ce sont elles qui s'effondrent et ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes.
    Elles ont la peur au ventre à l'idée de reprendre le travail, se renferment, ne savent pas comment remonter à la surface. Elles sont épuisées. Aude a connu tout cela.
    Dans cet ouvrage, elle explique comment les victimes de burnout peuvent retrouver une nouvelle vie, comme elle-même a pu le faire. Les chemins sont uniques mais l'objectif à atteindre est le même pour toutes les victimes : retrouver un sens à sa vie professionnelle.
    Au-delà de son parcours et des clés de résilience professionnelle qu'elle propose, Aude Selly fait le point sur ce sujet majeur encore tabou en entreprise.

    En proposant des solutions et en suscitant une nécessaire réflexion sur les ravages du syndrome d'épuisement professionnel, son livre permet non seulement d'interpeller les acteurs du monde de l'entreprise mais surtout il veut de redonner l'énergie et la confiance à toutes les victimes de ce mal du siècle

  • C'est à une passionnante enquête au coeur des archives que nous convie Olivier Faure, entre impasses et découvertes, suspense et rebondissements. Il suit le parcours d'un obscur épicier ambulant de la région de Tarare (près de Lyon) qui, au xixe siècle, réussit en leurrant les autorités à obtenir le titre d'officier de santé. Au fil du récit, la personnalité complexe de Jean-Pierre Françon se dessine, imprégnée par la société de l'Ancien Régime (en matière de commerce, d'économie, de rapports sociaux...) et poussée par un caractère fort et une intelligence sociale qui vont lui permettre d'échapper au déterminisme et de s'élever au-dessus de sa condition. C'est également le portrait d'une profession qui se révèle : celle des officiers de santé, qui n'ont pas suivi les études nécessaires pour devenir médecins et parcouraient les campagnes pour apporter les soins qui faisaient défaut à la population, parfois de façon peu orthodoxe ou aux dépens des malades eux-mêmes. Tout comme celui du Pinagot d'Alain Corbin en son temps, le cheminement du Françon d'Olivier Faure vient éclairer l'histoire de France et de son peuple d'une nouvelle lumière, certes ténue mais désormais essentielle.

  • Ce livre éclaire toutes les facettes du métier de magnétiseur, qui utilise son savoir-faire pour aider, soulager et parfois même guérir.
    Ce récit est le reflet direct et authentique du quotidien d'un thérapeute particulièrement à l'écoute de ses patients et de leurs besoins, et exerçant dans un milieu rural. Vingt histoires courtes dans lesquelles l'auteur nous brosse, par touches successives et à travers une galerie de portraits variés, un tableau qui semble bien éloigné de nos villes modernes devenues tentaculaires. Et pourtant, les maux et les problèmes de santé de leurs habitants respectifs semblent se rejoindre. Une leçon de mieux-vivre qui nous concerne donc tous.
    Au fil des pages, le lecteur apprendra à reconnaître ce qu'est réellement un magnétiseur par rapport à d'autres pratiques très diverses qui foisonnent aujourd'hui. La base de ce métier, quand il en devient un, est cette énergie que l'on nomme communément magnétisme, sorte de fluide de nature électromagnétique qui se transmet de manière vibratoire, donc sous forme d'ondes. Il a une action sur la circulation de l'énergie dans le corps et sur son enveloppe énergétique.
    Les personnes qui font appel à lui le font souvent après " avoir tout essayé ", selon leur propre expression. Mais jamais le magnétiseur n'encouragera à interrompre un traitement allopathique. Il s'agit d'une médecine complémentaire, soulageant la douleur et interrogeant sur la cause des symptômes, distillant des précieux conseils pour une meilleure hygiène de vie et des habitudes préventives qui permettent de ménager la santé à long terme.

  • Charles Mérieux (1907-2001), grand et élégant jeune homme dilettante,passionné de voitures, décide de changer de cap et d'affronter les piresennemis de l'humanité : les virus. Fièvre aphteuse, rage, méningite,polio, tuberculose, coqueluche, tétanos, sida et Ebola seront ses champsde bataille.Dans cet ouvrage, l'auteur nous dresse le portrait d'unhumaniste, d'un visionnaire, d'un entrepreneur, inlassablevoyageur, tout en peignant le tableau de la santé publique -humaine et vétérinaire - au siècle dernier. Il met également leprojecteur sur l'aube de la vaccination, sur le chemin tortueuxdes découvertes de Mérieux et sur les sauvetages improbablesde millions d'hommes, de femmes et d'enfants qui ont échappé à unemort programmée.Le rêve du « Docteur » : vacciner tous les enfants du monde. Marc Francioli est journaliste honoraire. Il a commencé sacarrière à L'Écho la Liberté à Lyon, avant de rejoindre puis d'assumer larédaction en chef du Dauphiné libéré. Il a cofondé, au côtéd'Henri Amouroux, Le Journal quotidien Rhône-Alpes etété directeur au quotidien Le Parisien. Dansl'audiovisuel, il a été rédacteur en chef de France 3 Paris-Île deFrance et a terminé sa carrière comme médiateur de France 3 pourl'information. Membre de la Société des Gens de Lettres, il a écrit JacquesSoustelle, l'ami qui a défié De Gaulle aux éditions du Rocher(2015).

