• Poussière et sueur

    Xinwu Liu

    C'est un dimanche ordinaire à Pékin. Lao He, cinquante sept ans ans, est un ouvrier migrant parmi tant d'autres, survivant d'une histoire tragique. Employé comme jardinier par la municipalité, il vit dans un foyer près du quartier d'Andingmen. Des visites familiales à la traditionnelle loterie sur la place principale, mille événements, souvent cocasses, vont rythmer son unique journée de loisir.

    Liu Xinwu reconstitue la vie de tout un quartier populaire avec ses ivrognes, ses escrocs, ses braves gens et quantité de personnages pittoresques, d'une marieuse surnommée la Girafe à un loueur de trampoline. L'occasion de décrire, avec tendresse, une société en pleine transformation, entre mode de vie traditionnel et modernité citadine.

  • Après sêtre attaché à décrire des personnages inspirés par dautres que lui, Liu Xinwu nous livre ses Mémoires, dont le titre sonne à lui seul comme un défi . Lauteur nest en effet plus retourné sur la place Tiananmen depuis le 4 juin 1989, date à laquelle il a abandonné toute fonction officielle et dont lanniversaire tragique coïncide avec le sien. Ces Mémoires couvrent une période sétendant sur près de sept décennies, depuis la guerre de Résistance contre le Japon jusquà nos jours. Au gré de ses souvenirs, Liu dresse le portrait de la Chine communiste depuis 1949 et présente une galerie de personnages influents ou officiels la dramaturge Sun Weishi, fille adoptive de Zhou Enlai, lécrivaine féministe Ding Ling, ou Gao Xingjian, Prix Nobel de littérature.
    Homme de cran, il porte un regard dartiste à la fois sensible et intuitif sur ces années qui ont façonné sa vie, sur un ton parfois vindicatif à légard de ceux qui ne lont pas épargné. Surtout, ce travail décriture sest avéré salvateur : au terme dune vie déjà longue et riche en événements, Liu se retrouve en paix avec lui-même.

empty