• Début du siècle dernier... Au sein d'un hameau, Marie assiste, démunie, au vide qui se creuse entre son père et sa mère après que celle-ci ait mystérieusement gardé le lit pendant plusieurs jours, mais aussi au curieux ballet de cette dernière qui grimpe seule dans le grenier, un panier dans les bras... Plombée par le non-dit, la vie va ainsi dans cette région rurale, le temps semblant sceller les secrets. Il suffira pourtant d'une pichenette du destin pour que tout soit révélé... Victime d'un accident, son père Maurice ne pourra ainsi pas empêcher sa fille de chercher la source des curieux bruits qui se font entendre, de découvrir ce qui se dissimule derrière cette porte qui lui est interdite depuis longues années... Une révélation à en perdre le souffle, potentiellement dévastatrice pour la famille, mais face à laquelle Marie réagira déjà avec ce caractère féminin déterminé, courageux et compatissant qui la distinguera à jamais... Prenant pour cadre la Dordogne de la première moitié du XXe siècle, se déroulant jusqu'aux lendemains de la guerre de 39-45, A l'ombre du grenier a le souffle des sagas rurales où s'entrelacent grande et petite histoire, amour et haine, violences et misère, courages et mesquineries des hommes. Nous immergeant dans l'âpreté des campagnes françaises pour ne plus véritablement nous relâcher, l'écriture de Mireille Dalissier atteste de cette rare faculté de captiver que seuls possèdent les littérateurs inspirés.

  • « À 10 heures, en rentrant, elle entendit les gazouillements de Ninon. Elle se lava les mains et monta, comme tous les jours, retrouver ses petites. Ninon était couchée dans son lit, lavée, changée, elle jouait avec ses pieds. La pièce était en ordre, comme d'habitude. Elle appela Aurélie, aucune réponse. Elle ouvrit la fenêtre de la chambre pour fermer les volets. Elle arriva dans la chambre d'amis et y trouva Aurélie, allongée sur le lit, endormie. Honorine lui tapa une joue pour la réveiller, aucune réaction. Elle tapa plus fort : rien. Ses yeux se posèrent sur une boîte de somnifères vide posée sur la table de chevet. Elle secoua le corps de sa petite-fille, mais il était trop tard ; Aurélie avait rejoint le monde du silence. Honorine la serra contre elle en criant [...]. » « Le Secret des larmes », ou une saga hantée par les thèmes des faux-semblants, des vérités occultées, des tensions familiales, des manipulations. Prenant pour épicentre la ferme des noisetiers et la figure, forte et puissante, d'Honorine, la romancière met en scène une fresque terrible, étourdissante, rythmée par les drames et les révélations, la violence et les luttes, dont on ressort chaviré, ému, bouleversé.

  • Laure Rabanel n´a que vingt ans lorsqu´elle épouse Damien, un homme de dix ans de plus qu´elle, silencieux et peu sociable, contrairement à elle qui est si joyeuse et ouverte sur le monde. Après quatre ans de mariage, Laure tombe enceinte malgré son stérilet. Damien lui demande d´avorter, ne pouvant supporter l´idée d´être père. Mais Laure tient absolument à garder l´enfant et la famille éclate. Laure est désormais mère célibataire, et devra faire face à de nombreuses épreuves pour protéger son enfant et trouver enfin l´amour, le vrai. Mireille Dalissier signe ici le récit poignant d´une mère, mariée trop jeune et trop vite, aux prises avec les stratégies de proches qui tentent de déstabiliser la petite famille qu´elle s´est construite avec sa fille. Manipulation, mensonges, malveillance... L´auteur explore avec adresse et subtilité les mobiles psychologiques qui motivent les détracteurs de Laure, et dresse le portrait touchant d´une femme au courage exceptionnel. Un roman bouleversant, soutenue par une plume magistrale, et une écriture pleine de pudeur et de finesse. L´auteur signe ici son second roman, après avoir édité "L´Ombre du grenier" en 2010.

  • « On souffre de la même maladie, Rémi, on est restés amoureux d´un sourire, d´un souvenir, d´un amour qu´on a protégé bien après la mort. On n´a pas su couper le cordon qui nous liait à nos conjoints par peur, par amour, par fidélité... Il est temps d´apprendre à aimer à nouveau, on n´a pas le droit de se punir de leur disparition plus longtemps. Il essuya les larmes qui coulaient le long de ses joues, elle se serra contre lui, ils restèrent l´un contre l´autre silencieux plusieurs minutes, il savait qu´elle avait raison, mais saurait-il encore aimer ? »

  • « Elles se regardèrent longuement, chacune sut lire dans les yeux de l'autre. Elles s'embrassèrent tendrement. Elles savaient toutes les deux qu'elles n'avaient pas prévu de s'aimer, mais elles savaient aussi que le chemin serait difficile. » Claire Vaugier et Kate Cooper se rencontrent dans des circonstances délicates. Elles se lient d'amitié jusqu'au jour où tout bascule. Tourmentées, Claire et Kate s'interrogent, doutent, appréhendent. C'est décidé. Les deux femmes surmonteront ensemble les aléas de la vie. Mais l'amour est-il plus fort que tout ? Mireille Dalissier s'applique à transmettre un message de tolérance, d'espoir, et mêle avec talent les émotions et les rebondissements romanesques.

empty