• Singulier pluriel

    Lucas Moreno

    Lucas Moreno navigue entre les genres, lorgnant tantôt du côté de l'anticipation et de l'étrange, flirtant ailleurs avec le polar naturaliste ou le réalisme magique.
    Ses nouvelles pourraient se définir avant tout comme des " récits intersticiels " où le cadre fictionnel, extensible à l'envi, permet à l'auteur d'explorer ses obsessions sans se soucier des frontières. On ressort rarement indemne de ces pérégrinations en terres de noirceur, avec pour seuls guides des personnages dysfonctionnels, ballottés dans la tourmente des faux-semblants, des identités multiples, de la schizophrénie, des réalités qui se superposent et dégoulinent de façon malsaine.

empty