• Rêves de gloire

    Roland C. Wagner

    Le 17 octobre 1960 à 11 h 45 du matin, la DS présidentielle fut prise sous le feu d´une mitrail­leuse lourde dissimulée dans un camion à la Croix de Berny. Le Général décéda quelques instants plus tard sur ces dernières paroles : «On aurait dû passer par le Petit-Clamart. Quelle chienlit...» De Gaulle mort, pas de putsch des généraux, pas d´OAS, pas d´accords d´Évian, pas de réfé­rendum, et Alger reste française. De nos jours, à Alger, l´obsession d´un collec­tionneur de disques pour une pièce rare des années soixante le conduit à soulever un coin du voile qui occulte les mystères de cette guerre et de ses prolongements... Un roman polyphonique et jubilatoire sur lequel souffle le vent de l´histoire.

  • Le cycle de « L'histoire du futur proche » offre la vision de notre monde entré en déliquescence, avant et pendant le changement de réalité imposé par le Psycataclysme, la catastrophe qui débouchera sur le cycle des « Futurs mystères de Paris ». Une science-fiction rock et furieuse, d'une fougue contagieuse. Plume majeure de la science-fiction disparue en août 2012, Roland C. Wagner a laissé derrière lui tout un pan non réédité de son oeuvre, à savoir les romans et les nouvelles auxquels il se consacrait avant de se lancer dans le cycle des Futurs mystères de Paris. Parues dans les années 1980, ces oeuvres ont plusieurs fois été récompensées par le prix Rosny aîné et méritaient d'être enfin réunies de manière raisonnée.

  • HPL

    Roland C. Wagner

    Né le 20 août 1890, Howard Phillips Lovecraft n'est pas mort comme on le croit en 1937. Découvrez comment il a vécu jusqu'à 101 ans, côtoyant Philip K. Dick, John W. Campbell ou Robert Heinlein. Découvrez surtout les nouvelles et romans qu'il a écrits jusqu'à la fin de sa vie !

  • « Voilà, ça s´est passé comme ça. La mort du Général. Et c´est moi qui étais derrière la mitrailleuse. Un grand coup, vraiment. Pourquoi on l´a fait ? Je dirais parce qu´on s´ennuyait. » Dans Le Train de la réalité, Roland C. Wagner poursuit l´expérience littéraire et sociopolitique de Rêves de Gloire. Il nous donne à entendre, là encore, ces gens qui montent dans le « train de l´Histoire » et la font... ou croient la faire. Des textes plus expérimentaux, plus violents, plus provocateurs. Des personnages qui affirment tour à tour avoir tué le général de Gaulle... et un philosophe ventre-mou, un espion à la solde de l´URSS libraire à Marseille, une terroriste, un Algérois amateur de rock yougoslave, un barjot, un rockeur.


  • Pour la première fois, la réunion de quatre novellas de Roland C. Wagner : "Ce qui n'est pas nommé", "Pax Americana", "Musique de l'énergie" et l'inédite "Pour qui hurlent les sirènes".

    Un peuple qui change son vocabulaire pour changer la réalité.
    Un complot pour faire rire le monde.
    Le retour de l'archétype du rock.
    Et la lutte de l'individu contre l'oppression de l'anonymité !

  • Soit un jeune Océanien, Yeff, étudiant sur la planète Diasphine et qui se découvre un talent pour le « Jeu », cette rencontre mentale entre « Penseurs » qui fait l'objet de tournois interstellaires.
    Soit une « muse » professionnelle, Clyne, égérie d'un Penseur dont la carrière vient de s'achever brutalement.
    Soit un étrange animal imprévisible mais convivial, le maedre, qui s'attache tout à trac aux pas de Yeff.
    Trois personnages d'une aventure de trois décennies, opéra de l'espace et roman de suspense, voyage à travers des cultures bigarrées, parmi un bestiaire où l'auteur donne la mesure de son humour.

  • Pour se dresser devant les forces du Mal, un seul homme, l'OEil, musicien qui a roulé sa bosse dans le milieu du rock et de ses « stars ». Le menhir est le Nombril du monde.
    Tous les quatre-vingt-quinze ans, la pierre dressée se recharge en potentiel mystique pour libérer Satan de sa prison.
    Une course contre la montre pour sauver le monde est déjà lancée...

