• Les jardins de la vie

    Jean-Luc Petit

    Un jour pluvieux de 1938, Mark Duvivier quitte Londres pour retrouver sa mère et ses amis d'enfance à Leith, son village natal en Écosse. Le géographe, Français de père, Écossais par sa mère et par nature, s'est réfugié dans une vie où l'amour est frivole et le bonheur illusoire. Rien ne semble suffire à racheter les blessures de jeunesse qui sclérosent ses sentiments. La réalité, cruelle et subite, emporta son père à jamais, brisant ainsi le serment qu'il lui avait fait de revenir, et enleva mystérieusement son premier amour. Sur les traces de son passé, Mark fait une rencontre qui le bouleverse et l'aidera à rouvrir le livre secret de sa vie et de ses mystères. Il finira par comprendre une réalité faite d'avidité et de pouvoir qui se cache au centre d'une conspiration machiavélique.

  • En 1991, j'ai créé Arthur, un personnage de 46 ans. Simple projection d´un jeune adulte soucieux de la manière dont il vieillirait ? J´avais aussi écrit quelques textes courts, sociaux, puisés dans un quotidien de cadre déjà lassé par l´exigence d´honorer le qualificatif dynamique.
    Arthur et Autres Aventures fut publié en 1992. Vingt ans déjà ! Quelques exemplaires de l´édition originelle sont toujours disponibles. http://www.jean-lucpetit.net J'ai relu ces textes. Des maladresses forcément, mais une fraîcheur et une volonté sociale... dont pourraient peut-être s´inspirer les blogueurs ou auteurs auto-estampillés du label « indignés » mais aux flagrantes difficultés à poser une approche sociale cohérente.


    20 ans plus tard : je n´ai pas renié la volonté de refus du moule de la facilité, ce parcours hiérarchisé qui aurait pu me conduire à une belle carrière de bureaucrate.


    Quelques virgules, quelques mots, furent rectifiés : difficile de relire en laissant passer les coquilles (je publiais alors sans correctrice professionnelle, simplement le regard de proches).

    Stéphane Ternoise (c´est sous ce nom que je publie désormais) Janvier 2012  

  • Actualisé le 30 octobre 2013.
    En 1998 j'ai publié "Faire soi-même, être auteur-éditeur : les démarches ; documentation d'aide à l'auto-édition de livres." Ce fascicule s'est arraché dans les salons du livre du sud-ouest, où de nombreux écrivains s'apercevaient pratiquer dans l'illégalité, quand les apprentis auteurs repartaient ravis de serrer enfin entre les mains la législation et des conseils fruits d'une véritable expérience.

    Publier, en 2012, en ebook, ces informations alors auto-éditées et auto-imprimées n'aurait guère de sens. Mais elles m'ont servi à créer http://www.auto-edition.com en octobre 2000. Le site  fut ensuite actualisé au gré des modifications législatives (dépôts légal, ISBN...) et de l'évolution du secteur.


    Cet ebook conserve la structure initiale (dans un ordre légèrement remanié pour plus de clarté), tout en fournissant les informations 2012.

    Furent ajoutées, deux parties :

    - Edition numérique : le dépôt légal ;

    - Edition numérique : publier sur les plateformes d'autopublication ou faire distribuer ses ebooks ?


    Alors que la confusion auto-édition / compte d'auteur n'a toujours pas cessé, alors que tout et n'importe quoi s'écrivent sur le statut d'auteur-éditeur, ces données précises peuvent recéler un très grand intérêt pour tout écrivain réfléchissant à la manière de proposer ses écrits.

    Jean-Luc Petit Table Introduction I) Protéger une oeuvre II) L'édition d'une oeuvre écrite : trouver un éditeur ou être éditeur III) Pourquoi être aussi éditeur ?

    IV) La composition d´un livre V) Avant l'édition... demande ISBN  VI) Subventions ?

