• Le 13 janvier 1968, Johnny Cash se produit au pénitencier de Folsom (Californie). Il ne le sait pas encore, mais, pour lui, c'est un nouveau départ.
    Lui qui, depuis plusieurs années, lutte contre des addictions, est enfin « clean », notamment grâce à June Carter, l'amour de sa vie.
    L'album live At Folsom Prison relance sa carrière.
    Après avoir suivi quelques groupes pop (Cheval Fou, Crium Delirium, Gong) comme road-manager dans les années 1970, Jacques Colin devient journaliste puis rédacteur en chef de Rock & Folk jusqu'en 1990.
    Il a dernièrement écrit On a tué John Lennon pour la première vague de la collection « A Day in The Life » au Castor Astral.

  • Le soir du 8 décembre 1980, alors qu'il rentre chez lui, au Dakota, à New York, John Lennon est abattu de quatre balles. Le tireur, un certain Mark Chapman, se débarrasse de son revolver et se met à lire L'Attrape-coeurs, le roman de Salinger, en attendant la police avec calme. La mort de John Lennon sonne le glas d'une époque et la fin de l'optimisme. Elle symbolise l'enterrement d'une génération, des années Peace and Love, du rêve de Woodstock et des lendemains qui rockaient. Le 9 décembre 1980 au matin, le monde du rock se réveille avec la gueule de bois...
    Après avoir suivi quelques groupes pop (Cheval Fou, Crium Delirium, Gong) comme road-manager dans les années 1970, Jacques Colin devient journaliste puis rédacteur en chef de Rock & Folk jusque 1990. Il dirige ensuite d'autre rédactions (Entrevue, Max et Voici) tout en continuant d'écrire.

  • Le Dictionnaire infernal est l'oeuvre majeure de Jacques Collin de Plancy, auteur de nombreux ouvrages sur l'occulte, l'insolite et le fantastique.

    Publié en 1818 en deux tomes, l'ouvrage recense toutes les connaissances de l'époque concernant les superstitions et la démonologie.

    La particularité du Dictionnaire infernal est que l'auteur, devenu à la fin des années 1830 un catholique fervent, a totalement remanié l'ouvrage pour le mettre en conformité avec les canons de l'Église.
    La sixième et dernière édition de 1863, édulcorée, tente même de faire croire à l'existence des démons.
    Remanié ou pas, l'ouvrage est un classique incontournable de la démonologie.

  • Après la publication de ses précédents tomes, L'Eau le Miracle Oublié et L'insoutenable Vérité de L'Eau, Jacques Collin poursuit sa quête vers l'ultime révélation de cet élément. En passant de l'autre côté du « miroir de l'eau », l'homme va découvrir de nouveaux univers dans lesquels il va retrouver l'essence et le sens de sa vie. La reconquête de ces nouvelles dimensions est pour chacun un chemin personnel et intime vers la totalité de son être. L'intelligence de notre corps ainsi que sa perfection proviennent de ces mondes d'où la vie naquit. Le bonheur, la joie et l'amour sont les seules « fréquences » sur lesquelles la totalité de la Création résonne en révélant ainsi sa cohérence et sa finalité. L'eau, à la frontière des mondes physiques et métaphysiques, va devenir l'énergie du futur et

  • Clovis de Belmont, P.-D.G. d'une des plus grandes multinationales de l'énergie mondiale, a développé dans son centre de recherches une cellule secrète afin de concevoir des systèmes tirant du vide de l'espace une énergie implosive, infinie, gratuite et non polluante. Défi réussi : ces systèmes sont opérationnels et disponibles. Mais les puissances au pouvoir ont-elles la volonté de donner l'accès à cette énergie aux populations ? Si ces gouvernements sont aussi frileux à l'idée de divulguer cette incroyable innovation, c'est avant tout à cause des contacts discrets et occultes que cette multinationale entretient avec certaines « exocivilisations » et intelligences de l'Univers... Ces civilisations ont, sans doute depuis des millions d'années, intégré des technologies utilisant des champs de conscience et de pensée, unissant la matière et l'esprit, leur donnant ainsi la maîtrise et le contrôle de l'espace-temps, de leur multidimensionnalité et de leur immortalité. Notre P.-D.G. réussit à réunir à Montréal, de façon informelle, des milliers de personnalités qui travaillent déjà secrètement avec ces entités alien en-dehors de tout contrôle des gouvernements. Et là, va se produire l'impensable : la révélation du secret de cette fondation du monde, c'est-à-dire la « Réalité ultime » que l'humanité n'a jamais connue. C'est le secret le mieux gardé qui va vous être révélé...

  • Comment peut-on imaginer qu'un élément ausssi simple puisse cacher l'insolite, l'étrange, l'inexplicable ? Après L'eau, le miracle oublié et L'eau-delà de l'eau, Jacques Collin poursuit ses recherches sur cet élément qui est une des plus grandes énigmes de l'Univers : la mémoire de l'eau. Cette propriété n'est que le reflet de qualités plus prodigieuses qui expliquent comment l'eau « capte » la vie et ses formes et rejoint le monde de la conscience et de la pensée. Dans cet ouvrage, l'auteur décrit les caractéristiques de cette eau idéale dont notre organisme intoxiqué a désespérément besoin. Il révèle ce qui a été caché à l'humanité depuis plus de 80 ans : il pourrait s'agir de la plus formidable découverte pour s'affranchir des énergies polluantes et coûteuses.

