• Famille, je te hais.
    Albin Dumontel coule des jours tranquilles dans son manoir de  la campagne limousine. Un héritage pieusement conservé où le vieil homme entretient le souvenir de ses deux épouses défuntes.
    Mais à l'été, M. Dumontel se doit de sacrifier à un rite bien établi : l'irruption de sa famille. Deux enfants et cinq petits-enfants viennent bientôt troubler la sérénité des lieux.
    Sous les amabilités et les bons sentiments, les rivalités percent. La réussite des uns est insupportable aux faillites des autres. Chacun défend son pré carré et chacun, dans son coin, nourrit son petit secret : un amant, des difficultés financières, une orientation sexuelle...
    Lorsque la belle-fille d'Albin aborde la question de l'héritage, les masques tombent et les clans se forment.

  • En août 1914, c'est le temps des moissons pour les Montagnac  qui possèdent les plus belles terres de Combeval. Mais la  guerre éclate et ce sera désormais le temps des sacrifices.  Charles doit laisser partir son fils aîné, Marcelin, plutôt queson cadet Bastien, trop jeune pour être mobilisé. Ce dernier  abandonnera son rêve de devenir instituteur et restera à la  ferme. Quant à leur soeur, Eugénie, Charles renonce, par la  force des choses, à l'idée de la marier sans tarder.Marcelin, appelé au front, laisse sa fiancée Reine, fille de  modeste vigneron, sous le toit des Montagnac ; il devra  attendre sa prochaine permission pour l'épouser. Son retour,  dans de tragiques circonstances, précipitera Combeval dansle chaos.
      Jean-Paul Malaval, auteur des Noces de soie, d'Une famille  française et de tant d'autres succès, excelle une nouvelle fois  dans l'évocation d'une famille française enracinée dans sa  terre, confrontée aux rigueurs et aux désastres de l'Histoire.

  • 2002, en Bretagne. En pleine crise de couple, Gaspard Seize, un architecte toulousain, part en vacances en solitaire sur la presqu'île de Crozon. Au cours d'une promenade au cap de la Chèvre, il découvre au bord de la falaise une petite fille égarée. Celle-ci paraît traumatisée, elle ne s'exprime pas.
    Ne trouvant personne aux alentours, l'architecte n'a pas d'autre solution que de remettre l'enfant - qui finit par dire qu'elle se prénomme Adélaïde - à la gendarmerie. Adélaïde est ensuite confiée au foyer de l'enfance de Brest en attendant que quelqu'un vienne la réclamer.
    Lui-même enfant de l'Assistance publique, Gaspard reste obsédé par le sort de la fillette. Au point de tout faire pour la revoir et de mener sa propre enquête afin de retrouver sa famille. Bientôt, il apprend que sa mère s'est suicidée : première révélation sur le chemin d'une vérité terrible et dérangeante qu'il redoutera d'affronter...
    Jean-Paul Malaval nous plonge dans un suspense dramatique intense et émouvant, superbement construit autour de deux êtres aux prises avec l'énigme de leur origine.
     

  • Au lendemain de la Libération, dans le bourg de Marlianges, en Corrèze, c'est la consternation : le vieux Maximin Maringot a décidé de céder sa propriété des Allognes à ses métayers, les Battisteli. La vente de cette terre, aussi ingrate soit-elle, à des immigrés italiens est perçue comme une trahison. En butte au mépris et aux provocations, les Battisteli se découvrent un allié providentiel en la personne du médecin Bertrand Jouve. Pourquoi cet homme distingué prend-il la défense des Italiens ? On le soupçonne d'avoir pour maîtresse Clara, la fille Battisteli, dont la jeune beauté attise les convoitises. D'aucuns croient que le souvenir encore vivace des horreurs de l'Occupation ramènera les esprits à la raison. Mais que peut la raison dans un climat délétère où la haine devient vite criminelle ? Jean-Paul Malaval évoque dans ce roman sensible et subtil le drame d'un homme aux prises avec l'éternel retour des vieux démons de notre histoire.