  • Le temps est censé passer moins vite à bord des nefs voyageant à une vitesse proche de celle de la lumière. Pourtant, Kerl n'est plus qu'un vieillard à son retour de la planète Dzêta Bootis, tandis que Sue, demeurée sur Terre, n'a pas pris une ride en cinquante ans. Ce paradoxe n'est que le premier d'une longue série d'événements en contradiction avec la théorie de la Rationalité. Qui est le fouinain, cet oracle extraterrestre improbable que l'on dirait tout droit sorti d'un dessin animé ? Pourquoi l'austère Merteuil Filvini poursuit Kerl de son impitoyable vindicte ? Que sont devenus les Programmeurs sauvages qui écumaient les supérettes durant la cruelle Ère néopure ?

    L'intégrale d'une trilogie trop longtemps indisponible en librairie, l'un des chef-d'oeuvre du regretté Roland C. Wagner - un des auteurs les plus doués de sa génération. Préface de Michel Pagel. Postface de l'auteur. Texte révisé par l'auteur (en 2008), édition définitive.

  • "À la suite de l'absorption d'une dose élevée de nicotine produite par M. Viper, M. Talon a accouché prématurément, donnant le jour à cinq mille deux cent seize rejetons." Le boulot était pourtant on ne peut plus simple : effectuer un paiement pour la location d'une planète et repartir tranquillement avec un chargement de biopuces.
    Condamné à payer des dommages et intérêts colossaux, il doit effectuer des missions de plus en plus dangereuses. Comme sauver la sinsé, cette herbe extraordinaire qui ne pousse que sur Nieuw Amsterdam. Heureusement, il peut compter sur l'aide de Ganja, une biopuce expérimentale à la langue un peu trop bien pendue.

    Sous couvert d'un space opera ludique et loufoque, La Sinsé gravite au 21 est un roman libertaire qui au capitalisme effréné préfère la douceur des utopies enfumées.
    Écrivain majeur de la science-fiction française, trop tôt disparu, Roland C. Wagner fut primé à de nombreuses reprises notamment pour ses chefs-d'oeuvre Rêves de Gloire (Grand Prix de l'Imaginaire 2012) et le cycle des Futurs Mystères de Paris.

  • Une vague d'attentats tout aussi déroutants qu'inexplicables ébranle les symboles de puissance des nations les plus industrialisées. L'Europe est particulièrement touchée par cette nouvelle forme de terrorisme à nulle autre pareille, qui fait usage de forces surnaturelles mais épargne les vies humaines.
    Pour les États-Unis, la lutte contre les « sorciers du tiers monde » devient presque une mission sacrée, qui justifie même une invasion de la France et d'une partie de l'Europe sous prétexte de « protéger » le Vieux Continent...
    C'est dans ce contexte que Fric, jeune zonard français fraîchement sorti de prison, doit entamer sa réinsertion...

    Un roman court et impertinent, récompensé par les prix Rosny aîné et Bob Morane en 2004.

  • Mon nom est Temple Sacré de l´Aube Radieuse, mais vous pouvez m´appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. Je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m´oblige aussi à des efforts vestimentaires pour ne pas passer inaperçu.
    Paris, 2064. Odon, le maître de la manipulation mentale, s'est évadé. L'inspecteur Trovallec réclame l'aide de Tem, que la chasse au barbu n'inspire guère. Mais qui change d'avis devant le sanglant avertissement à son intention sur les lieux d'un massacre.
    Odon est-il vraiment l'auteur de cette mise en scène ? Ou bien Celui-qui-voit-dans-les-ténèbres s'apprête-t-il à frapper le privé transparent ? Comment élucider la nébuleuse des conspirations dans l'ombre de la Nakimeraï, ses liens avec Dragon Rouge, la psychosphère, les intermèdes érotiques d'une série télévisée et le sport interplanétaire en vogue, le Weltraumball ? Un sérieux ménage s'impose.