  • Paru pour la première fois en 1993, ce livre passionnait déjà des chercheurs et certains scientifiques initiés. 26 ans après, une nouvelle génération découvre avec stupéfaction ce « miracle oublié ». La méconnaissance scientifique actuelle du miracle de l'eau est presque totale. L'eau est devenue métaphysique et enferme les mystères de la fondation du monde, de la vie charnelle et de l'origine de l'Homme. L'eau devient l'enjeu numéro un de la planète. Sa conscience pénètre peu à peu celle de l'humanité et conditionne sa survie. Nous savons maintenant qu'il va y avoir une bataille pour son accès. Cette eau vitale est toujours méconnue de notre science matérialiste et nullement enseignée. Aucun médecin, biologiste, physicien et même neuroscientifique ne comprend l'eau et la plupart d'entre eux ignorent que 99 % des molécules de notre corps sont des molécules d'eau ainsi que le relais de toute l'information cellulaire. Ceci est un fait scientifique. À la fois ouvrage de santé, scientifique et empli de réflexions métaphysiques et spirituelles , et premier livre de la trilogie dédiée par l'auteur à cet élément fascinant, il nous démontre en quoi l'eau est sacrée.

  • "Le plaisir de manger moins" présente un programme de 9 semaines d'exercices de mindfulness appliqué à l'alimentation, inspiré du MBEAT (Mindfulness Based Eating Awarness Training) adapté par les auteurs pour un public français.
    La pratique par les auteurs de cette méthode auprès de patients en surpoids leur a prouvé qu'elle était d'un intérêt incontestable, c'est pourquoi ils souhaitent donner l'opportunité à tous de pouvoir l'appliquer avec ce livre composé d'exercices progressifs et accompagné d'enregistrements audio.

  • Michel-Ange

    ,

    • Fayard
    • 19 Septembre 2012

    Michel-Ange est un mythe. De 1475 à 1564, l´artiste fut observé comme nul ne l´avait jamais été avant lui. De Florence à Rome, de Bologne à Carrare, le Toscan fut courtisé et sollicité, jusqu´à ne plus s´appartenir lui-même. Lieu de convoitises princières et de désirs pontificaux, Michel-Ange a cristallisé les espoirs comme les hantises d´une société, parfois malgré lui, souvent en dépit de sa solitude. Sa vie est celle d´un homme capable d´exhumer le passé, de singer le réel, de sculpter la neige et de peindre en voltigeur. De tout abandonner et de ne rien lâcher. Une vie exténuante, volontiers divine, une vie de misères et de splendeurs que d´aucuns ont tenté de relater, souvent partiellement, toujours partialement. Ce livre se propose de revenir sur cette vie et les chefs-d´oeuvre qui la peuplent. De revenir sur les malentendus et les silences, sur les faits avérés comme sur les épisodes légendaires, puisque la fortune de Michel-Ange, cette idole païenne, doit aussi bien à la fable qu´à la réalité. On découvrira ainsi une oeuvre inscrite dans la cité, objet d´ambassades et d´assemblées, de guerres souterraines et de luttes intestines, de faits du prince et de choix du peuple. On lira ainsi un héraut de la chose publique, un partisan du bien commun, un saltimbanque irrésolu, un fils prodigue, un clown triste, un génie autoritaire, un amant éploré, un homme seul, si seul. Un homme qui acheva rarement ses oeuvres, laissant au temps et au regardeur le soin de les compléter. Un artiste éminemment politique.

  • Extrait :
    "Il y avait quinze ans que Luther s'était levé contre l'Eglise romaine ; il y en avait douze qu'il était excommunié. Parmi les petits princes du Nord, gens alors habituellement grossiers et profondément charnels, la plupart avaient adopté les innovations de Luther, parce qu'elles favorisaient leurs passions et qu'elles les autorisaient à s'emparer des biens ecclésiastiques."

  • BnF collection ebooks - "Il y avait quinze ans que Luther s'était levé contre l'Eglise romaine ; il y en avait douze qu'il était excommunié. Parmi les petits princes du Nord, gens alors habituellement grossiers et profondément charnels, la plupart avaient adopté les innovations de Luther, parce qu'elles favorisaient leurs passions et qu'elles les autorisaient à s'emparer des biens ecclésiastiques."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Une poëte français du dernier siècle, dont le nom de second ordre ne me revient pas à la mémoire, a écrit ces deux vers formidables :Fortune, sort, destin, ce sont là de vains mots ;Le bonheur suit le sage et le malheur les sots.A coup sûr, ce poëte avait un gîte assuré, un dîner prêt et du linge. Son terrible axiôme est vrai pour l'habileté qui compte, pour le calcul qui produit, pour la sagesse qui épargne. Mais l'artiste, livré à son génie, songe-t-il bien aux choses matérielles ?Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Il y avait quinze ans que Luther s'était levé contre l'Église romaine ; il y en avait douze qu'il était excommunié. Parmi les petits princes du Nord, gens alors habituellement grossiers et profondément charnels, la plupart avaient adopté les innovations de Luther, parce qu'elles favorisaient leurs passions et qu'elles les autorisaient à s'emparer des biens ecclésiastiques. Charles - Quint avait voulu s'opposer à ce qu'on appelait la Réforme ; mais on lui répondait brutalement qu'il lui convenait mal de défendre l'Église catholique, à lui qui avait sans pitié guerroyé le Pape et saccagé Rome.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • This book is the outcome of a global study undertaken on behalf of the World Education Fellowship (WEF) in collaboration with UNESCO. It provides education policy makers with evidence to support programs that address the major challenges faced by education systems in the next decade. It contains case studies, and it expands on the work done by UNESCO's International Commission on Education for the 21st Century (the Delors Report).

empty