• À l'ancien Mont-de-Piété, le besoin n'a plus le visage de la pauvreté, mais celui de la débrouillardise, le plus souvent féminine, immigrée. Leurs bijoux sont, pour les clientes, source du desserrement des contraintes qui pèsent sur elles, un ressort de leur émancipation. Le Crédit municipal de Paris est en effet un lieu où l'or octroie un type de pouvoir qui vient relativiser celui de l'argent. Dans la mise en gage, se jouent l'affirmation d'une indépendance - financière, affective, communautaire -, le dévoilement d'une ingéniosité, l'utilisation d'une institution à des fins propres.Pauline Peretz est historienne et maître de conférences à l'université de Nantes. Elle a notamment publié Le Dossier secret de l'Affaire Dreyfus (Alma, 2012 avec P. Gervais et P. Stutin) et dirigé New York. Histoires, promenades, anthologie, dictionnaire (Bouquins, Laffont, 2009).

  • Comment 1,3 million de Juifs soviétiques, victimes de discriminations et soumis à l'arbitraire du Kremlin, parvinrent-ils à quitter un pays hermétiquement clos entre 1948 et 1991 ? Cet exode, devenu massif à la fin des années 1980, ne fut possible que grâce à une mobilisation sans précédent à l'initiative d'Israël et de la communauté juive américaine.
    En une vingtaine d'années, l'émigration des Juifs soviétiques devint une question humanitaire requérant l'intervention des États-Unis. Un bureau secret du nom de Nativ, fondé par Israël, fut en partie à l'origine de cette évolution. Tissant des liens dans la diaspora, créant des réseaux parmi les hommes politiques, les intellectuels européens et américains, il effectua un incroyable travail de persuasion et de mobilisation. Si Nativ joua un rôle essentiel en réveillant une communauté juive américaine inefficace pendant la Seconde Guerre mondiale, le combat pour les Juifs soviétiques ne rencontra le succès qu'une fois les États-Unis persuadés que cette lutte était bel et bien dans leurs intérêts.
    S'appuyant sur des sources inédites et sur de nombreux témoignages oraux, cet ouvrage révèle un pan méconnu de l'histoire de la diaspora juive et donne un éclairage nouveau aux relations diplomatiques durant la guerre froide.

    Pauline Peretz, ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée et docteur en histoire, est chercheuse post-doctorante au Centre d'études nord-américaines de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.

    Préface d'André Kaspi.
    Israël, instigateur de la mobilisation au sein de la diaspora (1953-1963). Une communauté parvenue à la maturité politique. Premières mobilisations au lendemain des années noires. Une campagne américaine guidée par Israël (1955-1963). De la mobilisation communautaire au mouvement humanitaire (1964-1971). Un mouvement américain pour le respect des droits des Juifs soviétiques (1964-1966). Le tournant de la guerre des Six-Jours (1967-1971). L'émigration des Juifs soviétiques, une question incontournable des relations américano-soviétiques (1972 - fin des années 1980). L'émigration des Juifs soviétiques, obstacle à la détente 1972-1974). Droits des Juifs ou droits de l'homme en URSS ? (1975-1979). L'émigration juive, baromètre des relations américano-soviétiques durant les années 1980.

  • On croyait tout connaître de l´affaire Dreyfus. Pourtant, on n´en a jamais analysé méthodiquement la pièce centrale : le « dossier secret » que le contre espionnage français - la Section de statistiques - constitua pour le transmettre aux seuls juges en le cachant à la défense. Violant le droit, la Section augmentera régulièrement son « dossier » de pièces incohérentes et de faux. S´inspirant des méthodes mises au point par les médiévistes pour l´étude de l´Inquisition, Pauline Peretz, Pierre Gervais et Pierre Stutin ont rouvert les archives militaires de Vincennes. Ils ont examiné les papiers, les écritures, les encres. Leur enquête plonge au coeur du Paris de la Belle Époque et de l´étrange Section. Fasciné par le milieu cosmopolite des attachés militaires et par l´homosexualité de certains d´entre eux, le contre espionnage reproduit inconsciemment les fantasmes et les procédures accusatoires de la vieille Inquisition.

    Au rythme d´un roman d´espionnage, Le dossier secret de l´affaire Dreyfus révèle une histoire jusqu´à présent gommée des récits officiels.

empty