Littérature traduite

  • Don Quichotte de la Manche, tome 1 et tome 2 Miguel de Cervantes  Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.


    À la fois un roman médiéval - un roman de chevalerie - et un roman de l'époque moderne alors naissante, le livre est une parodie des moeurs médiévales et de l'idéal chevaleresque et une critique des structures sociales d'une société espagnole rigide et vécue comme absurde. Don Quichotte est un jalon important de l'histoire littéraire, et les interprétations qu'on en donne sont multiples, pur comique, satire sociale, analyse politique. Il est considéré comme un des romans les plus importants de la littérature espagnole et mondiale.

    Le personnage est à l'origine de l'archétype du Don Quichotte, rêveur idéaliste et irraisonné, justicier autoproclamé.


    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Quichotte Téléchargez gratuitement notre catalogue en indiquant "Catalogue Culture commune" dans le champ de recherche de votre libraire numérique. Vous aurez accès aux premières pages de chaque titre.

  • Edition enrichie (Introduction et notes)« Dans un village de la Manche dont je ne veux pas me rappeler le nom, vivait, il n´y a pas si longtemps, un de ces hidalgos à lance au râtelier, bouclier antique, maigre rosse et lévrier courant. Un pot-au-feu plus vache que mouton, du ragoût tous les soirs ou presque, des lentilles le vendredi, quelque pigeonneau le dimanche en plus de l´ordinaire consommaient les trois quarts de son bien. Le reste filait avec une casaque de bon drap noir et des chausses de velours pour les fêtes avec leurs couvre-pieds assortis ; les jours de semaine il tenait son rang avec un drap fin, gris souris. »Jean-Raymond Fanlo a tant dépoussiéré ce texte fabuleux qu´ il le fait sonner comme une nouveauté. Fabrice Gaignault, Lire.Nouvelle traduction, présentation et notes de Jean-Raymond Fanlo.

  • Edition enrichie (Notes, Pièces préliminaires et bibliographie)« Enfin vinrent les derniers moments de don Quichotte, après qu´il eut reçu tous les sacrements, et après qu´il eut abominé en paroles abondantes et émouvantes les livres de chevalerie. Le notaire était présent et il dit qu´il n´avait jamais lu en aucun livre de chevalerie qu´un chevalier errant fût mort dans son lit aussi paisiblement, aussi chrétiennement que don Quichotte, lequel, parmi les plaintes et les pleurs des assistants, rendit son âme - je veux dire qu´il mourut. »Jean-Raymond Fanlo a tant dépoussiéré ce texte fabuleux qu´ il le fait sonner comme une nouveauté. Fabrice Gaignault, Lire.Nouvelle traduction, présentation et notes de Jean-Raymond Fanlo.

  • Alonzo Quixada sera chevalier sous le nom de Don Quichotte ! Les gens le traitent de fou, mais qu'importe. Il veut vivre comme les héros de romans. Sur les routes d'Espagne, le voilà parti en quête d'exploits, intrépide et généreux. Avec Sancho Panza, son fidèle écuyer, il va vivre de fabuleuses aventures. mais pas du tout celles qu'il imaginait !

  • Parce qu'il a lu trop d'épopées, rêvé de trop d'exploits, un pauvre gentilhomme de la Manche s'improvise Chevalier à la triste figure. Un laboureur pour écuyer, une simple carne pour destrier, le voilà qui bat désormais la campagne, au gré des torts à redresser, des moulins à charger. " Déraisonnable ! " s'inquiète le curé. " Ridicule " s'alarme le barbier. Armé de son seul idéal, d'aventures errantes en déconfitures flagrantes, l'hidalgo affronte malgré lui le monde tel qu'il croit être ou tel qu'il est - et, soudain, la folie change de camp...
    Traduit de l'espagnol par Francis de Miomandre, édition établie par Yves Roullière
    Texte intégral
    12/21

  • « Ils parlaient d'îles en traversant la plaine de Montiel lorsque trente ou quarante moulins à vent se profilèrent à l'horizon. Dès qu'il les vit, don Quichotte annonça à Sancho qu'il allait entreprendre une dure bataille contre ces trente et quelque énormes géants.
    Son écuyer lui demanda :
    - Quels géants ?
    Don Quichotte, en désignant les moulins, lui répondit :
    - Ceux que tu vois là-bas. Ce sont des géants à longs bras. Certains bras font presque un kilomètre de long.
    Sancho essaya de le convaincre que ce n'étaient pas des géants, mais des moulins, et que ce qu'il croyait être des bras étaient les ailes de ces moulins.
    Mais don Quichotte lui reprocha de ne rien comprendre aux aventures et lui dit que c'étaient des géants, des géants à longs bras, et que s'il avait peur, il n'avait qu'à s'écarter, car il irait, lui, livrer bataille sur-le-champ.
    Aussitôt dit, aussitôt fait : il se lança contre eux, malgré les avertissements de Sancho. » Certains disent que don Quichotte était fou, d'autres qu'il avait lu trop de romans de chevalerie, par contre, plusieurs disent qu'il était le plus sage des sages...
    Soulières éditeur et les Éditions de la Bagnole ont travaillé ensemble à la publication de ce livre parce que, et c'est là une chose indiscutable, ils sont fous des livres et de don Quichotte !

    Traduit du catalan par Ian Ericksen, un Québécois fou... de la Catalogne !

    Une coédition :
    - de Soulières éditeur, ISBN 978-2-89607-114-2 - des Éditions de la Bagnole, ISBN 978-2-923342-41-2

empty