Littérature générale

  • Pour avoir trop fréquenté les récits de chevalerie, don Quichotte a perdu la raison. Dans son esprit, les auberges sont des châteaux, les paysannes de belles princesses. Et le noble qu'il est n'a qu'un devoir : parcourir les routes d'Espagne pour y rendre la justice et défendre l'honneur de sa dame. Accompagné de son fidèle écuyer Sancho Panza, il affronte bien des enchanteurs maléfiques et des chevaliers errants... À moins qu'il s'agisse de moulins à vent et de troupeaux de moutons ! Racontant les aventures rocambolesques d'un hidalgo fantasque et de son valet plein de bon sens, Cervantès construit un couple mythique. Explorant les pouvoirs de l'imagination et questionnant la frontière entre fiction et réalité, il livre une oeuvre d'une prodigieuse modernité, qui, quatre siècles après avoir vu le jour, n'en finit pas de séduire le lecteur.

  • En 1614, alors que Cervantès écrit la seconde partie de Don Quichotte, paraît une suite apocryphe des aventures de son héros, signée par un certain Avellaneda. Si cette version déplut fortement à notre auteur, elle eut le mérite de précipiter l'achèvement du présent texte, dans lequel l'hidalgo justicier poursuit ses exploits. Mais, résultat d'une mise en abyme saisissante, ceux qui le croisent reconnaissent désormais dans ce « chevalier de la Triste Figure » le héros romanesque qu'il est devenu.

empty