  • Mon nom est Temple Sacré de l´Aube Radieuse, mais vous pouvez m´appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. Je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m´oblige aussi à des efforts vestimentaires pour ne pas passer inaperçu.
      Paris, 2063. Un demi-siècle après la « Grande Terreur primitive » qui a bouleversé les fondements de la société (pour le meilleur plutôt que le pire), voici le premier des FUTURS MYSTÈRES DE PARIS. Où l'on enquête sur le meurtre en chambre close d'un physicien.

  • L.G.M.

    Roland C. Wagner

    Il y a de la vie sur Mars. Vous en doutiez ? Pourtant les images transmises par Arès-1 le 18 juin 1967 ne laissent planer aucun doute : les petits hommes verts existent bel et bien ! Et voici que, trente ans plus tard, au beau milieu d'une Guerre Froide plus chaude que jamais, ces derniers se décident enfin à nous envoyer un ambassadeur. Mais à son arrivée, et malgré la surveillance rapprochée d'un agent spécial de la DGSE, Little Green Man disparaît. Fugueoe Un peu. Kidnapping derrière lequel se profile l'ombre du KGB et de la CIA ? Beaucoup. Enigme quantique ? Assurément.

  • Mon nom est Temple Sacré de l´Aube Radieuse, mais vous pouvez m´appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. Je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m´oblige aussi à des efforts vestimentaires pour ne pas passer inaperçu.
      Paris, 2064. Comment les données sur Elvis Presley se sont-elles effacées du wèbe ?
    Nous avons tous des trous de mémoire. Celui de Pépin de Pomme a englouti toute son existence d'avant la Terreur. Pour ne rien arranger, les neurones du bonhomme seraient « un peu trop bien triés », et un petit dragon vert lui pissait sur le pied quand il a pris conscience de son amnésie.
    En quête de l'identité de cet étrange client, Tem va de découverte en étonnement, croisant des personnages improbables et décalés, mais c'est Gloria, sa fidèle aya, qui lui réserve la plus grande surprise.

  • Mon nom est Temple Sacré de l´Aube Radieuse, mais vous pouvez m´appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. Je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m´oblige aussi à des efforts vestimentaires pour ne pas passer inaperçu.
      2064. Pour enquêter sur l´identité du père de son ami Ramirez, Temple Sacré de l´Aube Radieuse (appelez-le Tem), le détective au Talent de transparence, quitte la capitale et s´aventure dans la banlieue du Plessis-Robinson.
    Piégé dans une ville fantôme, assailli par une coalition criminelle d'archétypes et de démons surgis d'une faille qui menace la « réalité consensuelle », Tem attend le secours de ses amis, dont l'aya Peggy Sue, fille de la libertaire et regrettée Gloria.
    24 heures d'aventures fantastiques sous le regard bienveillant de la mystérieuse Babaluma.

  • Mon nom est Temple Sacré de l´Aube Radieuse, mais vous pouvez m´appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. Je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m´oblige aussi à des efforts vestimentaires pour ne pas passer inaperçu.
      Entre les deux tours d'une législative, les électeurs se sont désinscrits par milliers dans une circonscription des Hauts-de-Seine. Manipulation ? Prise de conscience collective ? Intervention d'un fascinateur ? À la requête de l'étrange Gorgone Maupaçant (avec une cédille), Tem affronte le mystère des électeurs volatils.

  • Le temps du voyage

    Roland C. Wagner

    Ab Skhy, agent des « porteurs-de-qualité », l'autorité du système solaire, débarque sur Sanfran, à cinquante années de voyage de la Terre. Sa mission : enquêter sur les « Charlatans », une mystérieuse organisation, peut-être une espèce extraterrestre, dont l'apparition s'accompagne de progrès technologiques parmi les mondes colonisés sous influence terrienne.
    Le voyage commence qui conduira Ab Skhy de monde en monde, parmi des communautés disparates aux moeurs étranges ou trop familières, accompagné d'un télépathe immortel, d'un loup de mer et d'une aventurière « klepte ».
    Cependant Cheval Fou, le cerveau animal enchâssé dans l'astronef qui relie Safran à la Terre, reçoit d'un congénère un message d'alerte : « Les porteurs-de-qualité ont décidé de se débarrasser de nous. » Insolite, émouvant, Le temps du voyage est un space opera picaresque dans la veine de Jack Vance à qui il rend hommage.

