• Agrippine, Isabelle d'Angoulême, Marguerite d'Anjou, Marie Tudor, la duchesse de Longueville, Mme de Montespan...par amour, par ambition ou par vengeance, par peur, cruauté, politique, égoïsme ou coquetterie, des femmes ont tué ou fait tuer des hommes, des femmes et même des enfants. Juliette Benzoni dresse les portraits de 16 d'entre-elles au destin tragique.
    Par amour, par ambition ou par vengeance, par peur ou par cruauté, par fanatisme ou par crédulité, par politique, par égoïsme ou par coquetterie, des femmes ont tué ou fait tuer des hommes, d'autres femmes et même des enfants. Le sang versé est le lien sinistre qui unit l'une à l'autre des créatures aussi dissemblables que Agrippine et Théophano, la cabaretière des faubourgs de Byzance devenue impératrice, qu'Isabelle d'Angoulême ou Marguerite d'Anjou, toutes deux reines d'Angleterre, ou que l'avide Henriette d'Entragues, qui ne put être reine de France et s'en vengea ignoblement, qu'Ana de Mendoza, princesse d'Eboli tuant pour protéger son amour, que l'effroyable Erzsébeth Báthory, ce Gilles de Rais au féminin. Dans chacun de ces récits, le fer brille, la hache s'abat ou bien le poison s'insinue, dans le cadre à la fois tragique et fastueux des grandes cours à travers les siècles. Et il est impossible de dire lesquels étaient les pires, des poisons de Locuste ou ceux de la Voisin, des massacres de Marie Tudor ou de la hideuse trahison de la femme au châle rouge. Préface d'Alain Decaux : " Chère Juliette Benzoni, vous suivez la même voie qu'Alexandre Dumas : vous aidez à faire aimer l'histoire aux Français. "

  • Le nouveau roman de Juliette Benzoni met en scène la duchesse d'Abrantès, figure de la vie parisienne par sa beauté, son esprit caustique et son extravagance. Mariée au général Junot, qui la trompe avec Caroline Bonaparte, dame d'honneur de Madame Mère, l'empereur Napoléon la surnommait affectueusement " la petite peste "...

    Eté 1807 : Que fait dans la cour de l'Elysée et en plein en nuit la voiture du Général Junot, et qui est cette jeune et ravissante femme en train de perdre patience à l'intérieur ?
    Liée depuis l'enfance à la famille Bonaparte, Laure Martin de Permon, d'origine corse et grecque n'a encore jamais réussi à démêler si elle aimait ou détestait l'apprenti général avec ses jambes maigres dans ses bottes trop vastes dont un destin véritablement fabuleux a fait l'empereur Napoléon Ier ?
    A seize ans, elle a épousé, par amour réciproque, le général Andoche-Alexandre Junot, un homme magnifique doué d'une exceptionnelle bravoure. Or, Junot voue à son empereur un dévouement et une admiration proche de l'idolâtrie. Gouverneur de Paris, couvert d'honneurs et de richesses, bientôt duc d'Abrantès, il donnerait sans hésitation tout cela pour n'être plus qu'un petit aide de camp attaché nuit et jour à la personne de son dieu... Ce qui agace prodigieusement sa femme devenue dame d'honneur de Madame Mère, une fonction qu'elle ne remplit pas souvent alors qu'elle est l'amie intime de la charmante et folle Pauline devenue princesse Borghèse par mariage. Les relations ne sont pas, de loin, aussi bonnes avec Caroline, la plus jeune des soeurs Bonaparte, devenue grande-duchesse de Berg puis reine de Naples.
    Les couteux sont même tirés entre elle et Laure quand celle-ci découvre que son mari est l'amant de Caroline, que celle-ci s'en vante volontiers et qu'elle a entrepris de pourrir la vie de sa rivale.
    Autre souci : Napoléon depuis la dernière campagne semble prendre soin d'éloigner peu à peu Junot de son entourage immédiat, ce qui met le malheureux à la torture. Un sujet de conversation fréquent entre l'Empereur et celle qui, depuis l'affaire du " Chat botté ", il a surnommé la " Petite peste ".

