Littérature générale

  • " En Russie, j'ai aimé et j'ai tué. Et j'ai découvert que, des deux, c'est l'amour qui est le plus terrible. " Avec ses bonnes manières oxfordiennes et son costume en tweed, Roman Lambert arrive à Moscou en 1995 tel un explorateur victorien en safari,

  • Il y a deux siècles, une expédition russe mit le cap sur l'Amérique du Nord: nul ne s'était encore emparé de l'Alaska ni de l'essentiel de la côte Ouest. L'entreprise se solda par un désastre magnifique, mais elle aurait bien pu changer la face du monde. Un petit aristocrate de la cour de Catherine la Grande incarne ce rêve d'une Amérique russe: Nikolaï Rezanov, qui fut sans doute le plus excentrique des bâtisseurs d'empire. À la tête de la Compagnie russe d'Amérique, il envisage de transformer les installations précaires des chasseurs de fourrures en tête de pont d'un empire du Pacifique, qui s'étendrait de la Sibérie jusqu'à la Californie. Pour ce faire, il dispose de navires au rabais, d'un contingent de repris de justice (les futurs colons) et d'officiers frondeurs. Sa quête le conduit néanmoins jusqu'à San Francisco, où il s'éprend d'un «ange aux yeux noirs», la fille du gouverneur espagnol, qui lui semble être la clé de son rêve impérial. Owen Matthews raconte avec brio cette folle histoire, depuis les intrigues de la cour de Russie jusqu'à la vente, en 1867, de l'Alaska aux jeunes États-Unis d'Amérique. Né à Londres en 1971, Owen Matthews est l'auteur des Enfants de Staline (Belfond, traduit en 28 langues et finaliste du prix Médicis étranger). De mère russe et de père anglais, il a étudié l'histoire contemporaine à Oxford avant d'entamer une carrière de reporter à Budapest, Sarajevo et Belgrade, durant le conflit en ex-Yougoslavie. Depuis 1995, Matthews est l'un des rédacteurs du magazine Newsweek, dont il a dirigé les rédactions à Moscou et à Istanbul.

  • Aussi puissant et violent qu'une tragédie grecque, un roman coup de poing sur les ravages intimes de la guerre. Tchétchénie, années 1990. Alexei, jeune reporter, couvre l'occupation d'un village des montages tchétchènes par l'armée russe. Au camp, il partage le quotidien des soldats fait de moments de grande violence comme de terrible ennui. Lors de son séjour, Alexei rencontre Zeliha, l'instutrice du village, une femme forte, la seule à tenir tête aux soldats et dont il tombe immédiatement amoureux. Il vit avec elle quelques instants volés dans le plus grand secret. Quand les rebelles tchétchènes bombardent le camp, les soldats mènent une expédition punitive et commettent l'irréparable sous les yeux impuissants d'Alexei. Des années plus tard, Alexei vit à Istanbul. Un jour, il rencontre Zeliha accompagnée de sa fille Dilara, adolescente troublée attirée par le djihad. Dilara sent vite que ce vieil ami peut lui apprendre la vérité sur ce père dont elle ignore tout et dont sa mère se refuse à parler. Quand elle comprend le secret de sa mère, Dilara disparaît, prête à tout pour venger sa mère. Alexei, qui porte la culpabilité de sa lâcheté, accepte d'aller chercher Dilara, partie rejoindre la guérilla tchétchène. Commence alors une course contre la montre pour arrêter la jeune fille avant qu'il ne soit trop tard.

empty