• Nos corps, nos intelligences, les messages et les biens que nous échangeons sont affectés d'un mouvement de virtualisation rapide et généralisé. Cette évolution atteint même nos manières d'être ensemble : communautés virtuelles, entreprises virtuelles, démocratie virtuelle... Quoique l'interconnexion des ordinateurs de la planète (le cyberespace) joue un rôle crucial dans la transformation en cours, il s'agit d'une vague de fond qui déborde amplement l'informatisation. Faut-il craindre une déréalisation générale ? Sommes-nous sous la menace d'une apocalypse culturelle ? Ce livre défend une autre hypothèse : parmi les évolutions à l'oeuvre en ce tournant du troisième millénaire, et malgré leurs indéniables aspects sombres, s'exprime une poursuite de l'hominisation. Ni fulmination contre le présent, ni promotion d'un enthousiasme naïf devant les prouesses technologiques, ce livre explique ce qu'est la virtualisation et en quoi elle contribue à l'invention de l'humain. L'enjeu : comprendre la mutation contemporaine pour avoir une chance d'y devenir acteur.
    (Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition de poche de 1998)

  • La " machine univers ", c'est bien sûr l'ordinateur, qui semble enfin réaliser ce vieux rêve de l'humanité : celui d'une machine universelle, capable de tout calculer. Mais aussi bien plus que cela : car l'informatisation de la société fait émerger une nouvelle vision du monde, conçu comme un univers où tout serait calculable. C'est à cette véritable mutation anthropologique, comparable seulement à celle qui accompagna l'apparition de l'écriture, que Pierre Lévy s'intéresse dans ce livre profondément original. A partir d'une vaste enquête sur les nouvelles conditions technique de la création (picturale, musicale et scientifique), l'auteur dessine les lignes de force de la culture qui vient. Il montre que les simulations numériques et la mise en algorithmes des raisonnements scientifiques amènent à considérer les objets physiques, biologiques, et même les sujets humains, comme de simples systèmes de traitement de l'information, en effaçant cette partie essentielle du réel et de la culture qui ne sera jamais réductible par le calcul. MAis il montre aussi que la transformation contemporaine des manières de saisir la réalité, loin d'être une simple conséquence de l'informatisation, plonge de profondes racines dans a culture occidentale : elle apparaît comme le couronnement d'un processus multiséculaire, qui a lentement substitué la domination du calcul à celle du langage. La machine univers est le premier ouvrage d'envergure qui incite à penser l'informatique dans toutes ses dimensions philosophiques et anthropologiques. Écrit dans une langue incisive et limpide, ce livre mène le lecteur des techniques contemporaines les plus sophistiquées à des perspectives entièrement originales sur l'histoire de l'art, des théories scientifiques concernant la vie et l'intelligence aux interrogations dernières sur le sens du devenir humain.

  • L'écriture fut depuis l'origine conçue et utilisée sous formes de signes statiques sur un support fixe. Or, grâce aux écrans interactifs, l'informatique ouvre aujourd'hui des possibilités radicalement nouvelles à l'expression visuelle de la pensée. A partir de ce constat, et grâce à une approche théorique originale du langage et de la pensée, Pierre Lévy propose ici pour l'informatique de demain un programme de recherche complémentaire de celui de l'intelligence artificielle.
    Présentée pour la première fois dans cet ouvrage, l'"idéographie dynamique" n'est pas un code de programmation, mais un nouveau genre d'interface, un langage d'images animées pour la communication entre les hommes. L'idéographie dynamique est la forme d'écriture réclamée par les supports techiques contemporains. Elle fonctionne suivant le principe d'une représentation figurative et animée des modèles mentaux, plutôt qu'en redoublant le langage phonétique sur un plan visuel, comme le fait l'alphabet.
    Faire de l'image animée une technologie intellectuelle à part entière, c'est contribuer à inventer une culture informatico-médiatique critique et imaginative, dessiner une autre voie que celle de la société du spectacle, vouée au scintillement sans mémoire de la télévision et à la gestion "rationnelle" par les systèmes d'information.
    Cet ouvrage s'adresse au public curieux des nouvelles approches de la connaissance proposée par la philosophie et les sciences cognitives. Il stimulera également les informaticiens passionnés par l'avenir de leur discipline.

  • The Semantic Sphere 1

    Pierre Levy

    The new digital media offers us an unprecedented memory capacity, an ubiquitous communication channel and a growing computing power. How can we exploit this medium to augment our personal and social cognitive processes at the service of human development? Combining a deep knowledge of humanities and social sciences as well as a real familiarity with computer science issues, this book explains the collaborative construction of a global hypercortex coordinated by a computable metalanguage. By recognizing fully the symbolic and social nature of human cognition, we could transform our current opaque global brain into a reflexive collective intelligence.

