Editions L'Harmattan

  • 29 octobre 1981, Brassens casse sa pipe. Il arrive au paradis des poètes et de la chanson. Saint Pierre, qui lui a préparé son dossier d'enregistrement, l'attend. Problème, Georges ne l'entend pas de cette oreille et, en bon mécréant, refuse d'entrer. Le saint portier (Pierrot pour les intimes) essaie de le convaincre. Arguments contre arguments, à travers l'examen de la vie et des écrits du chanteur, les deux personnages s'affrontent en un duel verbal aussi instructif que drôle. Entrera ? Entrera pas ? Basée en grande partie sur des extraits d'interviews et de chansons, la pièce a pour ambition de faire découvrir l'univers de Brassens à ceux qui ne le connaîtraient pas (collégiens, lycéens...). Elle ambitionne également de faire redécouvrir à ceux qui connaissaient l'oeuvre, cet homme ordinaire, témoin de son temps qui se cachait derrière ses « petites » chansons extraordinaires...

  • Guido

    Roland Marcuola

    Au milieu des années 1950, dans une cité ouvrière de la vallée sidérurgique de la Fensh, Guido, 7 ans, se raconte. Enfant de l'immigration italienne, il évoque son premier amour, ses amitiés, ses accidents de vies et ses questionnements. Mille petites choses qui feront grandir ce "Petit Nicolas" chez "Les Ritals".

  • Fin 1963, Guido et Mamed (Tête de Noeud pour les intimes) ont 15 ans. Amis « à la vie à la vie », ils découvrent, dans le désordre de leur tête : la musique, la chaparde, la télévision, l'assassinat de Kennedy, les Beatles mais aussi les chansons de Brassens et Vian, les amours avec Jeannette et Agnès, les relents des « événements » d'Algérie, le racisme et le crétinisme qui vont avec.
    Sous l'impulsion de Jeannette, apprentie guitariste classique, ils fusionnent Beatles et Mozart pour fonder leur groupe, les Beazart's. Vous avez dit bizarre ? Bizarre oui, comme le sera cet après-midi de leur premier spectacle...

empty