  • Une vingtaine de portraits de femmes emblématiques et incontournables du règne de Louis XIV. Espionnes, maîtresses ou courtisanes, elles évoluent toutes dans l'ombre du Roi-Soleil. Agent secret de Louis XIV, femme de lettres et de pouvoir, aventurière, rebelle, épouse bafouée, intrigante ou favorite... toutes les femmes réunies par Juliette Benzoni évoluent dans l'ombre du Roi-Soleil. Toutes sont des figures emblématiques et incontournables du Grand Siècle. Alliant le souffle de l'aventure à la rigueur de l'histoire, Juliette Benzoni redonne vie à ces figures de femmes exceptionnelles, qu'elles soient espionnes, maîtresses ou courtisanes, qu'il s'agisse des soeurs Mancini, de la princesse des Ursins, de la Grande Mademoiselle, d'Henriette d'Angleterre, de la marquise de Sévigné, de Louise de La Vallière ou encore de Ninon de Lenclos...

  • Une vingtaine de portraits de femmes au destin exceptionnel qui ont vécu la Révolution française entre drame et passion. Une grande fresque historique inédite.
    Reine des Merveilleuses, avocate par passion, maîtresse d'un prince, reine du théâtre et de la galanterie, prête à aller en prison par amour, femme sacrifiée, aventurière... toutes les belles inconnues réunies par Juliette Benzoni ont vécu la période de la Révolution française entre drame et passion.
    L'auteur propose une vingtaine de portraits de femmes au destin hors du commun : Mme Tallien amie de Joséphine, Mme de Genlis maîtresse d'un prince et " gouverneur " d'un roi, Mme Roland et ses amoureux, les aventures de Lady Eliott à Paris, la vie romanesque de la belle Pamela, Gabrielle et Louise les deux amours de Danton, les amours tumultueuses de Mme de Beauharnais et de Lazare Hoche, les malheurs de la passionnée Sophie de Monnier, Emilie Chalgrin et le peintre David, Victoire de la Villirouet avocate par amour...
    Alliant le souffle de l'aventure à la rigueur de l'histoire, Juliette Benzoni ressuscite les figures de ces femmes célèbres ou oubliées.

  • Le 2 mars 1476, Charles le Téméraire, le tout puissant duc de Bourgogne, est contraint par les Suisses d'abandonner à Grandson son camp et les richesses fabuleuses qu'il contient. Un trésor dont le joyau le plus important est son chapeau de parade. Couvert de perles, le fermail du sommet se compose de pierres exceptionnelles : trois rubis dits " les Trois Frères " et un gros diamant triangulaire bleuté " le Grand diamant de Bourgogne ".
    Privé de ces bijoux qu'il considère comme son talisman, le Téméraire ne connaîtra que des défaites jusqu'à sa mort devant Nancy le 5 janvier 1477...


    Cinq siècles plus tard, les quatre pierres réapparaissent et bouleversent la vie d'Aldo Morosini et de son fidèle " gang ". Il suffira pour cela d'une visite à son notaire et d'un drame dans l'église Saint-Augustin, à Paris...

  • Le destin de Marianne, encore bouleversée par son aventure avec Napoléon, s'assombrit brusquement. Il y a cet homme en bleu, apparu dans une loge de théâtre le soir de son triomphe. Est-il bien Francis Cranmere, l'époux indigne qu'elle croyait avoir tué pour lui faire expier le déshonneur d'une nuit de noces jouée au whist ? Il y a aussi le prochain mariage de l'Empereur, qui plonge Marianne dans l'enfer de la jalousie.
    Seul, un nouvel amour pourrait l'arracher à ce passé trop douloureux. Mais qui est cet inconnu de Toscane dont l'étrange et fastueux palais italien semble abriter de terribles secrets ?
    Alliant une connaissance parfaite de l'Histoire à des dons exceptionnels d'imagination, Juliette Benzoni demeure la reine sans rivale du roman historique.

  • Après avoir découvert son château pillé et dévasté par les troupes du Grand Condé, qu´elle aime depuis l´enfance, Isabelle, duchesse de Châtillon, est déterminée à obtenir réparation mais ne résistera pas longtemps à l´amour qu´il lui avoue. Ce pourrait être le bonheur. Ce sera la fin d´une paix relative pour Isabelle.

    La Fronde du Parlement et des Parisiens se termine, celle des Princes commence. Moins pour chasser Mazarin que pour s´emparer du pouvoir, avant que le jeune Louis XIV ne l´assume. Un incessant et épuisant combat débute alors pour Isabelle, et elle ira jusqu´à jouer sa vie pour empêcher le héros de Rocroi de passer à l´ennemi et de retourner ses armes contre la France, entraînant avec lui son jeune frère François, qu´elle aime infiniment.

    Quand cette dure bataille s´achève, Isabelle, adorée des uns, détestée des autres, n´en aura pas fini avec l´aventure menée au galop de ses chevaux. Ils la mèneront très loin, très haut sans qu´elle abandonne jamais l´amour de son enfance...



    Juliette Benzoni vit à Saint-Mandé. Elle s´impose aujourd´hui comme la reine du roman historique français.

    1 autre édition :

  • Le 21 juin 1627, François de Montmorency-Bouteville est décapité en place de Grève. Il laisse une jeune épouse de vingt ans, deux petites filles et un garçon à naître.

    La famille aurait sombré dans la misère si la princesse Charlotte de Condé, leur cousine, ne se chargeait d´élever les enfants selon leur rang. Isabelle, la cadette des filles, va s´éprendre très tôt du duc d´Enghien, futur Grand Condé. Il a six ans de plus qu´elle et la dédaigne jusqu´à ce qu´elle devienne une ravissante jeune femme, ce qui n´est pas pour plaire à Anne-Geneviève, future duchesse de Longueville, très belle et très adulée mais qu´un sentiment trouble unit à son frère Enghien. Elle ne tolère pas qu´il aime ailleurs et se comporte en conséquence...

    La guerre larvée qui durant des années va opposer Isabelle, devenue duchesse de Châtillon, à Mme de Longueville prendra une nouvelle dimension avec la Fronde, cette longue révolte où l´ami d´hier devient l´ennemi de demain...



    Juliette Benzoni vit à Saint-Mandé. Elle s´impose aujourd´hui comme la reine du roman historique français.

    1 autre édition :

  • La vie prodigieuse de Marianne d'Asselnat de Villeuneuve commence en Angleterre, dans le paisible domaine de sa tante Ellis Selton qui l'a recueillie après la mort de ses parents, guillotinés sous la Terreur.
    Son adolescence prend fin brutalement le jour même où elle épouse le beau Francis Cranmere dont elle est secrètement éprise depuis longtemps. Au cours d'une nuit de noces effroyable, elle perd à la fois son amour, sa fortune et sa sécurité. Marianne doit fuir, abandonner tout ce qu'elle aime, revenir en France où règne l'homme qu'on lui a appris à haïr jour après jour : Napoléon.
    Alliant une connaissance parfaite de l'Histoire à des dons exceptionnels d'imagination, Juliette Benzoni demeure la reine sans rivale du roman historique.
    />

  • Adorée naguère par l'Empereur, obligée de contracter un mariage de convenance avec un prince italien, Marianne sait désormais que son coeur et que son destin sont à jamais liés à Jason Beaufort, l'aventurier des quatre mers, l'homme qui risqua sa vie pour elle.
    Toujours pourchassée, dans des circonstances tragiques, elle part pour Venise où Jason lui a donné rendez-vous. Un voyage dont Marianne rêvait comme d'une envolée vers le bonheur. Mais, une fois de plus, c'est Napoléon et ses sombres menées diplomatiques qu'elle rencontre sur sa route, qui la conduit jusqu'à Constantinople, après un passage par les îles grecques. C'est là, au large de Cythère, que son amour est sur le point de faire naufrage. Jason est-il bien le preux chevalier auquel elle a donné sa vie ? Ce bonheur espéré, y a-t-elle droit sur cette terre ?
    Alliant une connaissance parfaite de l'Histoire à des dons exceptionnels d'imagination, Juliette Benzoni demeure la reine sans rivale du roman historique.

  • Devenue princesse Sant'Anna par son surprenant mariage italien, Marianne d'Asselnat revient à Paris. La passion que lui portait l'Empereur s'est apaisée et Marianne elle-même commence à voir clair dans son coeur.
    Au hasard d'un bal, elle retrouve avec émotion celui qui, un jour, risqua sa vie pour la sauver : Jason Beaufort, le marin venu d'outre-Atlantique, l'aventurier des quatre mers aujourd'hui marié mais qui continue à l'aimer depuis leur première rencontre.
    Autour du couple déchiré, se tisse un redoutable complot ourdi par la politique impériale. Quand Jason est condamné au bagne pour un crime qu'il n'a pas commis, Marianne n'hésite pas à braver l'Empereur.
    Alliant une connaissance parfaite de l'Histoire à des dons exceptionnels d'imagination, Juliette Benzoni demeure la reine sans rivale du roman historique.

  • Tandis que leTitanicest en train de sombrer et que la panique règne à bord, une belle jeune fille assassine, pour voler ses bijoux avec une audace incroyable, une richissime passagère : la marquise d'Anguisola, née Belmont. Une femme de chambre, Helen Adler, l'a vue sortir avec son butin mais ne parvient pas à la retrouver? Pas davantage au retour à New York et, pensant que la meurtrière a pu rester parmi les victimes, elle finit par oublier.Vingt ans plus tard, à Paris, on vend la collection de joyaux Renaissance de Van Tilden, un Américain fortuné qui vient de se suicider dans son château de Touraine. Aldo Morosini a emmené à cette vente un pittoresque client texan, fabuleusement riche, amoureux de Lucrezia Torelli, une cantatrice qui prétend descendre des Borgia et veut qu'on lui retrouve la Chimère d'or de César, qu'on a peu de chances devoir reparaître parce qu'elle appartenait à la marquise d'Anguisola et doit reposer quelque part au fond de l'Atlantique. Or, la vente est interrompue à la demande de John-Augustus Belmont : elle propose deux des joyaux de Mme d'Anguisola, sa tante. Et la Chimère aurait dû y être?Le lendemain, Helen Adler, devenue la femme de chambre de Pauline Belmont et qui sur un journal a reconnu la meurtrière, est laissée pour morte. C'est le premier sang d'une aventure dramatique, mais d'autres viendront qui pourraient amener Morosini à sa perte?Juliette Benzoni vit à Saint-Mandé. Elle s'impose aujourd'hui comme la reine du roman historique français.

  • Les nouvelles aventures en Egypte du prince antiquaire vénitien Aldo Morosini chargé de déjouer une malédiction millénaire.0300 Tandis que l´enquête de police ne mène à rien, quelqu´un vient réclamer le mort, un diplomate égyptien. Mais les questions qu´il pose déplaisent à Morosini qui l´éconduit. Et tout pourrait s´arrêter là, si, à quelque temps de là, celui-ci ne recevait une invitation à se rendre au Caire pour traiter une affaire délicate avec une ex-épouse du roi Fouad. Il accepte d´autant plus volontiers qu´il s´ennuie et espère retrouver là-bas son compère Vidal-Pellicorne qui « fouille » aux alentours du Nil. Tout va alors s´emmêler et même virer au cauchemar quand le sang coule à propos d´une légende : celle de la Reine Inconnue qui aurait régné sur l´Egypte, alors colonie d´Atlantide, au moment du cataclysme où s´engloutit l´île mythique. Sa tombe recèlerait des trésors inouïs défendus par une terrible malédiction que, seul, l´Anneau peut vaincre...
    Dès lors, tous les coups sont permis !0300Quel est cet anneau qu´un vieil homme frappé à mort et déshabillé confie à Aldo Morosini dans une rue de Venise, la nuit ? Quelques mots dans un dernier souffle évoquant l´Egypte. Or il pourrait s´agir d´un bijou venu de la légendaire Atlantide... Tandis que l´enquête de police ne mène à rien, quelqu´un vient réclamer le mort, un diplomate égyptien. Mais les questions qu´il pose déplaisent à Morosini qui l´éconduit. Et tout pourrait s´arrêter là, si, à quelque temps de là, celui-ci ne recevait une invitation à se rendre au Caire pour traiter une affaire délicate avec une ex-épouse du roi Fouad. Il accepte d´autant plus volontiers qu´il s´ennuie et espère retrouver là-bas son compère Vidal-Pellicorne qui « fouille » aux alentours du Nil. Tout va alors s´emmêler et même virer au cauchemar quand le sang coule à propos d´une légende : celle de la Reine Inconnue qui aurait régné sur l´Egypte, alors colonie d´Atlantide, au moment du cataclysme où s´engloutit l´île mythique. Sa tombe recèlerait des trésors inouïs défendus par une terrible malédiction que, seul, l´Anneau peut vaincre... Dès lors, tous les coups sont permis !

  • Tandis que le château de la Croix-Haute achève de brûler, une ambulance précédée de deux motards de la gendarmerie fonce dans la nuit vers l´hôpital de Tours. Une équipe chirurgicale attend déjà Aldo Morosini grièvement blesséà la tête. Seul auprès de lui, son ami Adalbert essaie de garder espoir tout en redoutant le retour à une claire conscience : avant de s´effondrer, atteint par une balle meurtrière, Aldo n´a-t-il pas vu Lisa, sa femme, se précipiter dans les bras d´un inconnu et s´enfuir avec lui ? Qui a intérêt àéliminer ce témoin gênant ?

    Adalbert est alors bien loin d´imaginer quelles épreuves attendent son « plus que frère ».


    />
    Juliette Benzoni vit à Saint-Mandé. Elle s´impose aujourd´hui comme la reine du roman historique français.

  • D ES milliers de châteaux ponctuent les rives de la Loire, comme autant de témoins de son passé. « Châteaux d'hommes » ou « Châteaux de femmes », féeriques, aristocratiques, campagnards, romantiques ou diaboliques, tous marqués par une histoire d'amour, de mort ou de guerre qui leur laissa son empreinte, ils font partie de notre imaginaire et du monde le plus secret de nos légendes et de nos rêves. Qui d'entre nous, un jour ou l'autre, ne s'est laissé bercer par ces histoires qui s'incrustent dans les murs de « nos » châteaux ?

  • Depuis que sa fille Elisabeth a disparu, Guillaume Tremaine vit l'enfer. Seule piste, un mot d'elle, aux termes sibyllins : J'ai retrouvé celui que je n'espérais plus revoir... Et voilà le maître des Treize Vents lancé, dans un Paris bonapartiste aux mains des espions du sombre Fouché, à la poursuite du mystérieux prince Louis-Charles, duc de Normandie, fils de Louis XVI ! Car c'est bien avec le jeune héritier, son amour d'enfance, que s'est enfuie Elisabeth.
    Evasions rocambolesques, complots, toutes sortes d'aventures attendent Guillaume, mais aucune plus redoutable que celles que lui réserve sa nièce Lorna, qui règne en maîtresse incontestée sur le domaine. N'attend-elle pas le futur enfant de Guillaume ?

  • Des milliers de châteaux ponctuent le paysage de France comme autant de témoins de son passé. « Châteaux d´hommes » ou « châteaux de femmes », féeriques, aristocratiques, campagnards, romantiques ou diaboliques, tous marqués par une histoire d´amour, de mort ou de guerre qui leur laissa son empreinte, ils font partie de notre imaginaire et de nos légendes.
    Juliette Benzoni nous conte près de 75 des plus symboliques d´entre eux, aux quatre coins de l´Hexagone.
    Le temps revient, les pierres revivent et le château retrouve sa véritable destination : celle d´une demeure exceptionnelle pour des aventures exceptionnelles comme : « La demeure de Diane » (Anet), « Un château pour des reines » (Chenonceau), « Christine de Suède fait assassiner son amant » (Fontainebleau), « L´épouse du Soleil» (Maintenon), « La dernière nuit » (Montségur), « Le joyeux harem de monseigneur d´Angoulême » (Cognac), « Les grands de La Rochefoucauld » (Verteuil), « L´étrange baron de Richemont était-il Louis XVII ? » (Vaurenard)...
    A la fin de chaque texte figurent les périodes et heures de visite des châteaux (pour ceux ouverts au public).

  • Loin de la cour de Louis XVI, à Valognes, cité normande, l'aristocratie locale se prépare à recevoir Guillaume Tremaine, un étrange personnage, prince ou coureur des mers, de retour des Indes.
    Tous ignorent que l'histoire de ce voyageur a commencé vingt ans plus tôt lorsque, fuyant Québec assiégée par les Anglais, Guillaume et sa mère vinrent se réfugier à Valognes. C'est là que l'enfant perdit le seul être qui lui était proche et fut recueilli par un vieux marin... Mais aujourd'hui, dans les salons, on ne parle que des fiançailles de Mlle Agnès de Nerville, sacrifiée par son père au vieux baron d'Oisecour, de sinistre réputation! Un mariage que Guillaume pourrait empêcher, s'il acceptait de renoncer à la mystérieuse obsession de vengeance qui l'habite au plus profond de son être.

  • Anne-Laure de Pontallec a disparu dans la tourmente de la Révolution. On la croit morte. En réalité, devenue Laura Adams, elle a promis de rejoindre à Londres son ami le baron de Batz, où tous deux continueront à se battre en faveur de la Famille royale de France. Quand Batz arrive dans la capitale britannique pour ce rendez-vous, il ignore ce qu'Anne-Laure est devenue entre-temps et l'incroyable découverte qu'elle a faite en venant s'embarquer à Saint-Malo : sa mère a épousé celui que tous considéraient comme veuf, son propre mari, le détestable Josse de Pontallec ! Hélas, pris tout entier par sa lutte pour la reine Marie-Antoinette et ses enfants, l'Homme du Roi n'a pas le temps de chercher son amie, introuvable à Londres. Il est loin d'imaginer dans quelles circonstances il la retrouvera bientôt en France. De retour à Paris noyé sous les flots de sang de la Terreur, Batz enchaîne complots et tentatives d'évasion. Une étrange fatalité paraît le poursuivre. Une fatalité qui a peut-être un nom. Il devra payer d'un prix extrêmement cruel la réussite de ses opérations. Echappera-t-il au massacre de la place du Trône ?
    Après Un homme pour le Roi, en voici la suite très attendue, La messe rouge, deuxième volume de la trilogie Le jeu de l'amour et de la mort.

  • Après " Les Trois Frères ", les aventures d'Aldo Morosini se poursuivent à la recherche de Marie-Angéline, des rubis et du " Diamant de Bourgogne " du Téméraire.

    De disparitions en découvertes, de mensonges en révélations, de Paris à la Franche-Comté en passant par la Suisse, le trésor de Charles le Téméraire ne cesse d'entraîner Aldo Morosini et son " gang " dans une folle aventure.
    Après avoir réussi à localiser les trois rubis dits " Les Trois Frères ", c'est à la poursuite d'un gros diamant bleuté " Le Diamant de Bourgogne " que se lance notre héros.
    Mais Aldo Morosini doit avant tout retrouver Marie-Angéline qui s'est enfui en lui subtilisant le rubis qu'il gardait précieusement...

  • Enfuie du couvent où sa mère veut lui faire prendre le voile afin de s'assurer la fortune paternelle, Charlotte de Fontenac se réfugie chez sa tante de Brecourt, soeur de son père défunt. Dans la nuit, elle se perd et surprend un rituel terrifiant dans une chapelle abandonnée. Un inconnu l'arrache à sa dangereuse contemplation...
    C'est le temps où le vent pestilentiel de l'affaire des Poisons souffle sur Paris et la cour de Louis XIV. Mme de Brecourt met Charlotte à l'abri au Palais-Royal chez la jeune duchesse d'Orléans, Madame, la pittoresque princesse Palatine.
    Un chemin singulier, celui des palais royaux, s'ouvre devant Charlotte, plus dangereux qu'on ne pourrait croire. Une fantaisie de la nature l'a fait ressembler à un ancien amour de Louis XIV, ce qui lui vaut la haine feutrée de Mme de Maintenon en passe de supplanter Mme de Montespan. Au moment de la plus grande menace, c'est de la reine Marie-Thérèse que viendra le secours. Pour peu de temps car celle-ci meurt en quatre jours...
    Des morts suspectes, des messes noires, un amour qui n'ose pas dire son nom et des protections qui tombent l'une après l'autre. Que va devenir Charlotte ?
    On a tué la Reine ! est le premier volume d'aventures ayant pour toile de fond l'affaire des Poisons, où l'on retrouve le sens de l'intrigue, du suspens et des péripéties cher à Juliette Benzoni.

  • Des milliers de châteaux ponctuent le paysage de France comme autant de témoins de son passé. « Châteaux d´hommes » ou « châteaux de femmes », féeriques, aristocratiques, campagnards, romantiques ou diaboliques, tous marqués par une histoire d´amour, de mort ou de guerre qui leur laissa son empreinte, ils font partie de notre imaginaire et de nos légendes.
    Juliette Benzoni nous conte près de 75 des plus symboliques d´entre eux, aux quatre coins de l´Hexagone.
    Le temps revient, les pierres revivent et le château retrouve sa véritable destination : celle d´une demeure exceptionnelle pour des aventures exceptionnelles comme : « La reine assassinée » (Château-Gaillard), « Des rois, un ange et quelques démons » (Chinon), « Les amants maudits » (Tourlaville), « Les amis de George Sand » (Nohant), « Les grands Béarnais » (Pau), « Les amazones » (Uzès), « La vraie duchesse de Langeais » (Castries), « Folies en tout genre » (L´Elysée)...
    A la fin de chaque texte figurent les périodes et heures de visite des châteaux (pour ceux ouverts au public).

  • Reines ou impératrices, leur mariage princier leur a presque toujours été imposé par la raison d'Etat. Dans la passion, l'excentricité ou le dévergondage, elles ont tenté de vivre leur aventure personnelle. C'est ainsi que Messaline est devenue l'impératrice des lupanars de Rome, qu'Isabelle d'Angleterre ou Marguerite de Navarre ont semé leurs faveurs à tous vents. La plupart du temps, ces reines, dont la fonction est sacrée, ont été confondues, et leurs complices ont payé leur tribut dans le sang. Sous Bonaparte, l'amour à la hussarde est en vogue, et nos premières dames de France savent flirter avec d'irrésistibles cavaliers. Pourtant, ce sont peut-être les derniers reflets de l'amour courtois qui illuminèrent l'amour de Marie-Antoinette pour Fersen, comme celui de la reine Hortense pour le comte de Flahaut.

  • Au coeur de la guerre de Cent Ans, Catherine Legoix aime désespérément le noble Arnaud de Montsalvy. Mais Philippe le Bon, duc de Bourgogne, la poursuit de son désir. Devenue l'épouse du grand argentier du duc, le destin de Catherine semble scellé. Et si, désormais, tout semble l'éloigner d'Arnaud : la haine, la guerre, la vengeance. C'est un calvaire physique et moral que gravit celle sur qui le grand-duc d'Occident a jeté son dévolu.
    Pourtant, de Dijon à Bruges, de Bruges à Orléans assiégée, tandis que le destin s'acharne sur elle, Catherine poursuit aveuglément son rêve d'amour...

empty