  • La magie des mondes virtuels est désormais à la portée du grand public: le nombre d'utilisateurs des réseaux mondiaux de communication informatisé augmente de 10% par mois. Le réseau Interne et le multimédia interactif annoncent une mutation dans les modes de communication et l'accès au savoir. Il émerge un nouveau milieu de communication, de pensée et de travail pour les sociétés humaines : le cyberespace. Comment notre culture en sera-t-elle affectée ? N'aboutirons-nous qu'à une super-télévision où renouvellerons-nous le lien social dans le sens d'une plus grande fraternité ? Pierre Lévy nous invite dans ce livre à ne plus penser en termes d'impact des techniques sur la société, mais de projet. Les nouveaux moyens de communication permettent aux groupes humains de mettre en commun leurs imaginations et leurs savoirs. Forme sociale inédite, le collectif intelligent peut inventer une " démocratie en temps réel ". L'auteur situe le projet de l'intelligence collective dans une perspective anthropologique de longue durée. Après avoir été fondés sur le rapport au cosmos, puis sur l'appartenance aux territoires, et finalement sur l'insertion dans le processus économique, l'identité des personnes et le lien social pourraient bientôt s'épanouir dans l'échange des connaissances.
    (Cette édition numérique reprend, à l'identique, la 2e édition de 1997)

  • « La grande aventure du monde contemporain n'est plus celle de pays, de nations, de religions ; c'est celle de l'humanité. Après tant d'efforts, voici enfin venue l'unification de l'humanité : ce n'est pas un empire, une religion conquérante, une idéologie, ce sont des images, des chansons, le commerce, l'argent, la science, la technique, les voyages, les mélanges, Internet, un processus collectif et multiforme qui pousse de partout. J'ai tenté dans ce livre de discerner l'unité du courant qui nous portait et de donner un nom à ce processus : l'expansion de la conscience. » P. L. Pierre Lévy Philosophe, professeur à l'Université de Québec, Pierre Lévy est notamment l'auteur de Cyberculture, de Qu'est-ce que le virtuel ?, de L'Intelligence collective et de Les Technologies de l'intelligence.

  • Cyberdemocratie

    Pierre Lévy

    Sur Internet notamment, non seulement chacun ou presque peut mettre en ligne ce qu'il veut dire, non seulement des forums de discussion se créent, mais de véritables villes, de véritables régions virtuelles naissent, tissant des liens qui échappent aux barrières politiques et géographiques traditionnelles. Cette liberté nouvelle est-elle un danger ou bien une chance ? Pour Pierre Lévy, elle annonce l'avènement prochain de la démocratie généralisée et jette les bases d'une véritable société civile planétaire et peut-être de nouvelles formes d'État. Une synthèse visionnaire des transformations que la montée de l'Internet provoque dans la vie démocratique. Pierre Lévy est philosophe et enseigne à l'Université du Québec, à Trois Rivières. Il est notamment l'auteur de L'Intelligence collective, de Cyberculture et de World Philosophie.


  • La vie de Napoléon comme on ne vous l'a jamais racontée !

    Découvrez Napoléon, grâce à cet album admirablement illustré qui allie la joie de l'évasion et le plaisir d'apprendre. La vie et les exploits de ce grand homme sont racontés par Vizir et Fortuné, respectivement le cheval de Napoléon et le chien de Joséphine. Les deux animaux, aux premières loges de l'Histoire, se rencontrent par hasard dans une auberge de campagne et entament une conversation autour de... Napoléon.
    Immédiatement, ils échangent leur points de vues, souvent différents pour ne pas dire opposés et reviennent sur les épisodes fondamentaux de la vie de Napoleone Buonaparte. Sa naissance en Corse en 1769 ; les campagnes d'Italie, de Russie, d'Egypte ; le sacre ; ses réformes comme la création du code pénal ou l'invention des numéros pairs et impairs dans les rues, et bien sûr l'exil.
    A mesure que la vie de ce grand homme se dessine, une amitié se crée entre Vizir et Fortuné. Leur histoire et celle de Napoléon s'entremêlent tant, qu'on peut finir par se demander qui de Napoléon, de Vizir ou de Fortuné est le héros de ce livre. Sans doute un peu les trois.

