• On ne saurait dire pourquoi lunivers de Pascal Garnier nous est si proche. Pourquoi il nous envoûte avec des histoires plutôt simples, des personnages a priori ordinaires et malmenés par la vie, des mots familiers et des silences qui le sont encore plus.
    Ainsi Bernard, crétin solaire qui pose sur le monde un doux regard écarquillé. Cest ce qui séduit Simon, le cynique et élégant Simon, « éradicateur de nuisibles » en préretraite, autant dire tueur à gages au bout du rouleau. La rencontre a lieu à Vals-les-Bains. Et le hasard fait bien les choses : Simon a de largent, et Bernard, tout son temps. Il sera son chauffeur pour sa dernière mission Avec affection, on range les romans de Pascal Garnier au panthéon de nos auteurs datmosphère. Entre Simenon et Hardellet. Entre tendresse et cynisme, réalisme et humour désenchanté. Dans Comment va la douleur ? on retrouve cette façon si singulière et si attachante qui comme un miracle réjouit le cur et fait du bien à lâme.
    Figure marquante de la littérature française contemporaine, Pascal Garnier avait élu domicile dans un petit village en Ardèche pour se consacrer à lécriture et à la peinture. Il nous a quittés en mars 2010. Peintre datmosphère alliant la poésie dHardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, il excelle dans la mise en scène des vies simples, celles du voisinage, des souvenirs denfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais chez Pascal Garnier, ce beau calme des banlieues de lâme et de lépoque prépare toujours deffroyables orages, avec froissement de tôles et morts en série

  • Aux côtés de Thérèse, Édouard Lavenant retrouve le goût de vivre. Alors quil perd un peu la tête, il dérape hors de la réalité, et développe de nouveaux instincts... plutôt meurtriers.Figure marquante de la littérature française contemporaine, Pascal Garnier avait élu domicile dans un petit village en Ardèche pour se consacrer à lécriture et à la peinture. Il nous a quittés en mars 2010. Peintre datmosphère alliant la poésie dHardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, il excelle dans la mise en scène des vies simples, celles du voisinage, des souvenirs denfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais chez Pascal Garnier, ce beau calme des banlieues de lâme et de lépoque prépare toujours deffroyables orages, avec froissement de tôles et morts en série

  • Gabriel, un homme énigmatique au passé douloureux, échoue dans une ville isolée de Bretagne. Il s'installe à l'hôtel et tisse des liens avec les habitants : une réceptionniste d'hôtel, un couple de junkies et José, le patron du bar local. Gabriel offre son temps à ceux et celles qui viennent à lui, sans se méfier des secrets qu'il dissimule. Que fuit cet homme, hanté par de sinistres souvenirs ?

  • Cartons

    Pascal Garnier

    Roman inédit, roman posthume, Cartons nous restitue toute la verve et tout le génie dramatique de Pascal Garnier. Ça commence par un déménagement morceau de bravoure anthologique qui dune certaine manière est le sujet du livre : Brice quitte son appartement lyonnais pour une grande maison, entre un bourg et une route nationale. Mais il se retrouve sacrément seul, au milieu des cartons, dans cette vieille bâtisse où soufflent les mémoires mortes. Les évocations dEmma, son épouse en reportage à lautre bout du monde, lattente dun appel improbable, ou la rencontre avec Blanche, une étrange femme-elfe, sorte de spectre de lenlisement provincial, ponctuent cette dégringolade dans lenfer des cartons.
    Cartons est un de ces chefs-duvre sur le pouce dont Pascal Garnier possédait à merveille la recette : il y faut du style, un humour débène et ce goût immodéré pour les drames humains. Voilà un roman qui se lit dune traite tout comme une boisson forte avalée cul sec par un temps de chien. Figure marquante de la littérature française contemporaine, Pascal Garnier avait élu domicile dans un petit village en Ardèche pour se consacrer à lécriture et à la peinture. Il nous a quittés en mars 2010. Peintre datmosphère alliant la poésie dHardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, il excelle dans la mise en scène des vies simples, celles du voisinage, des souvenirs denfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais chez Pascal Garnier, ce beau calme des banlieues de lâme et de lépoque prépare toujours deffroyables orages, avec froissement de tôles et morts en série

  • Le grand loin

    Pascal Garnier

    Père placide et dhumeur conciliante, voilà Marc parti vers le sud avec sa fille Anne quil vient denlever à son hôpital psychiatrique pour le week-end. Mais la petite escapade tourne bientôt à la cavale. Anne ne veut plus rentrer, surtout pas à lasile. Elle veut aller loin, très loin, le plus loin possible. Constellée dincendies bizarres et semée de cadavres, la drôle déquipée se transforme vite en un hallucinant road-movie.

