Collection XIX

  • Je dois trop au beau sexe ; il me fait trop d'honneur
    De lire ces récits, si tant est qu'il les lise.
    Pourquoi non ? C'est assez qu'il condamne en son coeur
    Celles qui font quelque sottise.
    Ne peut-il pas, sans qu'il le dise,
    Rire sous cape de ces tours,
    Quelque aventure qu'il y trouve ?
    S'ils sont faux, ce sont vains discours ;
    S'ils sont vrais, il les désapprouve.
    Iroit-il après tout s'alarmer sans raison
    Pour un peu de plaisanterie ?Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Il ne se faut jamais moquer des misérables,
    Car qui peut s'assurer d'être toujours heureux ?Le sage Ésope, dans ses Fables,Nous en donne un exemple ou deux.Je ne les cite point, et certaine chroniqueM'en fournit un plus authentique.Le Renard se moquoit, un jour, de l'Écureuil,
    Qu'il voyoit assailli d'une forte tempête :
    « Te voilà, disoit-il, près d'entrer au cercueil,
    Et de ta queue en vain tu te couvres la tête !Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • NOUVELLE TIRÉE DE L'ARIOSTE Jadis régnoit en Lombardie
    Un prince aussi beau que le jour,Et tel que des beautés qui régnoient à sa courLa moitié lui portoit envie,L'autre moitié brûloit pour lui d'amour.Un jour, en se mirant : « Je fais, dit-il, gageureQu'il n'est mortel dans la natureQui me soit égal en appas,Et gage, si l'on veut, la meilleure provinceDe mes États ;Et, s'il s'en rencontre un, je promets, foi de prince,
    De le traiter si bien qu'il ne s'en plaindra pas.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty