• Paris. De retour d'un reportage sur la libération de Nelson Mandela, Markus Lanier, reporter, décide de se changer les idées dans une vente aux enchères à Sotheby's. Pris au jeu, il enchérit et acquiert un lot d'albums ainsi que du vin ayant appartenu à une certaine Jeanne Mayeux. Au sortir de l'hôtel des ventes, il est abordé par Georges Williams, ...

  • Sentinelle

    Jean-Bernard Lemal

    Aka-Bô est l'un des derniers survivants de la tribu des Sentinelles, un peuple complètement isolé qui refuse tout contact avec le reste du monde. Il lutte pour la survie de ses congénères sur l'île de Sentinelle, perdue au milieu de la mer d'Andaman.
    Un jour, un cyclone apporte des ordures de la « civilisation » sur le rivage. Aka-Bô, qui n'en n'avait jamais vues, ouvre un sac et y trouve un magazine. Sur la couverture, la photo d'un homme blanc. Fasciné, il le prend pour son dieu, Pugalat, que les Anciens décrivent comme un homme à peau claire. Il décide alors de pratiquer des transes pour le faire venir sur l'île.
    Walter Teagarden, l'homme présent sur la photo du magazine, est cadre chez WIC, l'une des plus grosses sociétés américaines de conseil. Après avoir découvert les pratiques douteuses de WIC et de sa concurrente IWS, il se rend compte que ces manoeuvres cachent quelque chose de bien plus grave encore, et cherche alors le moyen de donner une leçon à tous ces gens qu'il déteste...
    Sociopathe, Walter Teagarden a toujours voulu vivre sur une île déserte. Sentinelle sera-t-elle sa destination ultime ?


    Après le succès de "Wally Jazz" (IS Edition, 2015) et "L'écume du voyageur" (IS Edition, 2016), Jean-Bernard Lemal nous embarque dans un drame intense, inspiré de récents faits divers.



    Ce qu'ils en ont pensé :

    "Une lecture qui m'a paru assez étrange pendant les premières pages. Puis au fur et à mesure, j'ai souhaité en savoir davantage. Walter est un personnage que je n'ai pas apprécié au départ. Un homme froid, très cynique, et solitaire (par contre j'ai apprécié son humour noir). Mais bien vite on se rend compte de ce qui se cache sous sa carapace. Et finalement j'ai changé d'opinion en le découvrant vraiment. J'ai été touchée par le personnage d'Aka-Bô, par sa tribu. Ce peuple qui ne vit que pour cette île. Ce peuple qui pense qu'il n'y a rien après la barrière de corail. Lorsqu'il découvre parmi tout les déchets rejetés par la mer après le cyclone, un stylo, son attitude fasse à cet objet dont on se sert tout les jours, donne à réfléchir (pour ne citer que ce passage)." Laurie Lucas et ses Lectures

    "Au fil de la lecture on est immergé dans une histoire tordue bien glauque et très plausible qui est facilement transposable à notre quotidien... L'intrigue est bien menée et monte crescendo, pour un final digne d'un bon thriller !"
    Julit les Mots

  • Le phare

    Jean-Bernard Lemal

    Julien Lesage est retrouvé mort au pied du phare de Cap Lopez, l'unique monument notable de la bourgade de Port Gentil, capitale pétrolière du Gabon.
    La vie paisible et dorée des expatriés est tout à coup bousculée par cet événement tragique. Les marabouts savent quant à eux que c'est la source de malédictions à venir.
    Simon N'Guele, l'inspecteur de police local, n'a pas accès à ce milieu. Il demande alors l'aide de son ami Markus Lanier, journaliste, pour enquêter sur le passé et les ambitions de cette mystérieuse communauté.
    Et une femme va très vite se démarquer : Véra Lesueur, l'épouse du directeur de Nation Oil...

  • Wally jazz

    Jean-Bernard Lemal

    Wally Jazz Rivers est né en Caroline du Sud en 1925, avec pour toute fortune sa négritude, un talent de pianiste et le Jazz. Son histoire d´amour avec Laura, une jeune fille blanche douée pour le dessin, va bousculer les règles de la ségrégation.
    Chassés par tous, ces aventuriers de la vie se retrouveront à New-York, à Paris pendant la guerre, et au bord de la rivière Savannah. La musique de Wally et les portraits de Laura vont dévoiler la profondeur de leurs blessures et de leur passion...

    Cette histoire est basée sur la vie de plusieurs musiciens et s´inspire aussi de faits historiques peu connus de la seconde guerre mondiale, sur la vie à Saint-Germain-des-Près à la fin des années quarante. L´ensemble du récit est bien sur rythmé par la musique de Jazz !

empty