Stock

  • La mort de l'amie

    Hubert Prolongeau

    • Stock
    • 9 Février 2005

    Ils s´étaient côtoyés en classe, mais ne s´aimaient pas. Se méprisaient même. Ils se retrouvent vingt ans plus tard lors d´un dîner officiel. Qu´échanger sinon des banalités ? Pourtant, l´un, A., ressent le besoin de se confier à l´autre qui fut le témoin de sa jeunesse. Au coeur de leurs souvenirs communs, il y a « Elle », l´amie dont il vient d´apprendre la disparition. Certes, Elle et A. s´étaient perdus de vue depuis huit ans, mais leur « histoire » fut de celle qui ne s´oublie pas, qui appartient aux heures indélébiles de la jeunesse : des heures à chahuter en bandes, à douter de ses sentiments, à bavarder jusqu´au bout de la nuit... autant de moments intimes sur le fil tendu de l´amour et de l´amitié. A présent qu´elle n´est plus, A. comprend qu´« Elle » fut assurément la femme de sa vie. Je connais bien l'amour ; c'est un sentiment pour lequel je n'ai pas d´estime. Mais il y l´affection. Et il y a l´affection mêlée de désir, grande chose.

empty