  • Début des années 1900, en Corrèze. Vie et renaissance d'une auberge tenue de main de maître par Maxence... jusqu'à ce que sa talentueuse épouse s'en mêle !L'auberge des Diligences est une étape gourmande très appréciée du pays de Meyssenac. Maxence et Ameline y reçoivent leurs hôtes avec une table qui fait honneur au goût local. Mais le caractère ombrageux de Maxence, qui règne seul dans sa cuisine, crée des tensions dans le couple. Les petits Savin et Faustine en souffrent. Un jour, Ameline doit remplacer au pied levé son mari pour préparer un fastueux banquet, et mitonne un plat si délicieux que tout le pays accourt bientôt pour le déguster. Même le président de la République, Raymond Poincaré, se rend incognito à l'auberge pour déguster le fameux soufflé aux cailles truffées ! Une page se tourne : Maxence voit sa suprématie vaciller et le monde changer autour de lui. Ses enfants vont fuguer dans les bois, au village le progrès arrive avec l'installation du tramway, chantier mis en route par un bel ingénieur logeant à l'auberge. Et amoureux d'Ameline...

  • Liaisons dangereuses dans la bourgeoisie clermontoise
    Dans les montagnes d'Aydat, isolée du reste du monde et hors du temps, Jeanne Sulli habite une grande villa au bord d'un lac.
    Hantée par les disparitions brutales de ses deux époux, elle ressasse un passé dont elle ignore s'il a jamais existé. Jeanne perd la mémoire.
    Lorsqu'elle apprend que son beau-frère, patron d'une prospère agence immobilière à Clermont-Ferrand, trompe sa petite soeur, elle voit rouge. Mais elle n'est pas la seule à en vouloir à Théodore.
    Trahisons, harcèlement, détournement de fonds, captation d'héritage... Les raisons ne manquent pas de suivre ces faits et gestes.

  • Tandis que son père agonise lentement, Hector Marinzacq prend les rênes de la pinède familiale : deux cents hectares de pins exploités pour leur résine. Hector a des rêves de grandeur. Il essuie un humiliant revers quand Josée Fortegui, propriétaire d'une pinada voisine, repousse sa demande en mariage. Non contente de le priver d'une substantielle extension de son domaine, la jeune veuve s'oppose à lui et aux autres propriétaires en refusant de revoir à la baisse la rétribution des gemmeurs, les ouvriers qui récoltent la résine. Alors qu'une conspiration se trame dans l'ombre pour ramener Josée Fortegui à la raison, Hector voudrait pouvoir rassembler autour de lui le clan familial. Mais son frère cadet, Taurence, déshonore leur nom auprès d'une courtisane et sa soeur Aurélia pactise avec son plus vieil ennemi. Parmi les gemmeurs, la révolte couve. Il suffirait d'une étincelle pour que la pinède landaise s'embrase, emportant les uns et les autres dans un ouragan de haine et de violence... Jean-Paul Malaval est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages, récemment de Chronique des Strenquel, Les Noces de soie, La Bastide aux chagrins, dans lesquels il excelle à saisir les destinées humaines prises dans le tourbillon de l'histoire.

  • En 1935, une institutrice, en butte aux autorités bien-pensantes, se lance le défi de faire obtenir à tous ses élèves, petits paysans corréziens leur certificat d'études. Le roman d'une vocation et d'un combat jamais perdu d'avance.Le 1er octobre 1935, Augusta Maupain vient occuper son premier poste d'institutrice auprès de petits paysans corréziens. Avec, chevillés au corps, un enthousiasme, une exigence, une modernité d'action qui surprennent. Pour ne pas dire agacent. Car monsieur le maire et le curé du village souhaitent demeurer les respectables garants de l'ordre et de l'autorité.
    Alors que pointe l'avènement au pouvoir du Front populaire, les tensions se nouent autour d'Augusta dans le petit village de Chèvreroche où les traditions perdurent...
    Le roman émouvant d'une vocation et d'un combat jamais perdu d'avance.

