• Cet homme au visage de colis sans adresse.
    Cette petite fille aux questions qui bouleversent.
    Ce square qui les accueille, jour après jour.
    Ce caillou qui nous parle finalement de nous.
    L'auteur de ce texte n'a pas dévoilé son identité. Il a laissé son manuscrit entre les mains de Jean-Yves Revault, dont il appréciait les travaux, en lui demandant de bien vouloir « l'arranger un peu ».
    Si toutefois cet ouvrage cheminait jusqu'à lui, nous aimerions qu'il sache que nous aurons toujours une pensée pour lui en poussant le petit portail du square Armand Trousseau, à Paris.


  • Découvrez comment, par la magie de l'écriture, il est possible de guérir de vos « bleus de l'âme », de vos traumatismes et de vos manques d'amour.

    Vous recherchez une méthode qui vous permettrait d'extérioriser votre mal-être ? Vous écrivez régulièrement mais n'arrivez pas pour autant à éveiller votre pouvoir d'autoguérison ?
    Ce livre vous accompagnera à chaque étape de l'écriture - du syndrome de la page blanche à l'analyse de vos textes personnels - faisant de vous votre propre thérapeute. L'important est d'écrire « vrai », avec le coeur, en choisissant le genre qui vous convient le mieux (témoignage, dialogue, etc.) puis en apprenant à lire entre vos lignes. La clé principale pour vous libérer de vos carcans et (re)trouver une pleine estime de vous-même réside dans l'analyse et la compréhension de vos textes.

    Avec l'écriture, tout est possible : réparer le passé, inventer l'avenir, vivre pleinement le présent.

    « L'écriture nous conduit sur le chemin le plus simple et le plus complexe, celui de la réalisation de soi. »

  • Avec plusieurs millions de personnes plus ou moins touchées, la constipation apparaît comme l'un des dysfonctionnements physiologiques les plus répandus en France. Tous les cas ne relèvent pourtant pas de problèmes physiques ou de comportements alimentaires. Des rapports existent entre le corps et l'esprit. Dans le domaine de la constipation, ce constat se vérifie. On découvre, à la lecture de ce livre, que la constipation peut être inconsciemment induite par la personne elle-même bien qu'elle s'en défende et en souffre. Cette distorsion mentale involontaire aux conséquences physiques, tient à l'histoire de la personne, à certaines peurs, à des fausses croyances, à des interdits moraux,... Les exercices d'écriture proposés par l'auteur permettent de prendre conscience des causes sous-jacentes et améliorent la situation.

  • L'augmentation constante de l'espérance de vie ne doit pas masquer qu'augmente aussi le nombre des personnes âgées dépendantes. En 2012, en France, 1,17 million de personnes âgées sont dépendantes au sens de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA), soit 7,8 % des 60 ans ou plus. Les chiffres de l'INSEE évoquent 40 % environ de ces personnes restant à leur domicile malgré leur dépendance avérée. À l'horizon 2060, le nombre de personnes âgées dépendantes atteindrait 2,3 millions. La société française doit faire face à cette question et l'affronter, et les autres pays européens sont également concernés parfois plus vigoureusement.
    Beaucoup des personnes dépendantes sont prises en charge, totalement ou partiellement, par leurs familles. Il s'agit là d'une tâche épuisante et méconnue. Ce livre a pour objectif de rompre avec le silence qui pèse sur ce sujet, complexe et douloureux, et d'aider les aidants à y voir plus clair. Son auteur, ancien accompagnant bénévole en unité de soins palliatifs, lui-même accompagnant d'un parent, aborde tous les sujets, y compris les plus tabous : le despotisme des personnes dépendantes, les tensions au sein de la fratrie, les bouleversements psychologiques liés au fait de devenir « le parent de son parent », les délicats problèmes d'intimité, la nécessité de se ressourcer, les culpabilités, etc...

    Ce livre nous montre aussi comment l'accompagnement d'un parent dépendant peut se vivre positivement, et comment cette épreuve peut devenir une véritable chance... pour mieux goûter la vie et l'amour.

  • En 1526, alors que Philippe de Chabot de Brion, grand amiral de France s'en revient d'Espagne accompagné du roi François Ier, il est accosté par une traînée « qui n'porte même pas d'cotillons en hiver », connue sous le nom de l'engeance d'Âpremont. Par la magie de ses mains amoureuses, elle va faire couler le feu dans les veines du second de l'État. Cette sorcière sera capturée et jugée pour un procès en inquisition.

    Quatre siècle plus tard, que reste-t-il de l'engeance d'Âpremont ? Certains prétendent qu'elle n'a pas tout à fait disparu...

  • Myriam

    Jean-Yves Revault

    Â l´âge de quarante ans, Jacques Golberg apprend qu´il n´est pas le fils d´un héros mort dans un accident d´avion avant même sa naissance, mais le fruit d´un viol collectif. Sur son lit de mort, Myriam Golberg lui révèle la terrible vérité, ajoutant même qu´elle ne l´a gardé que pour qu´un jour il la venge de ce que lui ont fait subir ses cinq violeurs la nuit du 30 juin 1970. Il ne peut faire autrement que promettre...
    Que sont devenus les cinq hommes de cette nuit de cauchemar, et comment s´arrangent-ils avec leur conscience ? Jacques Golberg pourra-t-il poursuivre sa mission à l´ONU où il est chargé... du contrôle des naissances pour tout le tiers-monde ? Et que décidera-t-il quand il apprendra que la femme qu´il aime... n´est autre que la fille d´un des cinq monstres ?...
    Ce nouveau roman de Jean-Yves Revault traite de l´opposition cornélienne entre désir (légitime ?) de vengeance et aspiration (impossible ?) au pardon.

  • L'alphabet du bonheur

    Jean-Yves Revault

    • Jouvence
    • 13 Septembre 2017

    26 lettre de l'alphabet, comme autant de petites méditations, inspirées à l'auteur par les mots, entre autres Acceptation, Beauté, Caresse, Littérature, Question, Travail, Union ou encore Victoire. Humoristiques, poétiques, philosophiques, parfois même non-conformistes... ces 26 petites perles nous confirment que « le sage fait son miel de tout » et nous redonnent confiance en un bonheur à venir.
    Extrait :
    P ... comme Pardon
    (...)« Excuse-moi, je me suis enervé, je reconnais que j'ai eu tort, je ne voulais pas te blesser, je te demande pardon ». Phrase simple, mais magique si elle est prononcée sincèrement, qui peut même se terminer en éclat de rire. Comme si le soleil du bonheur d'être ensemble brillait à nouveau. C'est que nous faisons partie d'une humanité une et indivisible, et nous savons inconsciemment que ne pas accorder notre pardon à l'autre nous condamnerait aussi.
    L'humanité est capable du pire comme du meilleur. Pardonner le pire qui nous a été fait, c'est donner une nouvelle chance au meilleur de s'exprimer. Et le bonheur finit toujours par être au rendez-vous quand on donne sa chance à ce qu'il y a de meilleur en l'humain. »

empty