• Un changement dans la vie de Satoru fait qu'il doit se séparer de Nana, son chat adoré. Débute alors une série de voyages chez des amis d'enfance, aux quatre coins du Japon, pour lui trouver un nouveau foyer. Mais le rusé matou, narrateur de ce savoureux roman, ne l'entend pas de cette oreille : il fera tout pour rester avec Satoru et prolonger l'aventure.

  • Ce roman de l'auteure des Mémoires d'un chat suit le trajet de la ligne Imazu de la compagnie de chemin de fer privée Hankyû. Organisé en deux parties de huit chapitres chacune (comme les huit arrêts du train), il se déroule au printemps dans le sens Takarazuka-Nishinomiya, et en automne pour le retour. À chaque arrêt, de nouveaux passagers montent, se parlent, s'observent. Et, d'un trajet à l'autre comme d'une saison à l'autre, le lecteur se fait l'observateur des paysages changeants, des multiples trajectoires de la vie et surtout de l'évolution de chacun des personnages montés à bord.

  • RECOMMENDED BY THOUSANDS OF INTERNATIONAL READERS - the tender feelgood story of a man's journey around Japan with a streetcat. Translated by Philip Gabriel, a translator of Murakami. INCLUDES SPECIALLY COMMISSIONED LINE-DRAWINGS
    A WATERSONES PAPERBACK OF THE YEAR 2017'Anyone who has ever unashamedly loved an animal will read this book with gratitude, for its understanding of an emotion that ennobles us as human beings, whether we value it or not' LYNNE TRUSS, Guardian
    'Bewitching... as self-possessed and comforting as - well, a cat' SUNDAY TELEGRAPH'It has the warmth, painterly touch, and tenderness of a Studio Ghibli film - and it is a delight to read' FINANCIAL TIMES'A delightful tale of loyalty and friendship' JOHN BOYNE, IRISH TIMES****************************
    It's not the journey that counts, but who's at your side.
    Nana is on a road trip, but he is not sure where he is going. All that matters is that he can sit beside his beloved owner Satoru in the front seat of his silver van. Satoru is keen to visit three old friends from his youth, though Nana doesn't know why and Satoru won't say.
    Set against the backdrop of Japan's changing seasons and narrated with a rare gentleness and humour, Nana's story explores the wonder and thrill of life's unexpected detours. It is about the value of friendship and solitude, and knowing when to give and when to take. TRAVELLING CAT has already demonstrated its power to move thousands of readers with a message of kindness and truth. It shows, above all, how acts of love, both great and small, can transform our lives.'Arikawa has a lightness of touch that elevates her story to a tale about loyalty and friendship ... while speaking to our basic human need for companionship' JOHN BOYNE, Irish Times

  • Japon, un futur sombre et incertain...Au début de l'ère Seika (ère fictive), le gouvernement a voté un texte appelé "Loi d'Amélioration des Médias" et qui vise en réalité à un contrôle renforcé de la culture. L'armée est ainsi mise à profit pour censurer et détruire les ouvrages susceptibles de troubler l'ordre public, ou de porter atteinte aux valeurs de la patrie !Afin de lutter contre cette répression, les bibliothèques se sont fédérées et mobilisées afin de créer une unité d'élite spécialement entraînée pour protéger les livres et leurs lecteurs. Depuis que, lectrice, elle fut sauvée d'une rafle par un des membres de cette unité d'élite, Iku Kasahara rêve d'en faire partie à son tour. Mais l'entraînement, mené d'une main de fer par son instructeur, s'avère impitoyable !Adaptée d'une série de romans à succès écrits par Hiro Arikawa, "La guerre des bibliothèques" est une incroyable oeuvre de politique-fiction, à la fois grave et prophétique, mais non dénuée d'humour, qui emprunte autant à Appleseed qu'à Fahrenheit 451. Une ode à la liberté et aux livres, originale pour ne pas dire unique en son genre, qui fut adaptée en une série télévisée à succès réalisée par le prestigieux studio I.G. (Ghost in the Shell).Le roman a été vendu à près de 1.5 millions d'exemplaires au Japon, et a été distingué du "2008 Seiun Award for a long fiction", équivalent asiatique du prix Hugo. Les éditions Glénat auront le plaisir de proposer au public le premier volume du roman en septembre 2010 !

  • Iku commence à penser à suivre l'exemple de son supérieur, le lieutenant Dojo, en plus de celui d'un agent du CB qu'elle admire (son prince charmant). Mais en niant ce sentiment, elle blesse involontairement Dojo ! Pendant ce temps, un conflit à grande échelle éclate avec les ASA !

  • En cette époque de chasse aux livres, Iku Kasahara a intégré le corps des bibliothécaires à la recherche d'un homme qu'elle admire (son prince charmant). Elle a été affectée au GIB, où les jours passent sans un prince en vue. Mais la bibliothèque est victime d'une attaque armée ! Juste après avoir mené à bien sa mission, Tezuka, dont Iku pensait qu'il la détestait, lui demande de sortir avec lui !

  • Le Corps des bibliothécaires coule à nouveau des jours paisibles, après avoir pu tirer Komaki sain et sauf des griffes du Comité d'amélioration. Mais, à la Saint-Valentin, Iku voit une jeune femme offrir des chocolats à Dojo... Pendant ce temps, Shibasaki fait la connaissance d'un usager de la bibliothèque. Alors qu'Iku s'inquiète des rumeurs qui courent sur cette relation, elle apprend que Temps nouveaux publierait un article illégal ?!