  • Avec 1.25 franc en poche pour un jour de travail, que peut espérer un garçon intelligent ?Sur les monts du Vivarais, en Ardèche, depuis des générations, les Andromas élèvent dans leur ferme des cocons de mûrier pour produire de la soie.
    Seigneur en son domaine, théodore Andrommas ambitionne de voir son fils Silvius lui succéder, mais le jeune homme se prend à rêver des lumières de la ville quand il tombe amoureux de Roxane, la vie d'un riche soyeux lyonnais.
    Silvius prend pied sur les pentes de la Croix-Rousse parmi le petit monde besogneux des ouvriers de la soie et, pour conquérir Roxane, parvient à se faire une place dans le milieu très fermé des négociants. Entre la jeune femme, belle, capricieuse, et le fils de paysan plein d'ambition, la greffe peut-elle predre ?Jean-Paul Malaval nous enchante avec une fresque de la France porvinciale de la fin du XIXe siècle tout emprente d'empathie, traversée comme par un fil de soie par la passion amoureuse qui ne connaît pas d'autre obstacle que son propre aveuglement.

  • Au lendemain de la Grande Guerre, près de Gaillac, dans le Tarn.
    Encore hanté par les horreurs du front, Stéphane Frontignac se sent un homme de trop quand il revient à la bastide familiale.
    Il découvre que son petit frère Armand, qui a échappé à la mobilisation, a profité de son absence pour courtiser et épouser sa fiancée, la belle Elvire. Tout le monde a fermé les yeux sur cette trahison, préférant croire que Stéphane ne reviendrait pas vivant. Mais l´essentiel pour les Frontignac n´est-il pas de prévoir et d´assurer l´avenir du domaine viticole exploité depuis des générations ?
    Contre toute attente, la flamme entre Stéphane et Elvire se ravive et entraîne les Frontignac dans un tourbillon de colère et de haine.
    Surtout lorsque, de cet amour interdit, naît Hadrien...
    Jean-Paul Malaval explore dans ce roman sensible et puissant l´effet dévastateur sur une famille française des conflits qui ont jalonné notre histoire contemporaine.

  • Dans le secret d'une salle de rédaction, au lendemain de la Libération.
    Alors que le paysage politique de Brive se recompose après la guerre, d'anciens résistants décident, pour servir leurs ambitions, de fonder un journal, rue de la Fontaine-Bleue. Ils en confient la direction à une femme, Rose Cipriani.
    S'érigeant contre le rôle qu'on voudrait lui attribuer dans la guerre intestine qui se joue jusque dans les bureaux du quotidien pour la mairie de la ville, Rose parvient, envers et contre tout, à imposer sa voix. Mais tous doivent compter avec un héritage encombrant : Le Point du jour a été financé par un hold-up, réalisé par des résistants aux dernières heures des combats.
    Et Rose est fragile. Malgré les années, elle n'arrive pas à oublier le seul homme qu'elle a jamais aimé, Adrien Strenquel, fusillé par la Gestapo. Hantée par ses souvenirs, elle se lance dans une enquête sur le passé d'Adrien, poursuivant un fantôme. Pourtant, elle aurait besoin de toute son énergie pour tenir à distance ses adversaires.

  • De nos jours, en Vendée. Trois soeurs se retrouvent dans la maison familiale, Les Brisants, pour liquider les  biens familiaux après la disparition de leur père, Berthold Anselmoz, grand voyageur et amateur de belles choses. Le sort des Brisants est problématique : la dépouille d'Anselmoz a été inhumée au fond du parc selon ses volontés. Peut-on vendre la maison ou bien faut-il la conserver ? Les trois soeurs, fort justement nommées « Querelle » dans le pays, se déchirent selon la nature de la relation qu'elles entretenaient avec « monsieur Père ». Mais le connaissaient-elles vraiment ? Des photos, des lettres révèlent les secrets effarants d'un homme bien différent du souvenir qu'il avait laissé... Avec Les Soeurs Querelle, l'auteur d'Une famille française, des Noces de Soie, ou de La Folie des Bassompierre poursuit avec brio son exploration sans concession de la famille et de ses failles.

