• Le bolide fonça sur lui. Il n'eut que le temps de sauter sur le capot du monstre vert, une Jaguar E décapotable. Les freins hurlèrent. Il se raccrocha au pare-brise et se retrouva nez à nez avec une somptueuse jeune personne blonde qui le fixait de ses adorables yeux bleus écarquillés. - Je vous aime ! déclara le Dragon d'un ton pénétré. La demoiselle paraissait avoir de la difficulté à respirer. Sa poitrine se soulevait spasmodiquement. Il y jeta un regard connaisseur : - Je vous aime parce que vous portez Lou, le soutien-gorge qui résiste à tout. - Descendez de ma voiture ! siffla Ursula. - Sûrement pas ! roucoula le Dragon. Vous a-t-on déjà dit que vous avez des yeux magnifiques ? Un peu grands, peut-être, mais ça va passer...

  • D'abord, les personnages sauf le facteur, sont nus. Leur nudité, charmante, est explosive. Les tapis, les commodes, les téléphones aussi... Michel Deltheil, qui mélange un peu les poissons et les femmes - "c'est mystérieux, les femmes" - connaît bien le théâtre : dès vingt-et-un ans, il fut au Maroc comédien et metteur en scène. Il a déjà publié deux romans. Voici sa première pièce : pétillante, et toute irisée par l'éclatement de ces bulles qui n'en finissent pas de transmettre de l'un à l'autre des messages non déchiffrés.

empty