    VII) Le choix d'un imprimeur VIII) URSSAF IX) Affiliation SIRENE X) SECURITE SOCIALE XI) TVA XII) Dépôt légal XIII) IMPOTS XIV) La vente XV) Edition numérique : le dépôt légal XVI) Edition numérique : publier sur les plateformes d'autopublication ou faire distribuer ses ebooks ?

    XVII) Questions diverses XVIII) Faire soi-même : la réponse XIX) En vivre

  • Désormais également disponible... en papier... livre de 112 pages...
    Des textes courts, peut-être l'essentiel... et des observations sur la poésie...



    Sauf naturellement si vous "avez un nom", les éditeurs traditionnels sont formels : « la poésie ne se vend pas. » (n'est pas rentable dans leur système aux frais généraux et salaires des patrons élevés) Les plus organisés peuvent ajouter que malgré l'immense qualité de vos vers, il vous faudra, pour leur permettre de rencontrer leur public, payer une prestation de compte d'auteur (avec proposition jointe d'un partenaire ayant le même actionnaire ? http://www.publibeurk.com ).

    « Tout le monde fait ainsi. » Non ! Je ne connais (en vrai et amicalement) aucun auteur ayant payé un éditeur. L'auto-édition en papier permet, à long terme et avec obstination, d'atteindre le seuil de rentabilité d'un livre, même de la poésie. Il ne fallait pas exiger beaucoup plus !



    L'auto-édition numérique, c'est la poésie enfin publiable, même pour un lectorat limité.



    En 1991, je publiais "Eternelle Tendresse", premier livre, recueil de poèmes. J'avais 20 ans. Oh... et quelques mois.... Puis je suis passé aux romans, pièces de théâtre, essais, textes de chansons... le plus souvent sous d'autres noms, le pseudonyme officiel et quelques variantes...

    Je est de nombreux autres, dans ce grand jeu.



    Dernier clap avant fermeture ?



    Jean-Luc Petit http://www.jean-lucpetit.net

  • Ce livre est issu d'un séminaire interdisciplinaire, organisé les 24 et 24 mai 2012 à la Fondation Hugot du Collège de France, autour de l'idée de simplexité - propriété fondamentale du vivant de pouvoir inventer des solutions simples aux problèmes que la complexité du réel pose pour sa survie - avancée par Alain Berthoz en 2009 (La Simplexité, éditions Odile Jacob). Ce séminaire réunissait des philosophes, des mathématiciens, des physiciens et des biologistes, des chercheurs en scienes cognitives, en robotique, en didactique, ainsi que des architectes. Le présent ouvrage ne se contente pas de recueillir les articles issus des communications à ce séminaire. Il a été conçu comme un volume "compagnon" du livre d'Alain Berthoz : il vise à replacer au sein du débat théorique entre spécialistes de la modélisation des systèmes complexes un texte plutôt orienté en apparence vers le public général. Les phénomènes qualifiés de simplexes ne sont-ils que l'énumération rhapsodique de dispositifs ou de mécanismes dépourvus d'unité intégrative? Ou manifestent-ils, au contraire, l'exigence d'une nouvelle théorie de la simplexité du vivant, qui puisse ête confrontée aux théories existantes des systèmes complexes et, éventuellement, offrir une alternative à ces théories ?

  • Cet ebook reprend le premier livre papier de l'auteur, publié en 1991.
    De la poésie. L'auteur est le créateur du portail de la poésie, sobrement intitulé http://www.poesie.pro Notes de l'auteur :
    J'avais 20 ans. Certes, déjà un peu plus. C'était en 1991. 20 ans plus tard, exactement, il est temps de publier en numérique ce premier livre en papier. Elle se prénommait Angélique. S'il était important de publier pour éviter de sombrer, j'avais bien conscience d'entrer dans une voie, de m'engager dans la littérature, creuser les fondations d'une vie que je voulais dédiée à l'écriture, suivre la pensée profonde venue au CM2, quand l'instituteur se déclara surpris de mon excellente copie, au point de la reconnaître meilleure mais la noter moins bien que celle de l'excellentissime élève de la classe, qu'il ne pouvait quand même pas reléguer derrière le modeste fils d'agriculteur à l'éclat surprenant. "C'est normal, je serai écrivain" pense le timide enfant, fier d'être lu par le maître mais boudeur : j'aurais tellement voulu, rien qu'une fois, être premier en rédaction.


    Je prévenais :

    Ce recueil est vraisemblablement couvert de solécismes, de barbarismes, fautes de français, grammaire... des fautes les plus élémentaires.

    Me considérant incapable de fournir une "oeuvre" sans tare, je préfère vous en avertir chère lectrice, cher lecteur.


    Aurai-je dû attendre, encore apprendre, peut-être. Pas le temps, défilent les ans et "la bête étrange" a osé.


    Publier pour dépersonnaliser les mots, les offrir aux autres afin de ne plus en rester prisonnier, supprimer l'affreuse et pesante tentation de relire, corriger. Les fixer définitivement et oublier...

      20 ans plus tard 20 ans plus tard, j'ai donc relu ces poèmes. Finalement, je suis satisfait d'avoir fixé ces instants, dans leur imperfection, naïveté, erreurs, et sincérité.  Ce fut effectivement un long chemin et ce recueil reste la première pierre.

     

  • Le pamphlet toujours d'actualité :


    Presque des chansons, presque des nouvelles, presque de la poésie, des réflexions en prose. Ces formes recèlent une véritable unité, au service d´un positionnement social sans équivoque, une vision cohérente. Ce livre présente une autre voie. Strass ni stress.
      Note de l'auteur (en octobre 2011) devenu Stéphane Ternoise...


    14 ans plus tard...


    J'approchais des trente ans. J'étais de quelle génération, au fait ? Morale ? Perdue ? Sacrifiée ? Sida ? Condamnée ? Exclue ? Techno ? Prozac ? Frustrée ?...

    Je ne me suis jamais considéré d'une génération : c'est à chacun de refuser les embrigadements de son époque, les facilités, les petites compromissions pratiques. Des soumis et des rebelles.

    A 25 ans j'avais quitté le circuit professionnel du jeune diplômé rapidement devenu cadre et appelé à une brillante promotion sociale. Pourquoi ? Pour essayer, simplement essayer de vivre vraiment ma vie.

    Une forme d'essai choix social où pourraient encore puiser les déçus des "indignez-vous" et autres sous-"indignez-vous" aussi vides et déconnectés du réel.

    14 ans plus tard : ce fut difficile, c'est difficile mais ça doit être pire d'abdiquer et se vider le cerveau devant une télévision.


    J'ai 40 ans. 43 oui, je sais. Et en relisant ce texte, je n'ai pu m'empêcher de penser aux millions de lectrices et lecteurs de Stéphane Hessel, les imaginant naturellement très insatisfaits du fascicule dépourvu des espoirs placés dans le titre.

    Assedic Blues, Bureaucrate ou Quelques centaines de francs par mois fut publié dans une France où l'édition était contrôlée par les distributeurs avec la complaisance des médias, le fatalisme des libraires et la dérive financière des éditeurs. La démocratisation de l'édition lui offre une seconde chance. Certes, je n'ai jamais eu le charisme de Stéphane Hessel... Il me manque 50 ans ?

      Suite...


    Http://www.resister.org est devenu le portail d'une certaine résistance...
       

  • Chansons d'avant l'an 2000, la version papier fut publiée en Juin 1999.

    Les textes sont toujours d'actualité en 2011.

    120 textes.

    Certains furent chantés, par Pierre Galliez, Vazzo ou Blondin.
    Alors, pourquoi des pigeons sur la couverture de ce recueil ?

    Dans le monde de la chanson, l'auteur est souvent considéré comme un pigeon, les stars sont les chanteuses et chanteurs...
    Avant 1997, l'auteur n'avait jamais montré le moindre texte de chanson.

