• La publication de Outsiders en 1963 a marqué une étape fondamentale dans le développement de la sociologie, en particulier la sociologie de la déviance.

    Howard Becker y étudie des comportements non conventionnels comme ceux des fumeurs de marijuana et des musiciens de jazz. De façon originale, cette approche consiste aussi à prendre en compte à la fois le point de vue des déviants et celui des entrepreneurs de morale et des agents de la répression. À ce double titre, le livre de Becker est, comme Asiles de Goffman, représentatif d'un des courants les plus féconds de la sociologie américaine, connu sous le nom « d'école de Chicago » puis « d'interactionnisme symbolique ».
    Remarquable par la clarté de son style et constamment réédité aux États-Unis et dans le monde, Outsiders est devenu un ouvrage de référence de la sociologie.
    Pour cette nouvelle édition, 50 ans après, Howard Becker ajoute 2 chapitres à son texte, dans lesquels il reprend et développe l'analyse des conditions de ce succès au long cours et de l'influence qu'il a eue non seulement dans la sociologie mais dans la société, puisqu'on le juge responsable de la légalisation de la marijuana.
    Ces nouveaux chapitres remettent donc dans l'actualité ce livre fondateur en analysant, d'une part, la complexité d'un succès éditorial et, de l'autre, l'évolution de l'opinion publique et des institutions sur un sujet aussi ambivalent que la légalisation de la marijuana tout en questionnant le rôle que la sociologie a pu y jouer.
    Howard S. Becker, né en 1928, a publié plusieurs études de sociologie de l'éducation et du travail, ainsi que des essais influents sur l'usage de la méthode ethnographique. Pianiste de jazz et photographe, il renouvelle la sociologie de l'art dans son livre Les Mondes de l'art.

  • Après de nombreuses années de pratique du métier, Howard S. Becker livre, avec le style qui a fait son succès, les leçons tirées de son expérience de sociologue. Empiriques au même titre que les sciences de la nature, les sciences sociales ne progressent que par la qualité de l'articulation entre des " idées " (ou théories) et des " données ", toujours produites par des procédés de fabrication à analyser.
    La distinction, qui structure la profession, entre recherches " qualitatives " et " quantitatives " ne change rien à l'exigence de fournir des " preuves " solides, capables de résister au doute pour convaincre collègues et adversaires. La nécessité d'une analyse critique des données est ici démontrée à la lumière d'une gamme étendue de recherches, des plus collectives et objectivantes, comme les recensements de la population, aux plus personnelles, comme les observations ethnologiques, en passant par toutes les formes intermédiaires de la division du travail entre concepteurs des recherches et personnes chargées de la collecte des données.
    Cette réflexion sur les conditions pratiques de l'observation s'adresse aussi bien aux professionnels des enquêtes, aux chercheurs en sciences sociales qu'à l'étudiant devant réaliser son premier mémoire de recherche.

  • S'appuyant sur une longue expérience de chercheur et d'enseignant, Becker propose dans ce livre des façons de penser la réalité sociale pour la saisir et l'étudier. Loin d'enfermer le lecteur dans un moule, Becker montre à travers des cas précis comment réfléchir aux diverses étapes de la recherche en évaluant les conséquences des choix que nous faisons. Quelle représentation d'un phénomène social avons nous empruntée ? Comment concilier l'étude d'un cas particulier et la nécessité de généraliser ? Où trouver nos concepts pour organiser nos données ? Quelles ressources la logique nous fournit-elle pour mesurer les implications de nos découvertes? À ces problèmes, Becker propose des solutions pratiques exprimées en un style simple et vivant. Pour cela, il s'appuie sur différentes disciplines (anthropologie, histoire, ethnomusicologie, sociologie, études urbaines, photographie, littérature, etc.) et sur une multitude d'exemples de la vie sociale (l'usage des opiacés, la délinquance des cols blancs, le choix des acteurs pour monter une pièce, les collections d'art, la grève d'ouvriers anglais, la perception des malades par des étudiants en médecine, le décor de la maison de paysans blancs du sud des États- Unis, les présupposés du racisme...). Un livre utile aussi bien pour conduire une recherche que pour mieux lire les ouvrages de sciences sociales.

  • Ce nouveau livre du grand sociologue Howard S. Becker s'appuie sur plus de 40 ans expérience d'enseignement et de recherches. Prolongement idéal de ses célèbres Ficelles du métier, éclectique, drôle, malicieux et profondément concret, toujours très personnel, il est consacré à l'usage des " cas " en sciences sociales et aux questions de méthodes les plus variées qu'ils suscitent. Ce vade mecum éclaire aussi brillamment les mécanismes intellectuels de la construction d'analyses sociologiques.
    Howard S. Becker poursuit ici une réflexion engagée dès le début de sa carrière sur l'usage des " cas " en sciences sociales.
    Les observations des sociologues de terrain portent en effet sur des cas particuliers, enracinés dans un environnement historique et social spécifique. Quelles sont les démarches intellectuelles qui permettront d'en tirer des connaissances dont la portée dépasse leur objet initial et enrichit la science sociale ? Comment utiliser les études de cas de manière comparative ? Comment mettre ces comparaisons au service de la découverte de nouvelles variables pour l'analyse sociologique ? Telles sont quelques-unes des questions méthodologiques d'intérêt général dont traite cet ouvrage.

  • " Si l'art était un travail, cela impliquait une approche très différente de celle, philosophique et historique, qui était à l'époque celle de la sociologie de l'art. Cela signifiait étudier la manière dont ceux qui fabriquent, distribuent et consomment l'art réussissent à mener aussi facilement une entreprise aussi complexe, cela impliquait donc des études concrètes sur les situations où s'effectue le travail de production et de consommation ". H.-S. Becker.

empty