• Enfants, en région parisienne, Salma-la-tunisienne et Marie-la-française étaient les meilleures amies du monde. Vingt ans plus tard, elles se retrouvent en Tunisie et tentent de renouer le lien passionné de leur amitié adolescente.
    Par-delà les barrières du temps, des moeurs et des croyances, par-delà leurs pudeurs et leurs orgueils de femmes, elles vont réapprendre à se connaître, panser les plaies de leurs existences, et réunir l'Orient et l'Occident.
    Danseuse, Marie Dô a travaillé au célèbre Alvin Ailey American Theater. Elle a aussi été comédienne au théâtre et au cinéma (Les Nuits Fauves, La Vieille qui marchait sur la mer, Petits Désordres Amoureux). En 2006, elle a publié Fais danser la poussière (Plon), son premier roman en cours d'adaptation audiovisuelle.

  • Enfants, en région parisienne, Salma-la-tunisienne et Marie-la-française étaient les meilleures amies du monde. Vingt ans plus tard, elles se retrouvent en Tunisie et tentent de renouer le lien passionné de leur amitié adolescente.
    Par-delà les barrières du temps, des moeurs et des croyances, par-delà leurs pudeurs et leurs orgueils de femmes, elles vont réapprendre à se connaître, panser les plaies de leurs existences, et réunir l'Orient et l'Occident.
    Danseuse, Marie Dô a travaillé au célèbre Alvin Ailey American Theater. Elle a aussi été comédienne au théâtre et au cinéma (Les Nuits Fauves, La Vieille qui marchait sur la mer, Petits Désordres Amoureux). En 2006, elle a publié Fais danser la poussière (Plon), son premier roman en cours d'adaptation audiovisuelle.

  • Les dunes sauvages

    Marie Dô

    En pleine crise de la quarantaine - divorce, alcool, antidépresseurs, questions existentielles - Sébastien passe un été dans un camp naturiste et se découvre - au propre comme au figuré. Un roman drôle et émouvant sur une quête de soi et nos tentatives d'échapper à la frénésie individualiste contemporaine. Sébastien est un quarantenaire très occupé. Il va vite, voyage loin, travaille beaucoup. Trop ? Impossible pour lui de l'accepter et pourtant : depuis son divorce avec Tess, rien ne va plus. Beuveries, antidépresseurs et somnifères n'arrivent à endiguer ni les regrets, ni la culpabilité, ni les questions existentielles. Le diagnostic inquiétant du médecin ne lui laissent pas le choix : il doit prendre des vacances ; ses finances catastrophiques l'y obligent : c'est au camp Robinson, dans le bungalow qu'il a offert à sa femme dix ans auparavant pour pardonner sa présence fantomatique - et où il n'a jamais mis les pieds -, qu'il passera l'été. Sur place, la surprise est de taille : Sébastien découvre atterré... un camp naturiste. Un cauchemar pour le quarantenaire en crise, roi de l'hyper-contrôle et maniaque des apparences. Au milieu des dunes, dans le plus simple appareil, Sébastien se débat avec le fantôme de son ex-femme et lutte avec ses doutes et ses regrets. Pour couronner le tout, il doit composer avec ses nouveaux congénères et leur spiritualité à des années-lumière de la sienne : un gourou qui parle à sa femme défunte, une artiste cougar en manque de reconnaissance, son mari délaissé à la bonne humeur envahissante, une jeune, jolie et mystérieuse prof de yoga... Sébastien acceptera-t-il de se mettre à nu, au propre comme au figuré ? Jusqu'où pourra-t-il se remettre en question ? Cet étrange été sera-t-il un épisode cauchemardesque supplémentaire ou la sortie de cette crise existentielle qui le dévore ? Ce récit doux-amer, drôle et émouvant, plein de lumineuses éclaircies, est celui d'une quête de soi sur fond de crise de la quarantaine ; c'est aussi le roman d'une tentative d'échapper à la frénésie individualiste contemporaine pour trouver de nouveaux horizons.

  • Historiographie politique, historiographie économique et sociale, historiographie des relations internationales, telles sont les quatre composantes de cet ouvrage. Il rend compte de la recherche scientifique brésilienne aujourd'hui et la valorise internationalement.

  • Après des études de journalisme, Manon, vaincue par des rêves taillés trop grands pour elle, se demande ce qu'elle va pouvoir faire de sa vie. Ce matin-là, un matin comme tous les autres, de ceux dont on n'attend rien, Manon ne sait pas qu'il suffira d'un regard qui l'effleure, d'une voix qui l'enveloppe, pour suspendre le temps. Pour l'emmener tellement loin qu'elle en tomberait à la renverse si elle savait. Si elle savait que l'amour modifie les particules de l'air. Que la peau devient orpheline sans les caresses de l'autre. Et les nuits, des châteaux forts. Forts de ce bruissement d'elle.
    Elle qui va changer sa vie.
    À jamais.

empty