• Et si les animaux devenaient nos professeurs de sagesse ?
    Norin Chai, riche d'une longue expérience comme vétérinaire de la faune sauvage, nous plonge ici dans une découverte passionnante et originale du monde animal
    et des multiples enseignements qu'il peut nous apporter. Ainsi, par leur manière de se comporter, de vivre, de coexister, les animaux (chiens, chats, éléphants, dauphins, tamarins...) peuvent nous apprendre à nous réconcilier avec nos émotions et à mieux partager celles d'autrui. Ils peuvent aussi nous aider à retrouver les chemins oubliés de notre intelligence intuitive. À mieux écouter notre
    corps, sans le bourrer de nourritures inutiles, et à vivre plus sereinement le temps présent...
    N'est-ce pas en retrouvant notre lien perdu avec notre animalité que nous finirons, un jour, par retrouver notre pleine humanité ?

  • En musique, l'harmonie est l'émission simultanée de plusieurs sons pour donner un sentiment de beauté ou du moins de cohérence. C'est ce que nous voyons dans la Nature et ses milliers d'espèces, pourtant différentes, qui vivent ensemble. D'où vient ce sentiment harmonieux ? Sommes-nous capables, nous humains, d'autant d'équilibre dans nos relations ? Mais aussi en nous-mêmes, siège de nombreuses dissonances ?
    Pour le vétérinaire Norin Chai, adepte de la méditation et de la philosophie bouddhiste, la clé de l'harmonie réside dans la communication. Selon lui, les humains ont partagé une langue commune avec les animaux. Cette langue était une langue d'avant les mots, une langue de la sensibilité et du coeur. Depuis que l'homme s'est coupé du monde animal, elle a été oubliée. Mais il en reste des traces.
    C'est en explorant toute la palette des modes de communication des animaux (les postures, les comportements, les sons, les odeurs, les couleurs, les signaux électriques, les infrasons, etc.) que Norin Chai cherche à retrouver les chemins oubliés de cette langue universelle qui reliaient les êtres vivants. Il espère contribuer à dépasser la barrière qui sépare les hommes des animaux et à mieux échanger avec eux. Mais aussi avec nous-mêmes.
    Ainsi, les hommes pourront retrouver une forme supérieure de sagesse, et leur harmonie originelle.

empty