• Si l'Enfer est pavé de bonnes intentions, les Enfers gréco-romains sont sertis de chefs-d'oeuvre. Le royaume d'Hadès a inspiré les pages les plus profondes et surtout les plus étonnantes de la littérature antique. L'évocation du royaume des ombres y était un exercice de style, un morceau de bravoure. Poètes et héros ont quitté ce monde depuis longtemps, mais la fraîcheur et l'excellence de leur talent sont diablement vivantes. Parmi ces fleurs maudites, se trouvent aussi bien les larmes d'Orphée que les rires moqueurs d'Aristophane ou la verve de Lucien, la beauté impeccable des vers de Virgile que la laideur si séduisante de ceux de Claudien. Avec des textes de plus de trente auteurs, allant du VIIIe siècle avant J.-C. à l'extrême fin de l'Empire romain, cette Bibliothèque infernale s'adresse à tous ceux qui un jour descendront aux Enfers, c'est-à-dire, selon les Grecs et les Romains, à tout le monde ! Laure de Chantal, directrice de la collection « Signets » invite le lecteur à parcourir cette bibliothèque idéale avec des guides prestigieux comme Homère, Virgile et Dante, mais aussi à écouter les craintes et les plaintes de nos frères Anciens, taraudés comme nous par la question ultime : que se passe-t-il après ?

  • Autour d'une bonne table, on mange, on chante, on boit, on échange quolibets et bonnes histoires, on refait le monde. La vie quotidienne est rythmée par la recherche de la nourriture et de la boisson: in vino veritas. Du nectar des dieux au canard d'Apicius, en passant par Dionysos enseignant la culture de la vigne aux mortels, les fruits inaccessibles de Tantale ou encore le festin de Trimalcion, la culture antique regorge d'anecdotes délicieuses sur l'art et la nécessité du boire et du manger.
    À La Table des Anciens invite le lecteur à déguster les meilleures pages des auteurs antiques dédiées à la cuisine. Plus de 100 extraits, issus des traductions Belles Lettres, sont rassemblés et assortis d'une brève présentation destinée à éclairer leur lecture. À La Table des Anciens sont réunis Pétrone, Homère et Virgile pour raconter la préparation et l'organisation des repas, les mets de tous les jours ou les ingrédients fabuleux, les disettes, les banquets fameux, les goinfres mythiques ou les préceptes de diététique, avec, pour la bonne bouche, les meilleures recettes de l'Antiquité... à savourer!

  • Vénus naissant de l'écume, les querelles de Zeus et de son épouse, Europe enlevée par Jupiter, Phaéton brûlé par le Soleil ou Proserpine arrachée au jour par le seigneur des Enfers, les dieux du Panthéon ont donné lieu à mille et une histoires gaies, émouvantes et ravissantes qui ont peuplé le monde antique et peuplent encore le nôtre.
    Le Panthéon en poche réunit les meilleurs textes consacrés aux divinités de la culture gréco-latine. Chaque dieu fait l'objet d'un chapitre regroupant les traductions des pages les plus fameuses ou les plus représentatives le concernant. Plus de 100 extraits issus des traductions Belles Lettres, allant du VIIIe siècle avant J.-C. au VIe siècle après J.-C., sont rassemblés, assortis d'une brève présentation destinée à éclairer leur lecture.
    Une visite du Panthéon guidée par Homère, Virgile et leurs pairs.

  • Ils sont des milliers de mots à s'être endormis, prêts à jaillir de nouveau. Tapis dans notre mémoire, ces mots rares, parfois disparus et souvent oubliés, sont porteurs d'une histoire, celle de la langue, celle de la France. Tous demeurent éternellement présents dans la littérature. Crapoussin & Niguedouille... coquecigrue, perlimpinpin et autre pimpesouée sont les héros de ce livre amusant et instructif. Ils ont la langue bien pendue et nous racontent des aventures étonnantes, qui nous parlent d'aujourd'hui : les essayer, c'est les adopter. Ils nous ouvrent les portes de l'univers fantastique des mots rares. Ils nous rappellent qu'il suffit de vingt-six lettres et d'un peu d'esprit pour être le plus riche du monde.

  • Ce livre n'est pas un manuel de grammaire rébarbatif mais bien plutôt une passionnée et très amusante déclaration d'amour au français.
    Il propose une approche ludique, vigoureuse et tendre, qui vise à décorseter notre langue pour se l'approprier, la prendre, et l'apprendre.
    Il est question de rimes embrassées, d'accords, de liaisons scandaleuses, du temps qui passe, de naissances, de changement de genre, de jeux et de faux semblants, de la chair d'un mot et de la caresse d'un accent.