    En mars 1998, il était retenu aux rencontres d'Astaffort par Francis Cabrel.

     

  •   A quelques minimes corrections près, cet ebook reprend la version papier du livre publié en janvier 1998.


    Ce premier roman est encore parfois considéré comme "le meilleur roman ayant été auto-édité en France." L'auteur est pourtant persuadé d'avoir depuis publié des textes plus justes au niveau de l'approche romanesque mais il n'est peut-être le mieux placé pour juger de son oeuvre !


    Il s'agit d'une variation sur le thème de la Liberté, aspiration légitime d'une jeunesse en quête de la vraie vie mais aussi, parfois, une impasse.

  • Présentation de l'un des aspects les plus féconds de la philosophie analytique, sa théorie de l'action.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pourquoi la rotation de la samare ralentit-elle sa chute ? Par quel mécanisme des rides apparaissent-elles au fond de l'eau ? Pourquoi les nuages se groupent-ils si souvent en rouleaux ? Comment naissent les subtiles larmes du vin ? Les écoulements sont omniprésents : domestiqués dans les conduites ou les barrages, ou dangereusement sauvages dans les coulées de lave, les glissements de terrain, les tsunamis ou les cyclones. Leurs étonnantes structures, leurs formes et leurs rythmes nous sont familiers depuis l'enfance, mais savons-nous toujours les décrypter ?
    Ce livre invite le lecteur à découvrir la physique des fluides à travers des sujets très variés. Tourbillons, houle, turbulence, avalanches, mascarets, écoulements sanguins, etc. sont ainsi traités en détail, chacun en une double page illustrée. Si l'explication rigoureuse des phénomènes en jeu est systématiquement présentée, ce formidable voyage n'oublie pas en effet de faire la part belle à l'image, souvent époustouflante.
    Un ouvrage incontournable pour tous les passionnés de science, rédigé avec la plus grande clarté par des vulgarisateurs hors pair et étoffé dans cette nouvelle édition de plusieurs sujets inédits.

  • Une approche physique de la mécanique des fluides, proposée dès sa version initiale (1991) par les trois enseignants chercheurs auteurs d''Hydrodynamique physique, a connu un grand succès. Ce livre, devenu rapidement un classique en France et à l'étranger, a été réédité dix ans plus tard dans une version considérablement enrichie, suite à de nombreux échanges avec les collègues et les étudiants qui l''avaient utilisé.
    Après un nouvel intervalle de dix ans, cet ouvrage a été revu en profondeur tout en conservant son style qui privilégie les arguments physiques, les raisonnements intuitifs et les calculs simples ; il donne une large part aux approches expérimentales et présente une iconographie renouvelée. Dans cette nouvelle édition, l''image joue un rôle accru en tirant souvent parti des nouveaux outils numériques, comme en témoigne le cahier central en couleurs destiné à stimuler la curiosité du lecteur.
    Il était devenu indispensable de prendre en compte les évolutions considérables de l''hydrodynamique qui associe de plus en plus étroitement physiciens et mécaniciens ; le contenu de la présente édition reflète également une ouverture croissante vers d'autres domaines des sciences expérimentales telles que les sciences de la nature et du vivant, le génie des procédés ou les sciences de l''environnement. Cet ouvrage intéressera donc les chercheurs et les ingénieurs de tous ces domaines, à côté des physiciens et des mécaniciens.
    Ce livre fournit un panorama extrêmement riche des écoulements de la matière, fluide ou presque fluide. De plus, il ne s''égare jamais dans les calculs, qui peuvent être vus comme des exercices d''application, avant d''en avoir dégagé des principes. Le même souci pédagogique qui caractérisait les versions précédentes a été conservé : les étudiants de licence et de master, ainsi que les élèves des classes préparatoires et les élèves-ingénieurs pourront donc en faire un usage particulièrement fructueux.

empty