Sciences humaines & sociales

  • « J'ai écrit ce livre pour briser le silence qui règne sur la montée de l'islamisme, sur ses ravages parmi les jeunes et sur les dégâts qu'il provoque dans notre école publique. Pendant longtemps, le silence a été la seule réaction : la célèbre formule "Surtout pas de vagues !" a permis pendant vingt ans de mener une confortable politique de l'autruche.
    J'ai écrit ce livre parce que je suis attaché à la laïcité : ce principe républicain nous protège et protège nos libertés, celle de croire ou de ne pas croire, celle de pratiquer librement un culte, celle de changer de conviction, celle de critiquer les religions ou l'absence de religion et, pour les parents, celle de confier leurs enfants à l'école publique sans crainte qu'ils y soient harcelés ou endoctrinés.
    J'ai écrit ce livre parce que le temps presse et qu'il y a maintenant urgence à agir. » (J.-P. Obin)
    Jean-Pierre Obin a été inspecteur général de l'Éducation nationale. Il est l'auteur de nombreux livres, notamment sur l'école et le métier d'enseignant, ainsi que du célèbre « rapport Obin » de 2004 qui alertait le ministre de l'Éducation nationale sur le développement des atteintes à la laïcité dans les établissements scolaires.

  • C´est au nom d´une certaine idée de l´État que la carte scolaire a été créée par de Gaulle en 1963. Mais c´est en vertu d´une tout autre orientation que, dès les années 1980, les libéraux, dénonçant l´hypocrisie d´un système qui favoriserait derechef les initiés et les nantis, critiquent cette sectorisation. En annonçant la suppression de la carte scolaire, le président Sarkozy déclarait vouloir concilier l´objectif gaullien, la mixité sociale et la méthode libérale, le libre choix des familles. Ces deux dimensions sont-elles compatibles, et si oui, à quelles conditions ?
    Cet ouvrage précise les déterminants, la mise en oeuvre et les enjeux de la carte scolaire. Il propose la première synthèse des recherches et des comparaisons internationales, et dresse le bilan des initiatives ministérielles d´assouplissement.

empty