  • La mythologie est un ciel infini ; ses étoiles, dont nul ne sait si elles sont mortes ou vivantes, continuent de nous éclairer et de nous faire rêver. La mythologie occupe des pans entiers de notre imaginaire et des rayons complets des bibliothèques. L'originalité de notre Bibliothèque idéale est de faire accéder directement le lecteur à ce moment magique où des hommes, les Grecs et les Romains, se sont appropriés leurs mythes, les mots des Muses, en les écrivant, en les incarnant dans des textes, en les métamorphosant en des oeuvres d'art, les leurs, qui sont peu à peu devenues les nôtres. Les textes ici rassemblés sont tous fondateurs, qu'ils aient été sublimés par les géants de la poésie que sont Homère, Virgile, Ovide, ou composés par les petites mains érudites de la mythologie, les mythographes. Surtout, le lecteur découvrira en bonne place dans cette Bibliothèque les pages étonnantes, peu connues quoique souvent superbes, où historiens, philosophes, théologiens de l'Antiquité, s'interrogent et parfois répondent sur l'origine et le sens de ces récits venus de la nuit des temps.

  • Forgée au début du XXe siècle et initialement liée aux intérêts britanniques dans le golfe Persique et au voisinage de l'Inde, l'expression « Moyen-Orient » a des définitions fluctuantes. Ce livre traite d'un espace allant de l'Égypte à l'Iran et de la mer Noire à l'océan Indien, et inclut occasionnellement le Maghreb. Il souligne l'unité de la région, qui tient à l'héritage des Empires ottoman et qâjâr et à l'ancienneté de la présence de l'islam. Son ambition est double : sortir des études sectorielles par aire linguistique ou État pour étudier le Moyen-Orient comme un ensemble ; dans un cadre chronologique dicté par la politique et les relations internationales, faire vivre les populations sur les plans culturel, religieux, social et économique.
    />

  • Comment conquérir les coeurs ?
    Séduire comme un dieu. Leçons de flirt antique effeuille la grammaire des comportements amoureux des Anciens, leurs conseils, leurs espoirs, leurs triomphes et leurs déconvenues.
    Plus de 100 extraits, issus des traductions Belles Lettres et assortis d'une brève présentation destinée à éclairer leur lecture, racontent l'amour grec et la passion latine. Billets doux,oeillades audacieuses, sourires câlins, poses lascives ou suggestives, mains dérobées et baisers volés, flatteries badines ou histoires tragiques, de la plus raffinée des galanteries à l'amour vache, l'Éros antique a maintes flèches dans son carquois: elles ne manquent jamais leur cible.
    Karine Descoings et Laure de Chantal sont normaliennes et agrégées de Lettres classiques. L'une est latiniste, l'autre helléniste.

  • « Prenez une feuille et un stylo » : qui n'a pas frémi en entendant ces mots ? Qui n'a pas soupiré, baissé les yeux dans sa trousse ou en direction de la copie de son voisin face au diktat de la dictée ? Qui n'a pas de souvenirs de ratures intempestives ou de « blanc » mal séché, d'étourderies maladives et d'erreurs impardonnables ? Élément de la mémoire collective et affective, la dictée fait partie du patrimoine culturel national, au même titre que la Bastille, le Bordeaux et les châteaux de la Loire. Pratiqué dès le xvie siècle, l'art de la dictée traverse les générations : les bambins d'aujourd'hui et leurs grands-parents partagent la même émotion à l'évocation de la dictée. Authentique lieu de mémoire, elle véhicule aussi un message politique : l'histoire de France se raconte en dictées. La dictée devient alors républicaine, patriotique, hygiéniste, agricole ou religieuse. Elle se fait revancharde ou consolatrice, parfois morale ou instructive. Dans tous les cas, elle est édifiante, quitte à être plus proche du mythe que de la réalité. Volontiers nostalgique, elle narre le récit d'une France rêvée, la France profonde, celle des barattes et des bonnets, des repas de famille, des après-midi au jardin et des soirées devant la cheminée (puis devant le poste de télévision), la France d'antan qui, quand elle veut être moderne, a toujours vingt ans de retard. Cette Marianne ès lettres au teint de lait, au regard de faïence et aux lèvres vermeilles, est là pour nous rappeler que la France est une exception, l'exception qui confirme la règle

  • Scoops, sexe et scandales, bienvenue dans le monde des people antiques!
    En matière de célébrité les Grecs et les Romains sont des prédécesseurs illustres et exemplaires. À côté des déchirements des Atrides, les vicissitudes de la famille royale d'Angleterre paraissent bien ternes, les vies fulgurantes d'Achille et d'Hippolyte n'ont rien à envier à celles de James Dean ou Kurt Cobain, les lolitas hollywoodiennes les plus sulfureuses sont des modèles de vertu comparées à l'impératrice Messaline. Quant aux nuits de débauche des empereurs romains, elles feraient rougir les critiques les plus malveillants de nos gazettes contemporaines. Il faut reconnaître que les chroniqueurs d'alors, de Martial à Procope en passant par Plutarque ou même Homère, avaient la formule assassine et l'anecdote vitriolée.
    /> Celebriti recueille plus de cent extraits, issus des traductions Belles Lettres, les rumeurs les plus folles, les ragots les plus incroyables, tous millésimés et édifiants, à dévorer en toute bonne conscience!

  • Ce document aborde le Moyen-Orient par périodes et par thèmes, à travers une série de 145 textes traduits de l'arabe, du turc ou du persan.

empty