  • L´adoption est une aventure risquée, qui se termine trop souvent par un échec (réabandons d´enfants, absence de sentiment filiatifs réciproques) et il n´y a en France aucune politique qui permette de l´éviter. À travers de nombreux exemples, l´auteur tente d´éclairer les étapes décisives du processus d´adoption, tant pour l´enfant que pour ses futurs parents, ainsi que les difficultés rencontrées et les erreurs à ne pas commettre. Il dénonce l´évolution de plus en plus biologisante de la filiation, susceptible d´ébranler l´adoption la plus solide. Toutes les réussites familiales de la « greffe » que représente la transformation d´un enfant en fils ou fille témoignent de la complexité d´un voyage que les parents doivent entreprendre en connaissant les risques à venir et leurs propres limites. Sur le plan international, la perte progressive de la crédibilité de notre pays dans ce domaine repose en particulier sur l´absence de sélection rigoureuse des candidats à l´adoption. L´auteur évoque en outre l´amateurisme institutionnel en matière d´adoption et l´absence d´une réelle politique de prévention des échecs en France, sans faire l´impasse sur certaines affaires très médiatisées (trafics de bébés bulgares, Arche de Zoé ou enfants d´Haïti).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le 1er janvier 1999, l'Europe vivra, avec la création de l'euro, un événement unique. Pour la première fois dans l'histoire économique contemporaine, onze pays sur les quinze que compte l'Union européenne auront renoncé volontairement à leur monnaie nationale pour adopter une monnaie unique et unir leur destin monétaire. Une formidable aventure dans laquelle se sont engagés près de 300 millions d'Européens. Avec le double espoir de faire de l'euro l'instrument d'une meilleure intégration européenne et un facteur de rééquilibrage du système monétaire international susceptible, à terme, d'atténuer l'actuelle suprématie du dollar américain. La parole est maintenant aux acteurs de la vie économique : financiers, industriels, consommateurs, épargnants, investisseurs. Désormais, c'est au monde des affaires que revient le devoir de se réapproprier l'euro, d'expliquer les avantages - ou les inconvénients - qu'il pense retirer d'une Europe monétairement unie et de l'accroissement de la concurrence qui va nécessairement en résulter. C'est à cet exercice que se sont livrés, dans le présent ouvrage, les présidents-directeurs généraux de quelques-uns des principaux groupes français, représentatifs de l'industrie, de la finance et des services. Chefs d'entreprise, ils s'expriment sur le nouveau paysage résultant de la création d'Euroland. Citoyens du monde, ils évoquent l'avenir politique de l'Europe, bientôt élargie aux pays de l'Est, et le rôle dévolu désormais à la Nation comme à la région.

  • Une vingtaine de romans, plusieurs essais, des pièces de théâtre, deux séries télévisées, des centaines d'articles : aux abords de l'oeuvre de Victor-Lévy Beaulieu, on échappe difficilement au cliché de l'oeuvre «abondante», «monumentale». Le personnage de Beaulieu aidant, on a eu trop souvent tendance soit à s'incliner, soit à s'indigner devant cette oeuvre qui n'a pas toujours les nuances et les bonnes manières que certains souhaiteraient. Mais qu'en est-il au juste, pardelà les jugements superficiels et les remarques sur l'homme, qu'en est-il du texte, de ses articulations, des représentations et des thèmes qui s'y brassent? D'où vient et où va ce torrent de mots et de personnages? Comment parler de Beaulieu sans figer ce flot qu'il ne cesse de déverser sur ses lecteurs?

  • Le 1er janvier 1999, l'Europe vivra, avec la création de l'euro, un événement unique. Pour la première fois dans l'histoire économique contemporaine, onze pays sur les quinze que compte l'Union européenne auront renoncé volontairement à leur monnaie nationale pour adopter une monnaie unique et unir leur destin monétaire. Une formidable aventure dans laquelle se sont engagés près de 300 millions d'Européens. Avec le double espoir de faire de l'euro l'instrument d'une meilleure intégration européenne et un facteur de rééquilibrage du système monétaire international susceptible, à terme, d'atténuer l'actuelle suprématie du dollar américain. La parole est maintenant aux acteurs de la vie économique : financiers, industriels, consommateurs, épargnants, investisseurs. Désormais, c'est au monde des affaires que revient le devoir de se réapproprier l'euro, d'expliquer les avantages - ou les inconvénients - qu'il pense retirer d'une Europe monétairement unie et de l'accroissement de la concurrence qui va nécessairement en résulter. C'est à cet exercice que se sont livrés, dans le présent ouvrage, les présidents-directeurs généraux de quelques-uns des principaux groupes français, représentatifs de l'industrie, de la finance et des services. Chefs d'entreprise, ils s'expriment sur le nouveau paysage résultant de la création d'Euroland. Citoyens du monde, ils évoquent l'avenir politique de l'Europe, bientôt élargie aux pays de l'Est, et le rôle dévolu désormais à la Nation comme à la région.

  • Cet Abrégé a l'ambition de permettre à la fois l'apprentissage de l'hématologie pratique pour le non-spécialiste et l'apport des connaissances de base nécessaires pour suivre l'évolution de la discipline dans les années à venir.Il conserve dans ses grandes lignes les principes qui avaient fait le succès des précédents abrégés d'hématologie, notamment la description des processus logiques permettant d'aller des symptômes révélateurs au diagnostic en se fondant, autant que possible, sur un raisonnement physiopathologique.
    Sa présentation est pratique et didactique, avec notamment la mise en exergue des points forts et l'identification des points de débat. Il inclut aussi l'indication des « connaissances minimales » considérées comme nécessaires en fin de 2e cycle par la Société française d'hématologie et celles des éléments de programme du 2e cycle retenus par la Commission nationale des études médicales en 2000-2001.
    Enfin, une partie « Pratique », composée de cas cliniques corrigés, offre un véritable outil d'entraînement et d'auto-évaluation.

empty