    Avec férocité, avec fragilité aussi, les personnages de Pascal Garnier saccrochent à leurs rêves naïfs ou dérisoires, en éclopés de la solitude fuyant le réel pour davantage sy perdre. Ange du mal déguisé en cordon bleu ou en tueur à gages flapi, ce sont décidément des gens comme vous et moi, des monstres candides en proie à leur plus chère folie.
    Figure marquante de la littérature française contemporaine, Pascal Garnier avait élu domicile dans un petit village en Ardèche pour se consacrer à lécriture et à la peinture. Il nous a quittés en mars 2010. Peintre datmosphère alliant la poésie dHardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, il excelle dans la mise en scène des vies simples, celles du voisinage, des souvenirs denfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais chez Pascal Garnier, ce beau calme des banlieues de lâme et de lépoque prépare toujours deffroyables orages, avec froissement de tôles et morts en série

  • Deux malfrats plus crétins que méchants enlèvent le bébé d'un couple richissime, pour obtenir une rançon. L'ennui, avec les bébés, c'est qu'ils pleurent, hurlent, se congestionnent de rage ! Que faire de ce lardon braillard ?

  • La mère de Laura est l´héritière d´une immense fortune ! Elle possède une moitié de photo qui est la preuve qu´elle est bien la personne recherchée par le notaire qui lui a annoncé la bonne nouvelle. Aussitôt, toute sa petite famille s´affaire pour dépenser cet argent dans des achats fastueux. Mais le bonheur est de courte durée : impossible de remettre la main sur la photo ! L´argent ne fait pas le bonheur, mais quand il disparaît soudainement, il manque terriblement...

  • C'est la mode, aujourd'hui, à dix-onze ans, d'avoir un appareil infernal pour empêcher les dents d'avancer. C'est laid. Mais ça n'empêche pas de susciter l'amour...

  • Il pleut, il pleut sans arrêt. Tristes vacances ! Lolette est apprentie-sorcière : elle en sait juste assez pour faire revenir le soleil. Mais elle a besoin d'un complice. C'est le grand Félix qu'elle choisit.

  • C'est la mode, aujourd'hui, à dix-onze ans, d'avoir un appareil infernal pour empêcher les dents d'avancer. C'est laid. Mais ça n'empêche pas de susciter l'amour...

  • La tension monte chez les Fontaine : Odile ne travaille pas assez, son mari, Bernard, travaille trop ; les cinq enfants ne savent plus quoi faire pour calmer leurs parents. Alors ils décident de les envoyer en vacances. Après tout, ils sont assez grands pour rester quelques jours à la maison sans adultes ! Enfin, c'est ce qu'ils croient...

  • Il pleut, il pleut sans arrêt. Tristes vacances ! Lolette est apprentie-sorcière : elle en sait juste assez pour faire revenir le soleil. Mais elle a besoin d'un complice. C'est le grand Félix qu'elle choisit.

  • La tension monte chez les Fontaine : Odile ne travaille pas assez, son mari, Bernard, travaille trop ; les cinq enfants ne savent plus quoi faire pour calmer leurs parents. Alors ils décident de les envoyer en vacances. Après tout, ils sont assez grands pour rester quelques jours à la maison sans adultes ! Enfin, c'est ce qu'ils croient...

  • Written by specialists of cultural and creative industries of childhood and youth, this book offers new international and pluridisciplinary insights into the world of media and cultural goods in children's and young people's lives. The chapters investigate a large range of cultural industries (comic books, productions on YouTube, cartoons, TV series, digital services, etc.) and analyze the transmedia circulation of children's culture. Far from univocal disciplinary discourses, the authors conducted in-depth empirical studies to examine the complexity of the cultural and creative prosumption practices of children and adolescents and to question the role of adults as well as the corporate social responsibility of media companies towards young audiences. Critical approaches to the equivocal links between cultural industries and youth audiences raise ethical issues in marketing and management realms, pointing to the diverse social and ideological roots of the child consumer and prosumer in cultural and creative industries.
    This book includes original contributions by Gilles Brougère, Florence Chérigny, Natalie Coulter, Sébastien François, Pascale Garnier, Quentin Gervasoni, Alison Halsall, Yelyzaveta Hrechaniuk, Mary Grace Lao, Stine Liv Johansen, Stephen Kline, Eve Lamendour, Valérie-Inés de La Ville, Ester Martinez Pastor, and Patricia Nuñez Gomez.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Fabien mène une existence paisible jusqu'au jour où sa femme décède dans un accident de voiture. Un drame n'arrivant jamais seul, il découvre qu'elle était accompagnée de son amant. Fabien, désarçonné mais déterminé, décide de se venger : « Il a piqué ma femme, je lui piquerai sa veuve. » Mais ce désir si légitime va l'entraîner dans une situation abominable.

