• Du mariage

    Léon Blum

    La réédition d'un texte de Léon Blum professant des idées restées d'avant-garde sur la question des moeurs et du mariage " La pornographie au Conseil d'État " : c'est en ces termes qu'un journal d'extrême droite accueillit la pu blication de ce livre, en 1907. L'ouvrage, en effet, fit scandale dans certains milieux, dès lors que son auteur, membre à la fois du Conseil d'État et du Parti socialiste de Jaurès, y développait une conception du mariage où la liberté sexuelle des futures épouses serait désormais analogue à celle que s'autorisaient déjà les hommes. Mais il gêna aussi dans les rangs féministes et socialistes celles et ceux qui y lisaient une conception trop peu ascétique des relations entre homme et femme. Il est vrai que Blum, au-delà de la question supposée réglée un siècle plus tard en occident de la sexualité prémaritale, pose encore à nos contemporains celle du mariage en général et de la polygamie en particulier.
    Ce livre devenu mythique n'avait jamais été publié dans une édition présentée et annotée. Les lecteurs et lectrices d'aujourd'hui y découvriront, au long d'une série d'anec dotes et de courtes nouvelles, une prose " fin-de-siècle " d'un style en net contraste avec la radicalité du propos. Ils y reconnaîtront un univers mondain et sensuel proche de celui de ce camarade de Blum à La Revue blanche dénommé Marcel Proust.

  • Écrit au sortir de la Première Guerre mondiale, ce court texte est un message d'espoir adressé aux jeunes générations qui, grâce aux valeurs de fraternité et de générosité du socialisme, pourront construire une société plus juste dans laquelle les hommes de demain vivront sous le régime de la solidarité et de l'égalité. « Le socialisme est né du contraste, à la fois scandaleux et désolant, entre le faste des uns et le dénuement des autres, entre le labeur accablant et la paresse insolente. »Le socialisme est donc une morale, le socialisme est un humanisme, et c'est cette leçon magistrale que nous livre Léon Blum.

  • Avec l'éloignement historique, qui estompe les couleurs et érode les arêtes, la figure de Léon Blum appartient désormais au Panthéon de nos gloires politiques nationales. Son humanisme, son courage, ses qualités d'homme d'État sont tour à tour célébrées. L'image du « vieux sage » de Jouy-en-Josas, oracle de la IVe République naissante, tend même à colorer toute son action passée. Sa statue, reléguée pendant de longues années dans un jardin de Paris, est désormais installée solidement au coeur de la place qui porte son nom dans le 11e arrondissement.
    Mais ce consensus est fragile. Il doit, en effet, beaucoup au temps qui fait oublier qu'il a été un des hommes les plus calomniés de l'entre-deux-guerres, qu'il a manqué d'être lynché par les camelots du roi en février 1936, qu'il a été vilipendé par Vichy et traîné au procès de Riom. Il ne faut pas aller bien loin même aujourd'hui pour voir resurgir les controverses et s'exprimer les passions. Léon Blum est toujours un enjeu de mémoire.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Refusant résolument, je le cite : "le contraste entre le faste des uns et le dénuement des autres, entre le labeur accablant et la paresse insolente", Léon Blum s'engagea tardivement mais résolument dans l'arène politique. Mu par une conscience aiguë de l'égalité, naturelle entre les hommes, et révolté par l'inégalité, sociale, existant néanmoins entre eux, il mit ainsi son talent littéraire et son art oratoire au service de son idéal socialiste. Mieux que toute préface, ces documents historiques sauront rappeler à la mémoire de nos contemporains, le souvenir d'un homme qui, sa vie durant, consacra la finesse de son intelligence, la ténacité de son caractère et la générosité de son coeur à un projet inachevé par nature mais dépassant tous ceux qui le servent, rendent la société plus juste. Lionel JOSPIN
    "Grâce au concours de l'Institut National de l'Audiovisuel et de l'Institut des Archives Sonores, un ensemble de 22 enregistrements historiques de Léon Blum a pu être réuni pour la première fois. Instigateur de nouveaux acquis sociaux, l'homme des accords de Matignon est aussi celui des congés payés, de la semaine de 40 heures et des conventions collectives. Lionel Jospin, ancien Premier ministre, et Frémeaux & Associés, éditeur du patrimoine sonore, sont heureux de présenter cet héritage collectif." Patrick Frémeaux

empty