  • En quittant son Ardèche natale, Silvius Andromas, fils de petit paysan, a fait le bon choix. Et si son amour avec Roxane, fille d´un riche soyeux lyonnais, est porteur de déception, du moins a-t-il appris au contact de sa bellefamille à voler de ses propres ailes. Aisément, Silvius conquiert une position fort enviable dans le cercle des négociants. Mais on lui reproche d´avoir eu raison trop tôt. Silvius et son ami Soarès, dandy énigmatique, ont compris que le monde avait changé. Du déclin de la soie naturelle, il fallait tirer une ambition nouvelle. Tandis que les affaires du clan familial de Roxane périclitent, celle de son mari connaît des succès dans la production de la soie artificielle. Les mutations du nouveau siècle forment une ligne de partage impitoyable entre les illusions d´hier et les espérances de demain.
    Si longtemps négligé, floué, trompé, humilié, Silvius est-il encore disponible pour Roxane ? Peut-on concilier passion et raison ?
    La Grande Guerre approche. Il est trop tard pour faire des rêves et si Silvius retourne à Fontbelair, à la veille de 1914, c´est pour clore à jamais les portes sur son passé.Jean-Paul Malaval est l´auteur d´une ample oeuvre romanesque qui excelle à saisir les mouvements intimes d´une France partagée entre tradition et modernité. Né à Brive, il est aujourd´hui maire d´un village en Corrèze.

  • La grande fresque de la soie lyonnaise1894. Quand Silvius épouse la fi lle d´un riche soyeux lyonnais, il pense se faire une place au soleil dans le milieu des négociants. En butte aux railleries des patrons comme des ouvriers, il comprend bien vite qu´on ne lui pardonnera pas ses origines de petit paysan ardéchois.
    Avec l´arrivée de l´électricité et de la soie artifi cielle, se dessine le déclin de sa belle-famille. Seul Silvius prend la mesure des bouleversements qui vont affecter l´industrie lyonnaise, des canuts jusqu´aux éleveurs de cocons de mûrier.  Mais le passé n´abdique jamais. Sa mère, abandonnée de tous dans la magnanerie familiale, sa cadette, mariée à un vigneron qui la maltraite, son orgueilleuse soeur aînée, institutrice en Ardèche, sauront le lui rappeler. Silvius devra payer le prix de ses ambitions.

  • Dans le Périgord, au début des années soixante. Marceau Bassompierre est le fondateur et président-directeur de la Périgorde, une importante coopérative de producteurs de noix. Sûr de sa puissance, il ne s´émeut pas outre mesure quand il apprend que circulent des lettres anonymes l´accusant d´être responsable de la mort de sa femme, victime d´un accident de la route quelques années auparavant. Dans son entourage, on s´interroge, surtout son cadet, Jonas, qui souffre d´avoir toujours été considéré comme une « pièce rapportée ».Le corbeau insiste, la calomnie se répand, au point de mettre sérieusement en péril le crédit de l´homme de pouvoir. Une seule personne pourrait témoigner de la vérité : sa belle-soeur Agathe. Mais, depuis la mort de sa soeur dont elle était inséparable, elle vit prostrée, démente, dans une des chambres de la maison familiale... Après L´Or des Borderies, Soleil d´octobre, Les Noces de soie, Jean-Paul Malaval nous plonge avec talent dans un drame familial prenant, oppressant, au coeur de jalousies secrètes et indicibles.