  • Les parents d'Iku, qui s'opposent à ce qu'elle soit agent de défense, sont venus la voir sur son lieu de travail. Iku fait de son mieux en tant que bibliothécaire, leur cachant qu'elle appartient au GIB, mais le naturel a tôt fait de reprendre le dessus. C'est alors qu'Iku rencontre Marie, une jeune malentendante, amie d'enfance de Komaki. Seulement, quelques jours après, ce dernier est arrêté par le Comité d'amélioration !!

  • Une nouvelle rubrique de critiques venimeuses sur le site de la bibliothèque crée un buzz. Hors d'elle quant à son contenu, Iku fait part de sa colère au responsable, Sunagawa, mais la réaction n'est pas celle attendue. Pendant ce temps Satoshi, le frère aîné de Tezuka avec qui il avait rompu tout contact, demande à le voir... C'est alors qu'éclate à la bibliothèque une sombre affaire de dissimulation de livres. Et Iku est désignée comme complice !

  • Le Corps des bibliothécaires a réussi à défendre les précieux documents de la médiathèque de documentation sur l'histoire de l'information contre les ASA. Mais alors que le commandant Inamine et Iku sont enlevés par des individus suspects, que se passe-t-il dans la tête de Dojo ?! De plus, les parents d'Iku, qui s'opposent à ce qu'elle soit agent de défense, viennent la voir sur son lieu de travail !

  • Iku est en mode girlie, car elle a rendez-vous avec Dojo pour boire la fameuse camomille. Or, pendant leur sortie, ils sont rappelés d'urgence à la base ?! Un romancier célèbre est pris pour cible car un attentat terroriste venant de se produire, où un hélicoptère s'est lancé contre une centrale nucléaire, ressemble à s'y méprendre à celui qu'il a décrit dans un de ses ouvrages. Le Corps des bibliothécaires passe à l'action !

  • Pour protéger le célèbre romancier Toma de la censure, le Corps des bibliothécaires utilise le domicile de l'ancien commandant de la base de bibliothèque du Kanto, Inamine. Mais voilà que les Services Spéciaux d'Amélioration s'y présentent ! Dojo et Iku doivent fuir. De plus, on leur fait part d'une tactique effarante... Enfin, l'histoire est en marche !

  • Iku qui, accusée de complicité de dissimulation de matériel littéraire, subit au quotidien les auditions de la commission, reçoit un appel du frère aîné de Tezuka, Satoshi, et va le voir ! Alors qu'en apprenant la vérité, elle sent la colère la gagner, Dojo se précipite auprès d'elle !! Mais la lettre de Satoshi qu'elle reçoit quelques jours plus tard contient une dernière révélation choquante...

  • Le rideau a fini par se lever  sur la bataille de l'exposition préfectorale d'Ibaraki ! Alors qu'elle voit ses compagnons blessés les uns après les autres lors des échanges de coup de feu, Iku tire sur quelqu'un pour la première fois de sa vie ! Dojo la trouve alors qu'elle est bouleversée...Bien que les combats aient pris fin, l'action menée par le CB divise l'opinion. C'est alors qu'un intrus fait soudain irruption ! Le CB est menacé par une crise supplémentaire...

  • En quête de liberté d'expression, l'écrivain très populaire Kurato Toma a attaqué le Comité d'amélioration des médias en justice et porté l'affaire devant la Cour Suprême du Japon. Or, le verdict rendu le déboute. Dès son annonce, l'équipe Dojo applique le plan visant à faire de lui un réfugié politique, mais Dojo est touché par une balle ! Gravement blessé, il confie la réussite de la mission à Iku... Que va-t-elle faire ?!

  • Iku est passée agent chef, entre autres grâce à l'aide de Dojo. Alors que ses sentiments pour celui-ci  grandissent peu à peu, elle est envoyée en mission dans la bibliothèque préfectorale d'Ibaraki, sa région natale ! Cependant, elle se retrouve dès son arrivée en butte au harcèlement des filles des Affaires générales, et pour couronner le tout elle reçoit la visite de ses parents, à qui elle cache toujours sa profession !

  • Ayant appris que Dojo est son prince, Iku décide, encouragée par Komaki, d'observer son ancien instructeur tel qu'il est aujourd'hui. C'est alors que, Marié étant tombée sur un pervers à la bibliothèque, Iku et Shibasaki sont désignées volontaires pour jouer le rôle d'appât lors de l'enquête ?! Puis vient le temps de l'examen de promotion des agents de 1re classe... Or Tezuka, normalement assuré d'être reçu, se retrouve en mauvaise posture ?!

  • Dojo, gravement blessé lors de l'opération visant à faire accorder l'asile politique à l'écrivain Kurato Toma, a confié la réussite de la mission à Iku. Celle-ci arrive saine et sauve à Osaka en compagnie de maître Toma et cherche à lui faire rejoindre un consulat. Quant à ses sentiments sur Dojo, Iku va devoir les révéler au grand jour...
    Un dernier tome plein d'émotions, avec une side story incluse.

empty