Littérature générale

  • «Le feu est dans la forêt. On ne pourra lui reprendre ce qu'il a déjà dévoré. Mais on peut limiter son expansion. C'est encore faisable.»
    La mort programmée de l'Amazonie pourrait bien aussi annoncer la nôtre. Le poumon de la planète est malade. Plus grand bassin fluvial du monde, plus grand écosystème de la biosphère, plus grande réserve d'oxygène de la Terre, l'Amazonie est menacée. Aux trafics classiques (drogue, orpaillage, biopiraterie) s'ajoute le drame de la déforestation : extension des grands domaines et de l'élevage bovin, percement de routes, trafic de bois précieux, développement incontrôlé du soja (et bientôt des biocarburants), paupérisation et acculturation des peuples amérindiens.
    Il faut réagir. Vite.

  • Sébastien Cronberg, enquêteur privé du général, suit Bonaparte en Égypte où l'armée française s'est installée en conquérante. Certains notables égyptiens, réunis dans le conseil du « Diwan », collaborent ouvertement. Mais derrière les sourires de circonstance, le ressentiment plane. Quand un cadavre infesté par la peste est retrouvé dans le Diwan, Cronberg est chargé de l'investigation. Y aurait-il là une tentative de contaminer l'armée ?
    Son enquête l'entraîne des ruelles mal famées du Caire aux confins du désert, contrôlé par les bédouins. Le temps joue contre lui : la rébellion gronde, la contagion menace...

    Couverture : Expéditions en Égypte © Aisa / Leemage - © Marisha / Fotolia © Éditions J'ai lu © Éditions J'ai lu, 2014

  • « L'histoire de San-Antonio, c'est aussi l'histoire de la reconnaissance de tout un pan méprisé de notre littérature. Pendant longtemps, San-Antonio a incarné, aux côtés de SAS et OSS 117, la littérature de gare facile, violente et vulgaire. Aujourd'hui, on sait que son créateur est un vrai et grand écrivain, un de ces magiciens de la langue qui la maltraitent avec génie et la réinventent en permanence. Derrière son célèbre commissaire se cache une oeuvre profuse, noire, diverse, avec laquelle, en graphomane impénitent, Frédéric Dard a entretenu une relation houleuse qui l'a amené jusqu'à une tentative de suicide, heureusement ratée. Pour les gens "bien élevés" comme moi, grandir avec San-Antonio, ça a été le rejet de la culture officielle, le bonheur d'avoir son grand écrivain à soi et de l'opposer aux bien-pensants, l'apprivoisement rigolard de la sexualité... Une sorte de révélation... » Hubert Prolongeau. La collection Duetto invite écrivains et critiques à évoquer leur grande passion littéraire, à parler d'un auteur qu'ils admirent, qu'il s'agisse d'un maître disparu depuis longtemps ou d'un contemporain qu'ils ont eu la chance de rencontrer.

  • « L'un d'entre vous me trahira ». Cette phrase lancée par Jésus lors de la Cène a voué à jamais la figure de Judas à l'exécration. Mais qui était vraiment celui qui trahit ? Les textes sacrés ne nous en apprennent finalement que très peu, et sur lui et sur les raisons de son acte. On le dit intendant des apôtres, donc bénéficiant de la pleine confiance de Jésus. On le sait l'un des Douze, donc intime du Maître. La raison avancée pour son geste (la cupidité) ne supporte pas l'analyse : la somme de trente deniers, prix de l'infamie, était faible, surtout pour lui qui en manipulait beaucoup plus tous les jours... Alors, pourquoi ne pas lire une autre histoire ? Il n'est, sur la mort de Jésus, qu'une certitude : il a péri sur la croix, châtiment réservé aux rebelles à l'ordre romain. Et il paraît aujourd'hui évident à beaucoup qu'il a eu un rôle beaucoup plus actif dans la résistance juive à l'occupation romaine que les premiers évangiles, écrits à destination des chrétiens de Rome, ne le laissent paraître. En s'imprégnant des études les plus récentes sur le sujet, en envisageant la vie entière de Judas - une vie dont la rencontre avec Jésus ne serait que le dernier épisode - Hubert Prolongeau a développé l'option la plus vraisemblable : compagnon de lutte, véritable ami de Jésus, Judas aurait trahi ce dernier quand leurs conceptions sur le combat mené ensemble ont divergé. A travers leur conflit, c'est toute la question de la révolution qui est posée : doit-elle se faire par les armes, par la résistance quotidienne contre l'occupant - comme Judas le veut ? Ou par l'attente, la prière et l'espérance en l'au-delà qui réparera les injustices subies sur cette terre - comme Jésus le préconise ? A travers une passionnante reconstitution de la Palestine de l'époque, c'est aussi un subtil changement de perspective qui se dessine. Et peut-être une nouvelle histoire qui s'écrit sous nos yeux...

  • La mort de l'amie

    Hubert Prolongeau

    • Stock
    • 9 Février 2005

    Ils s´étaient côtoyés en classe, mais ne s´aimaient pas. Se méprisaient même. Ils se retrouvent vingt ans plus tard lors d´un dîner officiel. Qu´échanger sinon des banalités ? Pourtant, l´un, A., ressent le besoin de se confier à l´autre qui fut le témoin de sa jeunesse. Au coeur de leurs souvenirs communs, il y a « Elle », l´amie dont il vient d´apprendre la disparition. Certes, Elle et A. s´étaient perdus de vue depuis huit ans, mais leur « histoire » fut de celle qui ne s´oublie pas, qui appartient aux heures indélébiles de la jeunesse : des heures à chahuter en bandes, à douter de ses sentiments, à bavarder jusqu´au bout de la nuit... autant de moments intimes sur le fil tendu de l´amour et de l´amitié. A présent qu´elle n´est plus, A. comprend qu´« Elle » fut assurément la femme de sa vie. Je connais bien l'amour ; c'est un sentiment pour lequel je n'ai pas d´estime. Mais il y l´affection. Et il y a l´affection mêlée de désir, grande chose.

empty