  • En manque d'argent, Joëlle abandonne ses études à la fac de lettres de Bordeaux et se réfugie à Périgueux chez son père. Celui-ci ne se montre pas d'un grand secours et Joëlle se résout à accepter une place d'employée de maison chez les propriétaires des Conserveries Dufournelle, une importante société de foie gras. La grande affaire du moment est le mariage du fils aîné, Geoffroy, avec Élise Chanoinet, l'un des plus beaux partis de la ville. Alice, la seconde épouse de M. Dufournelle, n'est pas mécontente de voir s'éloigner ce beau-fils qui la méprise, mais l'ignorance dans laquelle elle est tenue par son mari des préparatifs des noces provoque une crise conjugale et familiale. Isolée, Alice trouve du réconfort auprès de Joëlle et en fait sa confidente. La jeune employée devient à ses dépens un enjeu dans un conflit qui la dépasse. Jusqu'à endosser le rôle de la victime
    expiatoire...
    À travers l'histoire d'une amitié entre deux femmes par-delà les barrières sociales, l'auteur des Noces de soie, des Soeurs Querelle ou d'Une famille française met en scène avec une très divertissante finesse le microcosme d'une ville de province d'aujourd'hui.

  • Sur le causse Méjean de nos jours, une querelle oppose Patcha, éleveur de moutons, à son voisin Combelle, propriétaire foncier. Ce dernier a planté sur ses terres des pins noirs qui essaiment au point d'envahir les pacages de Patcha et qui transforment un précieux écosystème... Telle est l'origine d'un conflit qui divise peu à peu le village de Rougerol. Ce combat passionne Frédéric Charme, journaliste, installé sur le Méjean où vit une communauté de personnes telles que Mara, matrone rangée des bicyclettes de ses années hippies, ou encore les jeunes Thomas et Virgil en rupture avec la société. Frédéric aime naviguer parmi cette faune, collectionner les aventures amoureuses sans lendemain. Pour lui, le microcosme de Rougerol est une mine d'inspiration, tout autant que les plantes rares et les insectes en voie de disparition du Méjean qu'il parcourt de long en large.
    Mais la lutte qui oppose Combelle et Patcha finit par empoisonner le pays. Quand, l'été venu, un terrible incendie détruit des hectares de forêt, tout accuse Patcha. Pourtant, l'enquête réserve bien d'autres surprises...

  • En Corrèze, à la veille de la Grande Guerre, Angéline, une jeune fille rêveuse, vit au domaine de la Califourche sous l'oeil autoritaire de son père, Joseph Charpenet, un ancien juge. Au soir de sa vie, Joseph s'inquiète pour l'avenir de sa fille qu'il a toujours tenue à l'écart des contingences matérielles. Il décide de la marier au plus important paysan de la région, un homme pourtant brutal et arrogant.
    Angéline obtempère puis refuse quand elle rencontre Sylvestre, un couvreur téméraire qui joue les funambules sur le toit de l'église de Darnac.
    Entre l'ouvrier et la jeune fille de bonne famille se noue une brûlante passion qui peut se donner libre cours quand le père tombe soudainement malade. Mais la guerre éclate et sépare les amants, laissant Angéline seule face à l'opprobre et aux nécessités de l'existence...Une bouleversante histoire d'amour dans la Corrèze de la Grande Guerre, transcendée par la plume puissante et incisive d'un observateur passionné du monde provincial et paysan.

  • La passionnante odyssée d'une famille de vignerons dans les terres mythiques du Médoc. Quai des Chartrons fait resurgir le passé perdu du Bordelais viticole et portuaire au tournant du XXe siècle, et exalte la passion d'hommes amoureux de leur terre, soucieux d'en tirer le meilleur vin.Fidèles à la tradition viticole de leurs pères, les cousins David et Gaspard font l'acquisition d'une belle propriété dans le Médoc. En 1900, à l'Exposition universelle de Paris, le clos-marzacq, fruit de leurs récoltes, reçoit une médaille d'or. Dès lors, ils affichent clairement leur ambition : entrer dans le monde très fermé des négociants et conquérir de nouveaux marchés. Il leur faut donc accéder au quai des Chartrons à Bordeaux, sésame pour l'Angleterre et les Etats-Unis...
    Gaspard et David sauront-ils conforter leurs succès et leur fulgurante ascension malgré l'épreuve du temps ? Leurs liens profonds, leurs amours aussi, pour Hélène et Constance, y résisteront-ils ?
    Quai des Chartrons fait revivre le Bordelais viticole et portuaire du début du xxe siècle, et exalte la passion d'hommes amoureux de leur terre, soucieux d'en tirer le meilleur vin.