  • Albert Calmette eut une vie passionnante. Il entretint une correspondance considérable avec ses maîtres, sa famille et ses amis. Il fut l'un des plus grands savants de son époque. Si la lutte contre la tuberculose reste sa contribution majeure, sa curiosité intellectuelle, sa grande humanité l'ont conduit à s'intéresser à de multiples problèmes de santé et de société. Ce sont ses propres écrits qui ont servi de base à la rédaction de ce livre, ils y sont repris fidèlement.

  • Ces brèves indépendantes les unes des autres, l'auteur retracent de l'intérieur avec un humour rabelaisien une série de situations et de portraits d'un monde mal connu. Par touches successives, le lecteur découvrira la vie agitée d'un interne, des portraits de chirurgiens, de patrons et de mandarins. Il verra le regard que porte le professionnel sur l'évolution de son métier, sur ses patients, les cas difficiles qu'il doit traiter, les situations cocasses qu'il rencontre, les milieux divers où il évolue. C'est le quotidien d'un métier riche en émotions de tous genres que le lecteur est invité à partager.

  • À la fin du XIXe siècle, Pierre Le Damany, fils de cultivateur à Lannion, part à Rennes faire "sa médecine" ; puis il rejoint Paris, reçu au concours de l'internat. Il revient à Rennes, devient Professeur à l'Hôtel-Dieu, où il fera toute sa carrière, jusqu'en 1940. Il a été l'un des pionniers les plus célèbres du dépistage de la luxation congénitale de hanche, fléau qui a frappé les Bretons, jusqu'à l'écrivain Pierre-Jakez Hélias qui en laissa un témoignage d'enfance édifiant dans son célèbre Cheval d'orgueil.

  • Ce livre n'est pas seulement l'histoire chronologique des premiers pas de la gérontologie française, du début des années 1950 à l'après 1975. C'est aussi le récit détaillé d'un cheminement culturel, social, politique et technique qui a conduit à reconsidérer ce dernier tiers d'une vie toujours plus longue. C'est encore un témoignage sur la construction, formelle et informelle, d'un secteur d'activité et d'un domaine théorique qui concerne nombre d'entre nous au titre de l'âge, de la profession ou d'une réflexion sur nous-mêmes.

  • Le 14 février 2008, les vies de Laura, 20 ans, et de sa mère, Renée tout comme celles de leurs proches ont basculé. Atteinte d'une méningite foudroyante, dont le diagnostic est posé tardivement, l'étudiante en soins infirmiers comprend qu'elle va mourir. Elle sombre dans un coma profond pendant dix jours. Ce qui se passe pendant cette période défie l'entendement... Elle vit une « décorporation », décrivant une scène dont tous les détails se révéleront exacts, mais aussi, elle communique par la pensée avec son père, à qui elle demande de la laisser partir... Tous lui disent adieu. Puis, le « miracle » survient. Ses organes reprennent leurs fonctions peu à peu et Laura revient à la vie. Commence une longue rééducation pour la jeune femme qui doit « repartir de zéro » et tenter d'intégrer ce qu'elle a vécu, y compris les épisodes les plus extraordinaires traversés lors de son coma. Un récit poignant écrit à quatre mains par Laura et sa mère Renée, porteur d'un message d'espoir pour ceux qui traversent des épreuves similaires aux frontières de la Vie. En témoignant de leur histoire auprès de nombreux médias, elles cherchent avant tout à lancer un appel au corps médical et aux autorités de santé pour que les signes annonciateurs de cette maladie si grave et brutale soient connus de tous et correctement interprétés.

  • Cet ouvrage rassemble des écrits inédits du professeur Richard Moreau (1932-2013), auteur de nombreux ouvrages et articles pasteuriens, et qu'un directeur général de l'Institut Pasteur avait qualifié de « meilleur spécialiste » du grand savant. Ces textes, articles et discours, sur Louis Pasteur, la microbiologie et les sciences naturelles, constituent un « tombeau de Pasteur » au sens ancien du terme (hommage à la mémoire d'une personne chère).