  • Cette fois, ce n'est pas sur la piste d'un meurtrier que Tem se lance, mais sur celle d'un roman de science-fiction écrit par son grand-père, qui a été volé dans la bibliothèque d'une fondation. Roman dont il ne tarde pas à découvrir que tous les exemplaires semblent avoir disparu, peut-être volés par une créature qui ressemble de façon troublante à un personnage de dessin animé.
      La barbe du prophète se passe en même temps que Tøøns.
    Et personne n´est venu éclaircit la guerre du Turkestan - la dernière guerre - et pourquoi elle a fait « flop ». Il y est spécifié que Gloria est morte.
    L´esprit de la Commune, c´est la « dernière blague de Gloria » après sa « mort » à la fin de Tøøns (réapparaît dans Mine de rien).

  • Une planète : Océan. Un conflit : Celui qui oppose les colons végétariens aux colons carnivores. Un homme : Quartz B, garde du corps qui a perdu son client, l'ambassadeur de la Terre, et qui va devoir reprendre le flambeau d'une délicate mission. Le problème : Non conformiste, aussi diplomate qu'un catcheur mexicain, Quartz B. saura-t-il apaiser les tensions afin d'éviter que ne dégénère le conflit entre les amateurs de vraieviande et les végétares ?

  • Le cycle de « L'histoire du futur proche » offre la vision de notre monde entré en déliquescence, avant et pendant le changement de réalité imposé par le Psycataclysme, la catastrophe qui débouchera sur le cycle des « Futurs mystères de Paris ». Une science-fiction rock et furieuse, d'une fougue contagieuse. Plume majeure de la science-fiction disparue en août 2012, Roland C. Wagner a laissé derrière lui tout un pan non réédité de son oeuvre, à savoir les romans et les nouvelles auxquels il se consacrait avant de se lancer dans le cycle des Futurs mystères de Paris. Parues dans les années 1980, ces oeuvres ont plusieurs fois été récompensées par le prix Rosny aîné et méritaient d'être enfin réunies de manière raisonnée.

  • Oubliez tout ce que vous savez : Lovecraft n'est pas mort en 1937 mais a vécu jusqu'à l'âge de 101 ans.

    À quoi a ressemblé sa vie au cours des décennies suivantes ?
    Roland C.Wagner, son biographe imaginaire, vous dit tout ! Il vous raconte également ce qui s'est passé réellement en 1890 dans l'Ouest américain lorsque les Indiens ont reçu l'aide d'un allié aussi terrifiant que mystérieux face aux tuniques bleues. Deux textes bourrés d'humour et d'érudition autour de Lovecraft, des rééditions salutaires alors que 2017 marque les 80 ans de la mort du créateur de Cthulhu.

    H.P.L. a reçu le prix Rosny Aîné 1997.

    Version anglaise traduite par Jean-Daniel Brèque.
    Roland C. Wagner fut l'un des grands auteurs de science-fiction en France avec des romans attachants mélangeant humour et intelligence, comme sa série des Futurs Mystères de Paris ou son roman Rêves de Gloire, ainsi que quelques pépites comme La Sinsé gravite au 21.

  • Dans sa ville nichée dans une calanque de la Mer intérieure, Laëny attend l'épreuve rituelle qui lui fera quitter l'adolescence.
    Mais dans ce monde étrange à nos yeux, les surprises qui l'attendent sont nombreuses...
    Belkacem Le Louët parcourt lui l'océan sur son chalutier au large d'Ouessant. Tout bascule le jour où il trouve dans ses filets au milieu des poissons un jeune homme bien en vie...
    Deux très belles nouvelles de Roland C.Wagner dans lesquelles l'Imaginaire se mélange avec la mer...

  • Grâce au semen of gods, riches et puissants peuvent désormais vivre leurs fantasmes les plus fous au sein de réalités virtuelles créées par un groupe de télépathes. Tout serait parfait dans ce paradis artificiel si un élément incontrôlable ne parvenait à s'immiscer dans les séquences mentales et à tuer les clients de la Telepathic Trips Organization, qui exploite la psychosphère.
    Au dehors, la révolte gronde. Le peuple prend les armes contre les élites avec un seul mot d'ordre : « Destroy The American Dream ! »

empty