  • Une grande fresque familiale au lendemain de la Grande Guerre, en Corrèze.
     
    Le fils en second des Montagnac, Bastien, a épousé Alexandrine Vergnier fille d'un petit fermier, contre l'avis de son père vieillissant, Charles. Bastien n'attend que la mort du patriarche pour prendre en main l'exploitation et mener à bien ses projets d'agrandissement grâce à l'argent des Rouveix, la branche honnie de la famille, dont l'appui cache d'obscurs desseins.
    Mais c'est sans compter avec Reine, l'épouse du fils aîné des Montagnac, Marcelin, revenu terriblement mutilé de la guerre. Pour faire prévaloir ses droits, il vaudrait mieux pour Reine qu'elle donne un héritier à Combeval mais la blessure de Marcelin l'empêche de procréer.
    Quand Reine tombe enceinte, l'orage se lève sur Combeval. Marcelin y voit une humiliation inacceptable. Pour Bastien, c'est la ruine intolérable de ses ambitions...

  • En Corrèze, au début des années 1960, la truculente histoire de Lazare Bazin, notaire rusé, au coeur des secrets et héritages de familles des villageois de Galiane0500 0300Notaire à Galiane-sur-Sévère, Lazare Bazin a été l´homme de tous les arrangements : falsificateur d´héritages, expert en fausses écritures, un brin usurier à ses heures... Bref, l´indispensable gardien des secrets de famille ! Mais qui est-il vraiment ? On le dit saint homme, serviteur zélé de la cause paysanne, amoureux de la terre et de ses traditions ancestrales. Il est temps de le découvrir : on attend sa mort d´un jour à l´autre, dans la crainte et le soulagement... Dans le vaste salon de la maison de Pradeloup, les visiteurs affluent. Au fil des heures, c´est toute la société villageoise qui se révèle avec ses grandeurs et ses bassesses.

  • Avec 1,25 franc en poche pour un jour de travail, que peut espérer un garçon intelligent ?
    Sur les monts du Vivarais, en Ardèche, depuis des générations, les Andromas élèvent dans leur ferme des cocons de mûrier pour produire de la soie.
    Seigneur en son domaine, Théodore Andromas ambitionne de voir son fils Silvius lui succéder, mais le jeune homme se prend à rêver des lumières de la ville quand il tombe amoureux de Roxane, la fille d'un riche soyeux lyonnais.
    Entre la jeune femme, belle, capricieuse, et le fils de paysan plein d'ambition, la greffe peut-elle prendre ?
    L'interprétation pleine de justesse de l'univers soudain chahuté d'une France rurale talonnée par la révolution industrielle, à la fin du XIXe.
    /> Durée : 10 h