  • L'Année sabbatique est un recueil de douze curieuses histoires : un vieux couple amoureux se retire pour vivre ses derniers jours dans un hôtel de campagne, un truand se cache et prend goût à l'enfermement, une femme croit qu'elle a toujours son enfant mort, un gagnant du Loto renonce à son argent... Curieuses, parce que Pascal Garnier, sur un fond réaliste, voire naturaliste, infléchit le cours de ces existences vers le grotesque ou l'onirique jusqu'à une poétique distorsion du réel.

  • Grâce à un travail d'observation prolongé et minutieux de l'exercice du service social dans l'enseignement primaire et secondaire, cette étude entend analyser la richesse des pratiques professionnelles des assistantes sociales.

  • Éliette savoure amèrement sa retraite. Son mari ? Mort. Ses enfants ? Loin. Pas d'amis. Pas de sexe. Un jour d'orage, elle secourt Étienne, fringuant quadragénaire perdu en rase campagne. Voyou, il explose son quotidien : le fils des voisins s'écrase en voiture, une jeune fille en furie débarque chez elle, deux kilos de cocaïne se promènent sous son nez... Il faut se méfier de la vieillesse qui dort !

  • « Cest lhistoire dun type, Louis, la quarantaine, gentil mais fauché, qui tue sa mère afin de toucher lhéritage. » Tel est le sujet un peu loufoque qui naît dans la tête dun écrivain réfugié sur la côte normande pour écrire son prochain roman. Avec une générosité et une discrétion exemplaires, Louis se met bientôt à tuer aussi les parents de ses amis ; à eux désormais la belle vie ! Mais notre écrivain taciturne et solitaire se retrouve envahi par la famille, les amis, et une troublante présence féminine. Une étrange confusion sinstalle entre son quotidien et celui de ses personnages Attention ! humour noir sur blanche banquise. Ou comment redonner à limmoralisme un petit goût de fraîcheur. Figure marquante de la littérature française contemporaine, Pascal Garnier avait élu domicile dans un petit village en Ardèche pour se consacrer à lécriture et à la peinture. Il nous a quittés en mars 2010. Peintre datmosphère alliant la poésie dHardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, il excelle dans la mise en scène des vies simples, celles du voisinage, des souvenirs denfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais chez Pascal Garnier, ce beau calme des banlieues de lâme et de lépoque prépare toujours deffroyables orages, avec froissement de tôles et morts en série

  • Surclassement

    Pascal Garnier

    Trois nouvelles écrites au vitriol, avec des personnages médiocres et détestables prêts à plonger dans le fait divers. Pascal Garnier décrit l'humanité dans toute sa petitesse et sa décheance, une humanité réduite, où la chair désirable des femmes se transforme en morceaux de viande flasque, les chevelures bouclées en «mise en plis ridicule comme une casserole de coquillettes renversées», où l'on respire «le prout sous les draps, le mousseux éventé, le filtre en liège barbouillé de rouge à lèvres, la serviette mouillée, le dedans...»

  • Les publications sur la petite enfance concernent le plus souvent les politiques familiales et leurs conséquences sur l'emploi, ainsi que le développement et la socialisation des jeunes enfants. Mais que sait-on précisément du travail des professionnelles, des femmes dans leur très grande majorité, qui accueillent et prennent en charge ces enfants tout au long de leurs journées ? En fait, peu de chose, car sa fréquente naturalisation comme activité féminine fait obstacle à sa compréhension et sa reconnaissance.
    Ce livre a l'ambition de mettre les pratiques de travail de ces professionnelles au centre d'un travail d'enquêtes pour analyser ce qu'elles éprouvent, pensent, mobilisent, inventent, transforment... Il met en lumière les différentes facettes de ce travail méconnu : les statuts d'emploi, les conditions réelles d'exercice, les conceptions éducatives, les apprentissages qu'il requiert, les exigences nouvelles sur la qualité, l'inclusion des enfants en situation de handicap... L'ouvrage explore ainsi des complexités insoupçonnées où, pour donner sens à ce travail, se reconfigurent sans cesse demandes parentales, éthique éducative et relations aux enfants.
    Grâce à la pluralité des contributions et des situations analysées, l'ouvrage concerne l'ensemble des formes d'accueil et d'éducation des jeunes enfants (accueil à domicile, crèche, école maternelle, jardin d'enfants, etc.), et les différentes professions qui y exercent (éducatrice de jeunes enfants, auxiliaire de puériculture, personnels titulaires d'un CAP petite enfance, enseignante, assistante maternelle...).

    Avec les contributions de Geneviève Cresson, Xavier Devetter, François Ndjapou Pascale Garnier, Pascale Molinier Martine Janner Raimondi, Daniela Rodriguez, Anne Lise Ulmann, Michel Vandenbroeck.

empty