FeniXX réédition numérique (Ramsay)

  • Depuis le XIIe siècle, l'Histoire russe témoigne de ces deux pôles conflictuels que sont Moscou et la Russie. - Moscou, siège de la centralisation de tous les pouvoirs par un individu ou une instance suprême. - La Russie qui, par tradition est antiétatique, anarchiste et rebelle à toute domination. Entre la capitale et la terre russe, se mène une lutte constante, avec des temps plus ou moins forts, que Moscou gagnera toujours. Au Moyen Âge, elle supprime progressivement les pouvoirs locaux, les prérogatives des communes et écrase la volonté du peuple. Pendant la Renaissance se constitue la grande autocratie moscovite. Celle-ci connaît son apogée avec Ivan le Terrible, survit sous le règne de Pierre le Grand pour réapparaître en 1917. Catherine Durand-Cheynet montre comment le principe moscovite s'est progressivement formé, ce qu'il a vaincu ou détruit, partiellement ou totalement, dans la vie nationale, sur quelles bases il a établi sa puissance, les influences qu'il a subies, comment il s'est maintenu.

empty