Collection XIX

  • S'il est vrai que le roman soit le reflet des moeurs et que toutes les révolutions qui se produisent dans notre manière de penser et de vivre y trouvent un écho, s'il est vrai que les périodes de secousses violentes, de transformations profondes, aient donné à la littérature d'imagination un élan vigoureux et renouvelé les sources où elle s'inspire, nous aurons dans les dernières années de ce siècle des romans d'une saveur imprévue. La loi sur le divorce, en diminuant le nombre des victimes condamnées sans rémission, en retirant au mariage son caractère définitif, à l'adultère ses excuses et à la séparation la part de périls et de tristesse qu'elle comportait toujours, va suggérer des dénoûments trop faciles peut-être.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty