Langue française

  • Les deux hommes levèrent les yeux car le rectangle de soleil de la porte s'était masqué. Debout, une jeune femme regardait dans la chambre. Elle avait de grosses lèvres enduites de rouge, et des yeux très écartés fortement maquillés. Ses ongles étaient rouges. Ses cheveux pendaient en grappes bouclées, comme des petites saucisses. Elle portait une robe de maison en coton, et des mules rouges, ornées de petits bouquets de plumes d'autruche rouges.

  • Dans cette grande fresque, les personnages représentent le bien et le mal avec leurs rapports complexes. Adam Trask, épris de calme, Charles, son demi-frère dur et violent, Cathy, la femme d´Adam, un monstre camoußé derrière sa beauté, leurs enfants, les jumeaux Caleb et Aaron. En suivant de génération en génération les familles Trask et Hamilton, l´auteur nous raconte l´histoire de son pays, la vallée de la Salinas, en Californie du Nord.
    John Steinbeck a reçu le prix Nobel de littérature pour l´ensemble de son oeuvre.

  • Tendre jeudi

    John Steinbeck

    Depuis la guerre, bien des choses ont changé rue de la Sardine. Ses amis s´inquiètent pour Doc, qui peine à terminer sa thèse et semble se replier sur lui-même. Quant à la tenancière du bordel, elle se demande si sa nouvelle recrue a bien le profil de l´emploi. C´est alors qu´une idée complètement loufoque se met à germer dans le cerveau des habitants du quartier. Qui sait si, à force de ruse et de générosité, ils ne parviendront pas à atteindre leur but ? Tout peut arriver, par un tendre jeudi...
    L´auteur des Raisins de la colère et d´À l´est d´Éden, prix Nobel de littérature, nous livre ici son roman le plus tendre et le plus gai, d´une délicatesse et d´une générosité savoureuses.

  • Au dieu inconnu

    John Steinbeck

    Joseph Wayne et ses frères Thomas, Burbon et Benjamin vont exploiter une grande ferme en Californie.
    Bien que Joseph ne soit pas l'aîné des frères Wayne, c'est lui que tout le monde reconnaît comme le chef de famille. Il est fort, tranquille et juste. C'est à lui d'ailleurs que son père, le vieux John Wayne, a donné sa bénédiction solennelle, tout comme un patriarche de la Bible.
    John Steinbeck ne se borne pas à faire vivre des personnages d'une grandeur tragique, mais il décrit aussi avec une poésie puissante les paysages splendides de la Californie et retrace les difficultés des pionniers du début du siècle.

  • Le jour où Kino l'Indien, pauvre et analphabète, pêche une énorme perle, sa vie tourne au cauchemar. John Steinbeck (prix Nobel 1962) signe avec La Perle une fable sociale noire mais lucide sur les injustices les plus révoltantes de son époque. Jean-Luc Cornette s'empare de cette histoire universelle, dans une adaptation graphique captivante au pouvoir d'évocation d'une grande intensité.

empty