  • From Nobel Prize-winning scientist James D. Watson, a living legend for his work unlocking the structure of DNA, comes this candid and entertaining memoir, filled with practical advice for those starting out their academic careers.In Avoid Boring People, Watson lays down a life’s wisdom for getting ahead in a competitive world. Witty and uncompromisingly honest, he shares his thoughts on how young scientists should choose the projects that will shape their careers, the supreme importance of collegiality, and dealing with competitors within the same institution. It’s an irreverent romp through Watson’s colorful career and an indispensable guide to anyone interested in nurturing the life of the mind.From the Trade Paperback edition.

  • Homme de théâtre et figure familière du petit écran, Patrice Coquereau a souffert pendant de longues années de troubles anxieux, qui touchent environ 12% des Canadiens. Aujourd'hui serein, il dresse le bilan du chemin parcouru et, de crises de panique en fous rires, fait voler en éclats les tabous liés à la santé mentale. Avec émotion, il nous présente son histoire, pimentée de coups de gueule et de coups de coeur, les facteurs qui l'ont mené aux antichambres de la folie ainsi que les balises qui l'ont aidé à se réapproprier sa vie. Plongée en apnée dans l'univers torturé d'un des comédiens les plus appréciés de sa génération, Guérir à gorge déployée est également le témoignage sincère d'un homme porté par un appel fondamenta : nommer, éclairer, alléger, aider. Un ouvrage parfois sombre comme la nuit, parfois traversé d'éclairs lumineux comme au théâtre, quand s'ouvre le ridea !

  • Une jeunesse compliquée par des crises épileptiformes, puis la brutale révélation d'une tumeur cérébrale, ont influé sur la vie affective, familiale, conjugale et sexuelle, de l'auteur. Lorsque la tumeur éclate, des années de souffrances physiques et morales auraient pu avoir raison de lui. Cependant, les prodiges de la chirurgie et de la rééducation rétablissent une autonomie longtemps inespérée. Les longues heures d'hospitalisation deviennent de longues heures de lecture et de méditation... c'est-à-dire une occasion de se construire une philosophie et une sagesse. C'est le récit de cette aventure que l'on trouvera ici.



  • Félix d'Hérelle (1873-1949), autodidacte génial, a découvert il y a cent ans (1917) des virus qui attaquent et tuent les bactéries. Il a appelé ces virus bactériophages et, avant la découverte des antibiotiques, il a eu immédiatement l'intuition que ces prédateurs/ dévoreurs de microbes pourraient permettre de traiter de nombreuses maladies bactériennes. Il a consacré sa vie à développer ce traitement (connu sous le nom de phagothérapie) et à le faire connaître dans le monde. Après avoir laissé la place à l'antibiothérapie pour traiter les maladies infectieuses, la phagothérapie, apparaît aujourd'hui comme une réponse à l'évolution inéluctable et préoccupante de la résistance des bactéries aux antibiotiques.

    Outre l'utilisation médicale, cette découverte fondamentale a permis le développement de la biologie moléculaire qui connaît aujourd'hui un essor considérable dans de nombreux domaines de la recherche, tant fondamentaux qu'appliqués. Félix d'Hérelle a eu une large renommée avant la Deuxième Guerre mondiale et a été proposé dix années au Comité Nobel. Cependant, chercheur indépendant, il est mort pratiquement oublié en 1949. Aujourd'hui, il est méconnu du grand public comme du monde médical et scientifique. Son autobiographie, déposée à l'Institut Pasteur de Paris il y a quelques années par l'un de ses descendants, permet de réparer cette injustice. Elle a été produite lorsque l'auteur, de nationalité canadienne, réfugié à Vichy, était assigné à résidence pendant les années d'occupation.

    Dans cet ouvrage, le docteur Alain DUBLANCHET, après avoir établi les véritables origines - françaises - de Félix d'Hérelle, a sélectionné les principales pages du manuscrit qui décrivent les emplois qu'il a occupés dans de nombreux pays (Canada, Guatemala, Mexique, France, Indochine, Pays-bas, Égypte, Indes, États- Unis d'Amérique, URSS). Au cours de ses pérégrinations, il a rencontré d'illustres contemporains dont il rapporte de savoureuses anecdotes. On apprend qu'en Amérique du Sud il a développé un moyen écologique pour détruire les invasions des sauterelles, véritable fléau agricole. C'est de retour en Europe, employé à l'Institut Pasteur de Paris, qu'il a isolé et étudié les premiers bactériophages, et a été à l'origine de la phagothérapie que l'on réhabilite aujourd'hui. Le centenaire de cette découverte fondamentale nous donne l'occasion de mieux connaître ce personnage flamboyant hors du commun.

empty