  • En Corrèze. Un héritage, une armoire, un journal intime, un secret familial.
    Dans les bras d'un officier allemand, Hélène a connu la passion. Trente cinq ans plus tard, Alexandrine, sa fille, découvre la vérité, douloureuse et salvatrice.Eté 1979. Saint-Gillet en Corrèze. Alexandrine Delalande, jeune avocate à Bordeaux, enterre sa mère Hélène. Cette femme, pleine d'ombres, reste pour elle un mystère. Profitant d'un dernier séjour dans la propriété familiale, La Ferronnière, Alexandrine veut comprendre pourquoi les siens étaient-ils détestés au village. Dans la vieille grange, une armoire : celle qu'Alexandrine et son frère avaient l'interdiction d'ouvrir. Le meuble, bien scellé, sera son unique héritage; il renferme une dizaine de cahiers d'écolier noircis par l'écriture de sa mère. Toute la jeunesse d'Hélène défile : un mariage sans amour avec un homme rapidement envoyé en Allemagne au titre du STO, sa solitude, son regret d'un mariage sans amour, sa rencontre en juin 44 avec un officier allemand Volker Aldermann et leur passion scandaleuse...
    Août 44, Brive est libérée et les troupes allemandes se replient avec de lourdes pertes. Volker doit se replier avec son unité et invite sa maîtresse à le suivre. Ils se donnent rendez-vous. Manqué. Volker n'y est pas.
    Mettant bout à bout, la lecture du journal intime d'Hélène et les éléments de sa propre enquête, obstinée et laborieuse, auprès de villageois et d'anciens résistants, Alexandrine découvre que son père n'est autre que Volker. Et que celui-ci n'est jamais revenu de la campagne de France. Des résistants l'ont fusillé et enterré dans un petit bois de chênes à quelques mètres seulement de La Ferronnière...

  • Les paysans d'un village français se livrent une véritable bataille de parcelles agricoles. Au coeur des années 50, dans l'épicerie-café, les paysans commentent autour d'un verre l'arrivée des premiers tracteurs, mais surtout l'ultime épisode de la bataille des parcelles, déclenchée par le remembrement des terres : Fraisset, le braconnier grincheux, pour juguler les appétits du père Pauliat, vieillard avide au passé douteux, aurait, dit-on, fait parler la poudre ! Pour les enfants du village, l'épicerie est un lieu magique... Au sortir de l'école, après les aventures au bord de la Gane - terrain béni des cabanes et des barrages qui font rêver -, on s'arrache un trésor : les caramels à un franc, qui recèlent toute la saveur d'une époque. Pendant ce temps, insensible au troc des lopins, loin des jeux de ses compagnons, la petite Coraline part en cachette sur les traces de son vrai père... Fraisset, l'homme des bois devenu son complice, déroule le fil des confidences et lui révèle la clef de l'énigme qui va bouleverser sa vie. Les Caramels à un franc, un des premiers romans de Jean-Paul Malaval, publié en 1995, est devenu un best-seller en librairie ! EXTRAIT Le vieux se détacha du pommier contre lequel il s'était adossé et fit signe à son fils d'approcher pour que le domestique ne puisse entendre ce qu'il avait à dire. D'instinct, Manillot se dirigea vers l'arrière du fardier. Les fers des roues, passage après passage, avaient tracé le long du chemin deux belles rigoles parallèles que l'eau rouille gagnait en abondance jusqu'à former un ruisselet étincelant dans la lumière du soleil. - J'ai demandé au maire de venir. - Le maire ? Tu ne l'as pas assez vu ? Tu espères encore qu'il va te prendre sur sa liste aux prochaines élections. Pauvre papa ! Tu te fourres sérieusement le doigt dans l'oeil. Pauliat s'appuya lourdement contre l'épaule de son fils pour enjamber des mottes de terre qui rendaient sa marche chancelante. - Je me fiche des élections, mon pauvre petit, comme de ma première chemise. C'est de l'avenir de notre propriété qu'il s'agit. À PROPOS DE L'AUTEUR Jean-Paul Malaval s'est d'abord consacré au journalisme pendant de longues années avant de se décider à prendre la plume. En 1987, il écrit son premier roman, Deux Journées à Bassora, édité chez Milan. Depuis, les livres s'enchaînent ainsi que les succès en librairie. Il raconte la France pittoresque dans des romans où la terre et les travers humains ont une grande place. Son écriture, aussi forte et incisive dans la tragédie que dans l'humour, a su lui fidéliser de nombreux lecteurs, passionnés autant par les réalités historiques, qui sont la toile de fond de ses romans, que par ses fictions attachantes.

empty